Solidarité et affaires sociales 04.03.2021

Dépistage, vaccination contre la covid-19 : des opérations itinérantes sur les routes départementales

Pour permettre aux personnes âgées, fragiles et éloignées des centres-villes, d’avoir accès aux soins contre la propagation du virus, les Départements de l’Allier, du Gers, du Loiret et du Lot-et-Garonne se sont récemment dotés de véhicules « tout équipés », personnel soignant, doses de vaccins, tests PCR, pour accompagner le déploiement de la campagne de dépistage et vaccinale au cœur des territoires ruraux. Bourbon’Net, Bus-Test, Vaccibus, font désormais partie du paysage, circulant dans les cantons, avant de stationner durant une journée, sur les places des villages.

 

L’Allier, allié des ruraux

Claude Riboulet, Président du Conseil Départemental de l’Allier, l’avait annoncé dès l’arrivée du vaccin contre la Covid-19, le 18 janvier dernier, en direction des plus de 75 ans : « Le Conseil départemental va trouver le moyen de contribuer à cette vaccination renforcée au sein de notre territoire rural ». Dès le 21 janvier 2021, le Département a ainsi mis en place un dispositif inédit, celui de transformer son bus numérique qui accompagne habituellement les habitants dans les zones rurales pour faciliter les démarches administratives en bus itinérant de vaccination, le Bourbon’Net. Deux bus sont en réalité mis en place : le Bourbon’Net dans lequel s’effectuent les formalités administratives et dans le second, mis à disposition par le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Allier, se déroule la vaccination avec le personnel médical. L’objectif est de permettre aux plus fragiles éloignés des grandes agglomérations, de se faire vacciner. Actuellement, médecins et infirmières volontaires de PMI, sillonnent les routes, au travers de 10 communes retenues en concertation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS) en raison de leur éloignement, pour assurer une équité de traitement. L’opération est d’ores et déjà un succès avec près de 1000 vaccinés en un mois. La capacité du dispositif a récemment été augmentée pour atteindre 2000 vaccinations prochainement.

Des Bus-Test et des Vaccibus dans les Départements du Sud-Ouest

Dès le mois de novembre 2020, le Département du Gers s’est engagé pour faciliter l’accès aux tests, grâce à un partenariat réunissant plusieurs acteurs gersois : le GIP Gers solidaire, qui met à disposition son bus de Services publics itinérant, la réserve civique du Département, qui assure l’accueil et l’enregistrement administratif des testés et le SDIS du Gers, pour le matériel de protection.

Le bus-tests PCR du Conseil départemental mobilise des infirmières libérales. Le Département a ouvert un numéro vert afin de faire connaître les dates de passage dans les communes les plus excentrées, mises à jour régulièrement, que l’on réside à Larressingle, Viozan, Fourcès ou encore Manas-Bastanous. Depuis le 24 février, le Gers a mis en place un dispositif supplémentaire, le Vaccibus ayant pour but de rendre la vaccination contre la Covid-19 accessible aux personnes âgées ne pouvant se rendre dans un centre de vaccination.

Dans le même esprit, le Département du Lot-et-Garonne a fédéré tous les acteurs du territoire pour aller la rencontre de personnes âgées de plus de 75 ans isolées : l’Union Nationale de l’Aide 47 met à disposition un bus conduit par l’un de ses salariés, l’ARS fournit les vaccins et le Département, qui a une connaissance fine de ses publics fragiles, contacte directement par téléphone les personnes identifiées en concertation avec l’ARS et les maires.

 

Le Loiret protège ses anciens « au plus près des territoires »

Le Département du Loiret a lui lancé sa campagne itinérante mi-février « pour aller au plus près des personnes qui seraient en difficulté pour se déplacer ou pour l’accès à l’outil numérique » comme le précise Marc Gaudet, Président du Département. 16 communes, correspondant aux anciens chefs-lieux de cantons, doivent être couvertes en 4 semaines pour atteindre un objectif de 1000 vaccinés.

Pour cette opération, l’accent est mis sur la concertation avec les maires du Département pour sélectionner les personnes de plus de 75 ans qui peuvent bénéficier de la vaccination et les accueillir dans un local de la commune.

Ces stratégies vaccinales « cousues main » démontrent la volonté des Départements, très tôt exprimée, d’être des partenaires opérationnels de l’Etat pour cette campagne de vaccination, en mettant au service des Français leurs compétences de chefs de file des solidarités territoriales.

09.05.2021 Actualité La Conférence sur l’Avenir de l’Europe : une opportunité pour construire ensemble la « maison européenne de la démocratie » sur les fondations de ses territoires Télécharger
07.05.2021 Culture L’Etat et les collectivités territoriales s’engagent pour les Festivals en 2021 – Déclaration commune Télécharger
30.04.2021 • Article LOCALTIS Actualité Les ambitions contrariées des Départements