SDIS 05.11.2021

127ème Congrès des sapeurs-pompiers de France, l’ADF y était

Du 13 au 16 octobre derniers se tenait le 127ème Congrès national des Sapeurs-pompiers de France. Placée sous le signe de l’innovation, cette manifestation s’est déroulée durant 4 jours au parc Chanot de Marseilletransformé pour l’occasion en la plus grande caserne de France. Sur place, des attractions grand public destinées à faire connaître les Services d’Incendie et de Secours, diffuser des messages de prévention, exposer du matériel innovantetc.tous ces rendez-vous avaient pour enjeux l’avenir des SDIS, dont les Départements sont des acteurs cruciaux. 

Le jeudi 14 octobre a été notamment marqué par une table ronde sur le volontariat, les secours et les soins d’urgence aux personnes, à laquelle participait André Accary, Président de la Saône-et-Loire et Président de la commission SDIS de l’ADF. La journée s’est terminé par l’allocution de François Sauvadet. Le président de l’ADF a ainsi pu livrer sa vision des enjeux d’avenir pour les Services d’Incendie et de Secours: changements climatiques, coordination avec la santé, innovations technologiques pour les centres d’appels ou les communications opérationnelles. Autant de domaines où les territoires, au premier rang duquel, les Départements doivent pouvoir co-construire avec l’Etat, la politique de sécurité civile la plus adaptée à leurs contraintes propres. 

« Le SDIS est le dernier service public présent 24h sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours par an» déclarait François Sauvadet : « La pandémie l’a montré. Sans vous, les campagnes massives de test, de vaccinations, n’auraient pas été possibles. Vous avez une formidable capacité d’action, d’adaptabilité, de résilience. C’est une chance pour notre pays?».   

Second temps fort, le vendredi 15 octobre, la tenue de la commission SDIS de l’ADF, réunion qui s’est poursuivie par un temps d’échange entre Présidents et Directeurs de SDIS, particulièrement apprécié, qui a permis de mieux cerner certains enjeux techniques et financiers, comme le Réseau Radio du Futur. 

Enfin, le Président de la République, Emmanuel Macron, a clôturé ces manifestations par une visite le samedi 16 octobre à Marseille. Dans le contexte de l’accord parlementaire autour de la proposition de loi du député Fabien Matras, son discours a fait état de plusieurs évolutions attendues de longue date par les Départements et les Sapeurs-pompiers. On note en particulier une nette revalorisation du tarif de la carence ambulancière, un meilleur dispositif de fidélisation et de reconnaissance des Sapeurs-pompiers volontaires, la fin de la surcotisation à la Caisse Nationale de Retraites des Agents des Collectivités Locales (CNRACL) pour les professionnels, l’expérimentation de plateformes communes avec la perspective d’un numéro unique, la consécration des pompiers comme acteurs des soins d’urgence aux côtés de la santé, et la création d’un statut de pupille de la République. La France, soucieuse de conforter son modèle de sécurité civile, s’engage aussi à porter une initiative européenne en faveur de l’engagement citoyen altruiste, ceci afin de préserver les volontaires des dispositions de la directive européenne sur le temps de travail.