Présidents des départements 08.06.2017

Valérie SIMONET, une infirmière « aux petits soins » pour son Département

Présidente du Département de la Creuse depuis 2015, Valérie SIMONET a une véritable passion pour son territoire. Infirmière de profession, de ce métier et de cette expérience, elle garde un réel engouement pour le travail en équipe, socle de son investissement public et politique. A la tête d’un Département parmi les plus ruraux de France, généreuse et énergique, elle s’est fixé des défis d’envergure : aménagement du territoire, accompagnement des personnes fragiles et dépendantes, développement  et modernisation des infrastructures, qualité du service aux usagers…

D’un engagement social à un engagement sociétal …

Née le 26 octobre 1966, Valérie Simonet grandit dans la campagne creusoise. Titulaire d’un baccalauréat scientifique, elle s’inscrit à l’IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers) et obtient son diplôme d’Etat d’infirmière en 1989. La jeune femme choisit alors d’exercer sa profession en libéral. Durant 27 années, elle ira de maisons en maisons, de patients en patients, de familles en familles. Les exigences de son métier  (accompagnement de personnes fragilisées par la maladie, horaires matinaux et tardifs, travail le week-end et jours de fêtes…) et ce format de vie contribueront à forger la femme qu’elle est aujourd’hui.

En 1991, Valérie Simonet s’établit à Bussière-Nouvelle, commune de 115 habitants, dont elle deviendra Adjointe au Maire en 2001 et Maire en 2008. Ce sera pour elle les premiers pas vers une vie publique. Elle révèle alors ses capacités à déployer des relations de collaboration avec les communes voisines, d’autant plus facilement qu’elle siège depuis 2002 au sein de la Communauté de Communes d’Auzances-Bellegarde, dont elle deviendra Vice-présidente en 2008. En 2004, élue dès le premier tour aux élections cantonales, elle devient la seule femme élue au Conseil Général de la Creuse et la plus jeune de ses pairs. Suppléante du Député Jean Auclair aux législatives de 2007, elle sera reconduite au même poste en 2012.

A cette époque, elle rejoint le « Pays Combraille en Marche », structure de regroupement de collectivités locales dont elle assurera la Présidence entre 2010 et 2015 ; ce qui lui donnera l’occasion de parfaire ses connaissances, à une plus grande échelle, avec les acteurs du monde économique, du monde associatif et de nombreux élus, des politiques d’aménagement et de développement territoriales (économie, santé, habitat, culture, tourisme…).

… afin d’inventer un nouvel avenir à la Creuse

Depuis son élection à la présidence du Département de la Creuse le 2 avril 2015, Valérie Simonet entend ne laisser de côté aucun sujet dans les politiques qu’elle mène. Parmi les dossiers structurants de la mandature, la question des mobilités de demain devient l’axe prioritaire du développement local. Il s’agit avant tout de retrouver les capacités à pouvoir financer des projets essentiels (modernisation de la voirie, montée en Très Haut-Débit (THD)…). A titre d’exemple, 10 000 km de fibre optique seront déployés d’ici 2021 en ex-Limousin, un plan Collèges débute et un soutien accru au SDIS est engagé pour rénover les centres de secours et renouveler les véhicules.

« Notre Département est confronté à un double défi, celui de la mobilité et de l’environnement, et de la réussite de leurs cohabitations. Notre collectivité s’est engagée dans des démarches et travaux afin de répondre à ces problématiques. »

Valérie Simonet entend également faire en sorte que le Conseil départemental demeure le garant d’une véritable qualité de service aux usagers creusois. La Présidente affiche sa volonté d’améliorer l’accompagnement des publics fragiles et revoit les schémas enfance, famille, handicap, insertion et dépendance.

« Redonner au Département la capacité d’être un acteur efficace, indispensable et solidaire», c’est ainsi qu’il s’agira d’inventer un nouvel avenir à la Creuse.