Communication 13.02.2020

Les partenariats institutionnels de Départements de France

Départements de France, outre ses partenaires dans le monde des entreprises, a à cœur de soutenir des institutions, fondations et associations à but non lucratif, dont la vocation rejoint notre souci de promouvoir l’intérêt général et la cohésion de la Nation.

 

ACTED

ACTED est une ONG internationale et indépendante basée à Paris. La vocation d’ACTED est d’aider les personnes les plus vulnérables ayant souffert de conflits, de catastrophes naturelles ou de difficultés socioéconomiques. ACTED cherche ainsi à répondre à leurs besoins dans les zones difficiles d’accès à travers le développement et la mise en œuvre de programmes de développement ou d’urgence. L’approche d’ACTED va au-delà de l’urgence immédiate et s’intéresse aux opportunités de reconstruction des moyens de subsistance et de développement durable à plus long terme. ACTED s’efforce de répondre aux crises humanitaires et de renforcer la résilience, de promouvoir une croissance inclusive et durable, de co-construire une gouvernance efficace et de soutenir la construction de la société civile à travers le monde. L’ONG promeut l’ambition 3Zéro « Zéro Exclusion, Zéro Carbone, Zéro Pauvreté ».

 

ADIE

L’Adie est une association nationale reconnue d’utilité publique qui défend l’idée que chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur, s’il a accès à un crédit et à un accompagnement professionnel. Depuis plus de 30 ans, son réseau de spécialistes finance et accompagne les créateurs d’entreprise, pour une économie plus inclusive. Dans ses 158 antennes et 292 permanences qui couvrent tout le territoire national, ses 600 salariés et 1 400 bénévoles accompagnent les créateurs d’entreprise.

 

Anacej (Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes)

Depuis 1991, l’Anacej regroupe des collectivités territoriales et associations de jeunesse et d’éducation populaire engagées pour promouvoir la participation des enfants et des jeunes à la vie et à la décision publique. L’association anime un réseau d’environ 550 collectivités et associations sur toute la France, assure des formations et des missions de conseil auprès des élus et professionnels jeunesse, travaille avec les institutions sur les droits de l’enfant. Elle implique directement des enfants et jeunes de son réseau notamment avec son Comité jeunes, qui participe à ses travaux et à sa gouvernance, et grâce à ses rencontres nationales qui rassemblent tous les deux ans 600 enfants et jeunes.

Lien vers le site Internet : https://www.anacej.fr/

 

Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI)

L’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme (ANLCI) a été créée en 2000, sous la forme d’un groupement d’intérêt public, dans le but de fédérer et d’optimiser les moyens de l’État, des collectivités territoriales, des entreprises et de la société civile en matière de lutte contre l’illettrisme. Dans ce cadre, l’ANLCI mobilise et travaille avec et pour ceux qui agissent au niveau institutionnel et sur le terrain pour prévenir et lutter contre l’illettrisme. Son rôle est de définir des priorités d’action et d’accélérer leur mise en œuvre : mesure de l’illettrisme, élaboration et diffusion d’un cadre commun de référence, impulsion et coordination de projets.

L’ANLCI apporte donc un éclairage sur la définition, les chiffres de l’illettrisme, coordonne les solutions sur les territoires, outille celles et ceux qui souhaitent agir en diffusant les bonnes pratiques.

Elle organise chaque année en septembre les Journées Nationales d’Action contre l’Illettrisme (JNAI) autour du 8 septembre, journée mondiale de l’alphabétisation UNESCO.

L’ANLCI se compose d’une équipe nationale basée à Lyon et de chargés de mission coordinateurs régionaux, qui mettent en œuvre, animent et coordonnent les politiques publiques de prévention et de lutte contre l’illettrisme sur l’ensemble des territoires.

Lien vers le site Internet : www.anlci.gouv.fr / www.illettrisme-journees.fr / www.illettrisme-cooperons.fr

 

 

Agence Nationale du Sport (ANS)

Officiellement créée le 24 avril 2019, l’Agence Nationale du Sport prend la forme d’un groupement d’intérêt public (GIP) constitué de 4 collèges représentant l’État, le mouvement sportif, les collectivités territoriales -dont Départements de France– et le monde économique.

