Sweet Champs-Élysées
Tour de France 24.07.2022

Sweet Champs-Élysées

Clap de fin. Après un mois à sillonner les routes de France et d’Europe, l’aventure s’arrête pour la grande majorité de l’équipe des Départements de France, en même temps que l’arrivée du Tour de France sur les Champs-Élysées. Une tradition depuis 1975. Une dernière étape juste pour la beauté du geste. Le maillot jaune était acquis pour Jonas Vingegaard. À Paris, le Danois a paradé. La boucle est bouclée !

C’est habituellement une journée festive, où tout le monde se relâchent. Les maillots distinctifs sont déjà distribués. Le dernier jour de course n’y change rien. Ni pour les coureurs ni pour les autres. Les premiers paradent traditionnellement sur les Champs-Élysées, coupe de champagne à la main. Pour notre équipe, la bouteille a été sabrée dès la fin de la réunion technique du matin. Celle qui récapitule les difficultés de l’épreuve et qui réunit toutes les personnes en charge de la sécurisation du parcours. La dernière de cette 109ème édition.

À La Défense Arena, la satisfaction du travail accompli se lisait sur les visages. Le Tour était déjà passé dans des stades, comme lors du contre-la-montre au Vélodrome de Marseille en 2017. Mais il ne s’était jamais arrêté dans une enceinte couverte. D’ordinaire l’arène accueille les rugbymen du Racing 92 et des concerts. Mais aujourd’hui, elle était envahie par les fans de cyclisme. Dernière chance pour eux de faire le tour des stands et de s’époumoner au passage de la caravane publicitaire en espérant ramasser un maximum de goodies. Le tout, dans la fraîcheur de la climatisation de la salle de spectacle basée à Nanterre. Une fois les sacs et les musettes remplis à ras bord de babioles en tout genre, il n’y avait plus qu’à profiter du passage du peloton à l’extérieur.

La 48ème arrivée sur les Champs-Élysées

Même si l’étape comptait pour du beurre, le public a répondu présent sur les 115,6 km du tracé du jour, dont la moitié dans les Yvelines et les Hauts-de-Seine. Impossible d’échapper ensuite aux rues de la capitale et à ses monuments. Le Jardin du Luxembourg, la Pyramide du Louvre puis les Champs-Élysées, empruntés à 8 reprises. C’est une tradition depuis 1975. Seule l’organisation des Jeux Olympiques en 2024 la remettra en cause.

Et comme attendu, sur la plus belle avenue du monde, Jonas Vingegaard est allé décrocher son premier sacre sur le Tour de France. Tout un symbole alors que le coup d’envoi de la Grande Boucle a été donné il y a trois semaines chez lui au Danemark, dans une ambiance survoltée inoubliable. Et comme un pied de nez à tous ceux qui critiquaient ce départ lointain, le coureur de la Jumbo-Visma, leur a prouvé que le Danemark est bel et bien un pays de vélo. Déjà 2ème l’an passé, Jonas Vingegaard a écrasé le Tour de sa suprématie et déboulonné le Slovène Tadej Pogacar. Quant à l’étape du jour, elle a une fois de plus été remportée par un Belge. Non pas Wout van Aert comme l’an passé, mais Jasper Philipsen. Jusqu’ici aucun pays n’a fait mieux sur les Champs-Élysées.

Pour tout le monde, la Grande Boucle est bouclée. Demain, la journée des équipiers des Départements de France sera consacrée au retrait des autocollants des fourgons et des véhicules et à leur restitution. La majeure partie de l’équipe rentre ensuite chez elle. Quelques-uns, rejoins par de nouveaux coéquipiers, s’attaquent désormais au Tour féminin qui fait son grand retour cette année. Une fois encore l’aventure fut belle. A l’année prochaine !

 

29.11.2022 Prix Lamartine : Le prix a été décerné à Franck Bouysse pour son roman « L’Homme peuplé » Télécharger
25.11.2022 Actualité Décentralisation – Une partie des revendications des Départements enfin entendues Télécharger
17.11.2022 IFER photovoltaïque : Départements de France se réjouit du rejet au Sénat de l’article qui allait priver les Départements d’une partie de leurs recettes Télécharger