Village Landais Alzheimer : un projet thérapeutique innovant porté par le Département

©SZAMBON-Dpt40

Santé publique 17.06.2020

Village Landais Alzheimer : un projet thérapeutique innovant porté par le Département

Deux ans après la pose de la première pierre et dans un contexte fortement impacté par l’épidémie de Covid-19, le Village Landais Alzheimer, initié et porté par le Département des Landes présidé par Xavier Fortinon, avec le soutien de l’Agence Régionale de Santé, vient d’ouvrir ses portes. Cette infrastructure, unique en France, est destinée à la prise en charge des personnes atteintes de maladies neurodégénératives de type Alzheimer et apparentées. Le 11 juin a marqué une étape clé avec l’installation des 32 premiers résidents.

La maladie d’Alzheimer est la forme la plus commune de démence et concernerait 60 à 70 % des cas. Avec 225 000 nouveaux cas chaque année, le nombre de malades devrait dépasser le million de personnes en 2020. Le Département des Landes, dont le nombre de malades d’Alzheimer et maladies apparentées est estimé à 8 000, se félicite de l’ouverture de ce lieu de vie et de recherche inédit pour les patients.

Un lieu expérimental unique en France au cœur des Landes

Fruit de la volonté d’Henri Emmanuelli, ancien Ministre et ancien Président du Département, qui souhaitait faire des Landes un territoire pilote en matière de prise en charge des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, le projet a été inauguré en juin 2018. Implanté à Dax, le Village Landais Alzheimer est composé de 16 maisons et pourra à terme accueillir 120 résidents, accompagnés par 120 personnels et 120 bénévoles. Cette expérimentation unique en France se base sur une approche innovante, sociale plutôt que médicale.

Son ambition est de développer un accompagnement centré sur la personne et des approches non médicamenteuses, portées par une attitude et des activités thérapeutiques permettant de préserver au mieux les capacités cognitives et pratiques des résidents. A ce titre, tous les éléments faisant référence à un établissement de santé sont proscrits.

L’autre spécificité du village est l’installation d’un véritable centre de recherche sur les maladies neurodégénératives. Comme l’indique Xavier Fortinon, « Le Village sera aussi un lieu-ressource pour la recherche médicale et thérapeutique. C’est un volet essentiel du projet. Plusieurs études d’évaluation seront menées afin de mesurer l’exemplarité et l’efficacité de ce mode de prise en charge innovant. »

Un village ouvert sur la ville favorisant les liens sociaux

Ce projet privilégie également le maintien de la vie sociale grâce à de nombreux services typiques d’un village (commerces, jardin potager, salon de coiffure, cabinet médical, salle de spectacle, restaurant…) ainsi que des activités et des espace partagés permettant d’entretenir une atmosphère conviviale et de préserver le lien social.

Les 120 bénévoles qui accompagnent le projet depuis 2016 devront encore patienter avant d’apporter leur contribution essentielle à la vie quotidienne du Village et des villageois. Complémentaires des professionnels, formés par France Alzheimer Landes et la Ligue de l’enseignement, ils sont partie intégrante de ce projet thérapeutique innovant. Chacun d’entre eux pourra venir exercer son activité auprès des résidents individuellement ou bénéficier des infrastructures dont le Village dispose. Concert à l’auditorium, peinture en salle d’activité, lecture à la médiathèque ne sont que quelques-unes des activités qui feront entrer la vie culturelle et associative dacquoise dans la vie des résidents.

Un protocole sanitaire très strict pour encadrer l’ouverture du Village

C’est aujourd’hui une belle étape de la vie du Village qui a été franchie avec l’installation des premiers résidents (32 à ce jour, les 90 autres étant attendus pour l’été). L’accueil des résidents au sein du Village, initialement prévu début avril a été retardé par l’épidémie de Covid19. Le Village a été obligé de revoir l’organisation des admissions et, pour un temps au moins, le fonctionnement du lieu. Le contexte pandémique contraint pour l’instant à reporter à septembre l’ouverture au grand public des commerces et services.

Suivant les recommandations du Ministère de la Santé, résidents et personnels ont dû subir un test virologique pour faire leur entrée dans les lieux, et respecter une période de quatorzaine une fois l’emménagement effectué. La configuration de la partie hébergement du Village est propice à une prise en charge qualitative d’un point de vue sanitaire, et les règles de distanciation sont soigneusement respectées.

Un protocole scientifique d’évaluation sur cinq ans sera mis en place et permettra de vérifier la pertinence des méthodes employées ainsi que leur efficacité. Si les résultats sont encourageants, d’autres structures de ce type devraient voir le jour en France.