Née d’une longue concertation avec tous les acteurs du sport Français, l’Agence a pour mission de définir et d’atteindre des objectifs communs en matière de Développement de la pratique sportive en France et de Haute performance, notamment dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques organisés à Paris en 2024 :

  • En matière de Développement des pratiques : l’Agence souhaite agir aux côtés des acteurs locaux et des collectivités au plus près des territoires carencés en matière de politique sportive, notamment pour l’emploi et la construction d’équipements sportifs. Elle soutient de manière innovante les projets de développement fédéraux déclinés du niveau national jusqu’aux clubs, ainsi que les initiatives portées par des associations non fédérales. A ce titre, l’Agence a repris les missions jusqu’alors dévolues au Centre National pour le Développement du Sport (CNDS), dissous ;
  • En matière de Haute performance : l’agence contribue à accompagner les fédérations vers plus d’excellence dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques, en plaçantles athlètes et leurs entraîneurs au cœur du dispositif avec l’objectif de les accompagner de manière individualisée. Elle met par ailleurs au service des fédérations des outils nouveaux, notamment dans le domaine de la recherche.

Lien vers le site Internet : https://www.agencedusport.fr/

 

Archives

Le Service Interministériel des Archives de France (SIAF) est un des services composant la direction générale des patrimoines et de l’architecture (avec les musées, le patrimoine et l’architecture).

Le SIAF et Départements de France partagent donc des sujets de préoccupations communs, sur lesquels ils peuvent développer une approche conjointe, fondée sur une compréhension réciproque des problématiques.

Ce partenariat permet à d’être au plus proche des politiques de conservation des données, de leurs changements et d’anticiper toute modification réglementaire importante.

 

Atelier de la langue française

L’Atelier de la langue française est né du désir de faire grandir et vivre par des actions concrètes tout au long de l’année ce précieux patrimoine que constitue notre langue.

Son souhait est d’œuvrer inlassablement auprès de tous les publics à la célébration de la langue française comme héritage commun, de promouvoir auprès du plus grand nombre l’usage d’une langue vivante, vivace, qui appartient à chacun. Ni musée ni conservatoire, l’Atelier se veut ainsi un lieu d’accueil et de transmission, mais aussi d’expérimentation, de dialogue et de rencontre pour tous les passionnés qui œuvrent en faveur de la langue française.

La convention de partenariat signée avec Départements de France en mars 2021 vient acter une collaboration renforcée entre les deux structures pour accompagner les jeunes en les initiant à une compétence utile tout au long de leur vie de citoyen : l’éloquence.

Dans ce domaine, l’Atelier de la langue française est en effet une référence. Outre le festival annuel des Journées de l’éloquence, l’association organise notamment des activités pédagogiques dans les collèges et lycées -activités désormais éligibles au Pass Culture– ainsi qu’un concours national d’éloquence. Ouvert à tous les profils et à tous les spectateurs, il permet aux jeunes de tous les territoires, des zones rurales aux zones d’éducation prioritaire, de briller par leur talent oratoire, le temps d’une soirée, devant des personnalités médiatiques. Départements de France accueille régulièrement dans ses locaux les jeunes candidats à l’occasion des présélections.

Lien vers le site Internet : https://www.atelier-languefrancaise.fr/

Banques Alimentaires

Premier réseau national d’aide alimentaire avec 108 implantations, les Banques Alimentaires collectent chaque année sur tout le territoire près de 115 000 tonnes de denrées alimentaires auprès de la grande distribution, de l’industrie agroalimentaire, des agriculteurs et du grand public, avec également l’aide de l’Union européenne et de l’Etat, pour les distribuer à un réseau de 6000 associations et CCAS partenaires (Centre Communaux d’Action Sociale). Une action possible grâce à l’engagement quotidien de plus de 7000 bénévoles et 500 salariés répartis sur tout le territoire. Selon leur charte, les objectifs des Banques Alimentaires sont :

  • de lutter simultanément contre la précarité alimentaire et le gaspillage alimentaire
  • d’utiliser l’aide alimentaire comme créatrice de lien social (atelier cuisine, prévention santé, sensibilisation dans les écoles, etc.)
  • de participer à l’amélioration de l’alimentation distribuée
  • de s’adapter constamment à l’évolution des besoins de nos partenaires, de la société et des personnes en situation de précarité, en respectant les grands objectifs de développement durable (ODD).

