Les Vosges, une terre de tournage inattendue

Les Vosges ©J.Solvery

Tourisme 15.06.2018

Les Vosges, une terre de tournage inattendue

Depuis quelques saisons déjà, les Vosges ne cessent d’attirer des tournages ! Si les décors naturels y sont pour beaucoup, les subventions apportées par les collectivités ont aussi pesé. Le Département des Vosges a en effet réaffirmé dans son Plan « Vosges ambitions 2021 » sa volonté d’accompagner le développement des projets sportifs, artistiques et culturels du territoire auxquels il consacre 4,5 millions d’euros en 2018. Une ambition consolidée par la signature d’un partenariat avec la Région Grand Est pour bénéficier d’une aide du Centre National du Cinéma et de l’Image animée (CNC) pendant trois ans et ainsi mettre sur le devant de la scène le territoire vosgien.

Une forêt à perte de vue, quatre villes thermales où prendre les eaux paisiblement, des stations de ski familiales, un patrimoine architectural et industriel foisonnant … Les Vosges ont des atouts qu’elles comptent bien mettre en lumière. Surfant sur la renommée du Festival international du film fantastique de Gérardmer, le Département des Vosges, de concert avec la Région Grand Est, a décidé de mener une politique d’accueil de tournage de films et de séries télé.

L’union fait la force

En signant récemment une convention, pour une durée de trois ans, le Département et la Région fixent des engagements réciproques pour que les Vosges bénéficient d’une plus grande visibilité auprès des structures de production, locales ou nationales. Une façon concrète d’amplifier et accompagner une dynamique amorcée dès 2016 avec, notamment, le tournage de la première saison de « Zone Blanche », le film d’Anne FONTAINE « Marvin ou la belle éducation », la série produite par Luc BESSON « Aux animaux la guerre », ou encore « Nos patriotes » avec Alexandra LAMY et Louane.

Ce partenariat permet de surcroît au Département des Vosges de bénéficier d’une aide supplémentaire du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée (CNC), dans le cadre du dispositif de financement « 1 € pour 2 € » : à chaque fois que les Vosges dépenseront 2 euros dans l’aide à la production cinématographique, le CNC versera 1 euro au Département.

« C’est une vraie volonté du Conseil départemental de promouvoir les Vosges et de faire feu de tout bois », explique son Président, François VANNSON. « Nous apportons un soutien financier et nous avons les infrastructures qui nous permettent d’accueillir les équipes de tournage dans de bonnes conditions ». Sans compter le soutien logistique. Le Département met ses services techniques à la disposition des équipes de tournages à titre gratuit (fermeture de routes, déviations, signalisations, repérage des lieux de tournage…) ce qui représente de nombreuses heures de travail pour les équipes.

Un atout touristique et économique

Au-delà de l’aspect culturel, l’accueil de tournages participe au développement touristique du territoire et génère des retombées économiques directes. L’impact des images tournées dans les Vosges étant un formidable accélérateur pour le développement touristique. Une étude présentée à l’occasion du « Paris Images Trade Show », évènement dédié aux professionnels du cinéma et de l’audiovisuel, a montré qu’un euro investi par une collectivité dans un tournage engendre 7,62 euros de retombées économiques et touristiques locales. Pour le tournage de la première saison de « Zone Blanche », le Département des Vosges avait par ailleurs apporté une aide de 60.000 euros, pour des retombées locales estimées à 5 millions d’euros.

Pour 2018, le Conseil départemental a donc décidé d’allouer un budget de 100 000 € à ce dispositif de soutien aux différents tournages sur le territoire vosgien. Une solution audacieuse pour braquer les projecteurs sur le Département. Et donner ainsi l’opportunité au cinéma français de « voir la vie en Vosges » !