CDSE

Le Club des directeurs de sécurité des entreprises (CDSE) rassemble, depuis 1995, les principales entreprises françaises privées et publiques (CAC 40 et SBF 120) issues de 48 secteurs d’activités et présentes à l’international dans plus de 180 pays. Ces entreprises sont représentées au sein du Club par leur directeur de la sécurité ou de la sûreté.

Au service de leurs salariés et de leurs clients, ces professionnels dessinent et opèrent les politiques de sécurité et sûreté des fleurons de notre économie, au plus près des P-DG, DRH, secrétaires généraux et comités exécutifs. Les membres du CDSE représentent ainsi les premiers donneurs d’ordre en matière de sécurité privée, les grands utilisateurs des technologies de sécurité et les principaux importateurs et exportateurs de l’économie française.

 

Commission Européenne

La Représentation de la Commission européenne en France a pour rôle de faire le lien entre les citoyens français et la Commission européenne.

Depuis janvier 2020, un nouveau service, appelé Pôle territorial, a été créé pour développer la communication envers les élus et décideurs locaux qui souffrent d’un déficit de connaissance sur le rôle et le fonctionnement de l’Union européenne.

Le Pôle territorial a mis en place des actions sur le terrain et des outils de communication (lettres d’information, webinaires thématiques, visites des institutions) pour simplifier et adapter les informations européennes qui impactent les politiques locales.

Ce service est un levier supplémentaire qui permet de rapprocher, à travers les élus locaux, l’Europe des citoyens.

La coopération avec Départements de France renforce l’échange avec les élus départementaux et rapproche l’Union des Citoyens »

Lien vers le site Internet : L’Europe des communes (europa.eu)

CNIL

La CNIL est l’autorité administrative indépendante chargée de veiller à ce que les traitements de données personnelles soient mis en œuvre conformément aux dispositions légales applicables.

La CNIL au titre de sa mission d’accompagnement des responsables de traitement de données contribue le plus efficacement possible à une bonne mise en œuvre du RGPD dans les départements par la fourniture d’un appui juridique et technique dans la résolution de problématiques complexes et par la participation à des travaux menés par des élus réunis au sein de commissions sectorielles ou des directeurs départementaux réunis au sein de groupes de travail thématiques.

 

 

Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF)

Le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) est l’instance du mouvement sportif qui représente, anime et coordonne l’ensemble des acteurs qui proposent, en loisirs comme en compétition, une offre sportive à destination des personnes en situation de handicap. À ce jour, il compte plus de 40 fédérations membres. Le CPSF poursuit une double mission :

  • La constitution et la direction de l’équipe de France aux Jeux paralympiques ;
  • L’animation, la coordination et la représentation de l’ensemble des fédérations sportives membres du CPSF afin de développer la pratique sportive des personnes en situation de handicap.

Le CPSF, créé en 1992, est une association régie par la loi du 1er juillet 1901. Il est membre du Comité Paralympique International (IPC), qui supervise et coordonne les Jeux Paralympiques, au sein duquel il représente la France. Cette légitimité internationale est complétée, depuis le 27 novembre 2015, par une reconnaissance du rôle CPSF dans la loi codifiée à l’article L.141-6 du Code du sport.

Le CPSF est également membre fondateur du Comité d’organisation des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 et de l’Agence nationale du sport (ANS).

Les Départements, forts de leurs compétences en matière d’autonomie d’une part et de sport d’autre part, sont la clé de voûte de la structuration d’une véritable politique « sport et handicap » intégrée. C’est parce qu’ils partagent cette vision commune que Départements de France et le CPSF ont noué un partenariat en décembre 2020.

Lien vers le site Internet : https://france-paralympique.fr/

 

Culture & Départements

Culture & Départements a été créée à l’initiative de Claudy LEBRETON, ancien Président de Départements de France. Depuis 1991, elle rassemble professionnels et institutions liés aux politiques culturelles départementales et territoriales. L’association se donne pour missions de :

  • Mener une réflexion collective sur les politiques culturelles territoriales afin d’apporter une aide technique opérationnelle et générer des démarches innovantes ;
  • Fédérer des adhérents qui désirent transmettre leurs expériences, leurs connaissances et savoir–faire et de mettre à disposition de tous, de manière désintéressée, une part de leur temps et de leur engagement ;
  • Entretenir des relations et créer des collaborations avec les associations nationales de professionnels (ABD, FAVD, les Archives de France, FNADAC, l’Observatoire des Politiques Culturelles …) et d’élus (Départements de France, FNCC, ANDASS) ;
  • Travailler en lien étroit avec Départements de France et l’Observatoire des Politiques Culturelles. Elle est membre fondateur de la FNADAC (Fédération Nationale des Associations de Directeurs des Affaires Culturelles) dont elle a assuré la première Présidence.

En 2019, elle a lancé sa plateforme numérique culturelle nationale pour les Départements.

Lien vers le site Internet : http://www.culturedepartements.org/

 

EPL

Depuis sa création en 1956, la Fédération des élus des Entreprises publiques locales rassemble les 11 000 élus de toute la France et de toutes les sensibilités politiques autour du choix qu’ils ont fait d’exercer leurs responsabilités locales en ayant recours à la solution d’entreprises détenues par leurs collectivités locales, et qu’ils gouvernent. Elle est affiliée au réseau européen des 30 000 Entreprises publiques locales représenté par le Ceep, le Centre européen des employeurs et entreprises fournissant des services publics.

 

Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l’Éducation populaire (FONJEP)

Le Fonds de Coopération de la Jeunesse et de l’Éducation populaire, association plus connue sous le nom de « Fonjep », est né en 1964 sous l’impulsion conjointe du secrétariat d’État à la Jeunesse et aux Sports et des associations de jeunesse et d’éducation populaire. L’objectif était de faire évoluer l’offre associative face à une demande grandissante d’activités récréatives. En qualité d’organisme paritaire cogéré par l’État et les associations, le Fonjep se voit confier la gestion du développement de l’emploi associatif dans ce secteur.

Aujourd’hui, le Fonjep est avant tout au service des projets associatifs qui lui paraissent les plus pertinents en matière de jeunesse et d’éducation populaire. En soutenant ces projets associatifs, via des postes Fonjep, il veut offrir aux associations les moyens d’être plus performantes et efficaces dans la mise en œuvre de leurs actions.

Le Fonjep gère également le Pôle de conservation des archives des associations de jeunesse et d’éducation populaire via le PAJEP, ainsi que cinq dispositifs de solidarité internationale, financés par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et l’Agence française de développement (AFD).

Lien vers le site Internet : www.fonjep.org

 

Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP)

L’institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) est un service à compétence nationale du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, créé par décret n° 2015-1771 du 24 décembre 2015, et rattaché au Directeur de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et de la Vie associative (DJEPVA).

« Connaître aujourd’hui pour préparer demain » ; telle pourrait être sa devise. En effet, l’INJEP est aujourd’hui un organisme unique au regard de la diversité et de la complémentarité de ses missions en termes de production de connaissances et de mise à disposition de ressources et d’expertise. Il permet par le biais des études, des enquêtes, des expérimentations, des évaluations de politiques publiques de dresser le panorama de la jeunesse, de l’éducation populaire, de la vie associative et du sport. Il constitue par ailleurs un centre de ressources et d’expertise incontournable au service des politiques publiques, mais aussi de l’ensemble des acteurs de ces champs. Et l’institut, toujours en quête d’innovation, renforce le rôle du Conseil Scientifique et d’Orientation (CSO), qui vient d’être renouvelé dans une dimension partenariale résolument ouverte – Départements de France en est membre, en tant que représentant des collectivités territoriales.

Afin de mieux comprendre comment les Départements structurent et mettent en œuvre des politiques en direction des Jeunes, l’INJEP et Départements de France collaborent régulièrement. Dernier exemple en date : la réalisation d’une étude, menée dans le cadre d’un partenariat association également le laboratoire Arènes (UMR CNRS 6051), visant à enrichir la connaissance de l’échelon départemental en la matière, mais également à mieux comprendre les articulations intersectorielles et interterritoriales entre les différents acteurs intervenant auprès des jeunes. Les résultats ont été publiés par l’INJEP sous plusieurs formats (rapport et synthèse, publication INJEP Analyses & synthèses) et présentés par ses auteurs aux membres de Départements de France en juin 2022.

Lien vers le site Internet : https://injep.fr/

 

Neuj’Pro

Organisées par le Conseil départemental de l’Allier depuis 2002, les « Rencontres nationales des professionnels et élus de la Jeunesse » rassemblent chaque année de nombreux participants (techniciens, animateurs, élus, coordinateurs, associatifs…) avec pour objectifs :

  • D’une part de permettre la rencontre et le dialogue entre spécialistes, membres associatifs, chercheurs, élus ou professionnels de terrain en charge des politiques publiques en faveur de la jeunesse ;
  • D’autre part d’échanger et de débattre sur des réflexions globales ou des perspectives de développement ainsi que sur des dispositifs impulsés au niveau national ou initiés dans les territoires par les collectivités.

La manifestation a connu un essor important avec une participation croissante d’année en année d’animateurs, de responsables de collectivités, d’associations ou d’institutions et d’élus en charge de la jeunesse, venant de toute la France métropolitaine et d’outre-mer. En 20 ans d’existence, plus de 250 sujets concernant la jeunesse ont pu être traités. Le Neuj’Pro donne l’occasion d’interroger tous les champs de ce secteur : éducation, mobilité, culture, participation des jeunes, politiques jeunesse, santé…

Pour la 20e édition qui se tiendra du 19 au 21 octobre 2022 à Vichy, le programme associe les partenaires historiques : l’Association nationale des conseils d’enfants et de jeunes (Anacej), le Comité pour les relations nationales et internationales des associations de jeunesse et d’éducation populaire (CNAJEP), le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), Départements de France, le Forum français de la jeunesse (FFJ), la Région Auvergne-Rhône-Alpes ou encore Vichy Communauté. Ces partenaires ont été rejoints par la Caisse d’Allocations familiales de l’Allier.

Lien vers le site Internet : https://neujpro.fr/

 

Paris 2024 – Programme TERRE DE JEUX 2024

Lancé en juin 2019, le label « Terre de Jeux 2024 » a pour objectif de faire des Jeux de Paris 2024 les Jeux de toute la France. Il est destiné à tous les niveaux de collectivités territoriales et aux acteurs du mouvement sportif qui souhaitent, quels que soient leur taille et leurs moyens, mettre plus de sport dans le quotidien de leurs habitants et s’engager dans l’aventure des Jeux.Pour être labellisé, trois objectifs partagés sont mis en avant :

  • Une célébration ouverte, pour faire vivre à tous les émotions du sport et des Jeux ;
  • Un héritage durable, pour changer le quotidien des Français grâce au sport ;
  • Un engagement inédit, pour donner au plus grand nombre la chance de vivre l’aventure des Jeux, dès maintenant, partout en France.

Au regard de la forte mobilisation des Départements, le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 a tenu à associer plus étroitement Départements de France dans le processus des labellisations. Ce partenariat s’est matérialisé en octobre 2019 à travers la labellisation « Terre de Jeux 2024 » et la signature d’une convention de partenariat entre Paris 2024 et Départements de France.

Ce sont aujourd’hui 97 Départements et collectivités à compétences départementales qui sont engagées à travers ce label, et qui œuvrent chaque jour pour valoriser le sport« pour tous et partout ». « Terre de Jeux 2024 » constitue une formidable opportunité pour promouvoir leurs actions en faveur du sport, du handicap, dans les collèges, à tous les âges de la vie, de réunir les citoyens et de leur faire vivre des émotions.

Lien vers le site internet : https://terredejeux.paris2024.org/

 

 

Paris 2024 – Programme RELAIS DE LA FLAMME

Porté par le Comité d’organisation de Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, leRelais de la Flamme est un programme d’engagement à l’échelle nationale qui vise à susciter l’engouement des habitants du pays hôte pour les Jeux à venir. Symbole d’unité et de paix, la flamme diffuse l’esprit des Jeux sur son passage et marque le début des célébrations.

A l’occasion des Jeux de Paris 2024, le Relais de la Flamme se déroulera sur trois mois, mais la mobilisation des nombreux acteurs impliqués, notamment le monde sportif et les collectivités territoriales, ainsi que la sélection des relayeurs, créeront des moments forts dès septembre 2023.

Ainsi, dans le modèle proposé par Paris 2024, les Départements sont considérés comme étant l’échelon pivot pour contribuer à la réussite du Relais de la Flamme. En effet, les Départements sont l’échelon de proximité incontournable pour contribuer à la définition du parcours entre les villes-étapes et participer aux activations le long du parcours. Afin d’atteindre cette ambition, Paris 2024 et Départements de France ont souhaité s’associer pour mobiliser les Départements et assurer leur accompagnement dans la mise en œuvre du Relais de la Flamme.

Lien vers le site Internet : https://www.paris2024.org/fr/relais-de-la-flamme/

 

Wweeddoo

Start-up de l’Economie Sociale et Solidaire (ESS), Wweeddoo est une plateforme de ressources digitales dédiées à la réussite des projets des jeunes et des territoires. Lauréate du PIA (Programme d’investissement d’avenir) avec la Caisse des Dépôts et l’Education nationale, elle ambitionne de « mettre les jeunes en projets » en leur offrant la possibilité d’être mis en relation avec les acteurs publics et privés ayant mission ou intérêt à les faire réussir. Elle s’appuie pour ce faire sur les trois leviers décisifs que sont le désir, la visibilité et le soutien offerts par la puissance et la créativité du digital.

En 5 ans, Wweeddoo a testé et éprouvé son ingénierie pédagogique, sociale et digitale singulière auprès de plus de 20 000 jeunes de 13 à 30 ans. Ces expérimentations réussies ont montré qu’il est possible d’engager les jeunes, de valoriser les structures et acteurs de terrain mobilisés à leurs côtés, et par la même occasion d’apporter une nouvelle réponse concrète à un certain nombre de défis au cœur des problématiques territoriales (insertion, désenclavement…).

Afin de passer à l’échelle et de déployer plus largement ce modèle vertueux, Wweeddoo a sollicité le soutien de Départements de France pour lancer « Projets Jeunes, Territoire de Réussite », campagne de mobilisation spécifique à destination des Départements, avec l’ambition de mettre 500 000 jeunes en projets d’ici 2025. Sont particulièrement ciblés les collégiens, les jeunes en insertion, et les jeunes des QPV et territoires ruraux.

Lien vers le site Internet : https://get.wweeddoo.com/projets-jeunes-territoire-de-reussite/

 

26.09.2022 Actualité Projet de Loi de Finances pour 2023 : Départements de France reconnaît des avancées, mais regrette l’absence de marges de manœuvres fiscales Télécharger
20.09.2022 Actualité Départements de France au congrès national des sapeurs-pompiers de France, les 22 et 23 septembre 2022 à Nancy Télécharger
08.09.2022 Actualité Conseil National de la Refondation : Intervention de François Sauvadet Télécharger