Présidents des départements 18.05.2015

Une nouvelle gouvernance pour l’Assemblée des départements de France

D.BUSSEREAUA l’occasion de son Assemblée générale, suite aux dernières élections départementales, les président(e)s des conseils départementaux nouvellement élus se sont réunis le 13 mai 2015 pour renouveler les instances de l’ADF. Près de l’ensemble des 101 président(e)s s’était ainsi donné rendez-vous au Sénat ce mercredi pour procéder à la désignation du nouveau Président de l’Assemblée des Départements de France, et à la fixation du nombre et des attributions des commissions thématiques.

Un ancien ministre à la tête de « tous les départements »

Avec 68% des suffrages, Dominique Bussereau, député, président du Conseil départemental de Charente-Maritime, a été élu à la présidence de l’ADF pour 6 ans. Il succède ainsi à Claudy Lebreton, à la tête des départements depuis 2004. Seul candidat à la Présidence de l’ADF, Dominique Bussereau a réaffirmé sa volonté de consensus :

« Je suis très attaché à la recherche permanente de la convergence d’intérêts et j’entends faire le choix d’une gouvernance fondée sur des logiques de rassemblement pour préparer l’avenir de nos départements dans une période de grande incertitude ».

Agé de 62 ans, Dominique Bussereau a tout au long de sa carrière témoigné de son attachement aux politiques publiques. Fils de cheminot, ses expériences professionnelle et politique l’ont souvent amené à travailler sur les problématiques de transport (direction commerciale de la SNCF, Programme de recherche interministériel dans les transports terrestres, RFF, etc.). Il retrouvera cette thématique dans le cadre de ses fonctions ministérielles en tant que secrétaire d’État chargé des Transports, à deux reprises en 2002-2004 et 2007-2010. Il fut également Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche et de la Ruralité en 2004-2007. Si Dominique Bussereau connaît les rouages parlementaires et gouvernementaux, il bénéficie également d’un solide ancrage territorial, à travers l’exercice de ses mandats locaux aux trois échelons : communal (dès 1983 en tant qu’adjoint au Maire de Royan), départemental (conseiller puis président du Conseil départemental depuis 2008), et régional (conseiller régional de Poitou-Charentes).

Après avoir salué le renouvellement et la féminisation des institutions départementales, Dominique Bussereau confiait le jour même de son élection : « La priorité, c’est de montrer la modernité du département […], il a un rôle très important à jouer par rapport aux collectivités communales et dans les futures grandes régions ». Une ambition introduite par Gérard Larcher, président du Sénat, qui rappelait l’importance de l’échelon départemental, ce « territoire d’avenir »,  en termes de visibilité pour les citoyens, surtout dans un contexte de réformes. Un défi majeur pour l’échelon territorial, notamment dans la perspective d’une reprise de l’examen de la loi NOTRe au Sénat à compter du 26 mai prochain.

Les instances dirigeantes de l’ADF renouvelées pour 6 ans

Parallèlement à la nomination du nouveau président, les président(e)s présent(e)s des conseils départementaux et des collectivités adhérentes de l’ADF ont désigné les membres du Bureau qui siègeront pour les 6 années à venir, et ont fixé les attributions des commissions.

La composition du Bureau est représentative des différentes sensibilités politiques des départements, issues des résultats des dernières élections. Constitué de 30 membres élus pour la période 2015-2021, il a vocation à préparer les prises de décision de l’ADF et organiser ses travaux. Quelques nouveautés : l’absence d’ordonnancement des vice-présidences, et une nette féminisation du Bureau avec la nomination de cinq femmes, dans la continuité de la parité instituée lors du scrutin des 22 et 29 mars.

Par ailleurs, le nombre et les attributions des commissions thématiques ont été fixés. Les président(e)s de ces 12 commissions seront désignés lors du prochain Bureau du 10 juin. Si le nombre de commissions reste identique, les attributions varient quelque peu, et voient s’opérer des regroupements de thématiques, de manière à définir une approche plus transversale des travaux de l’association (ex. : solidarité et affaires sociales, politiques territoriales, problématiques départementales particulières). De nouvelles attributions font leur apparition, parmi lesquelles l’innovation, la nouvelle ruralité, les égalités ou la mobilité. Ces sujets d’actualité constituent les nouveaux défis des départements voulus par le nouveau président, entre spécificité territoriale, approche sociétale et modernité.

Retrouvez la liste des membres du Bureau et les attributions des commissions.

20.10.2017 Actualité Congrès ADF 2017 : la motion commune Télécharger
17.10.2017 Actualité Ouverture du 87ème Congrès des Départements de France Télécharger
13.10.2017 SDIS Communiqué de Dominique Bussereau sur l’avenir des sapeurs-pompiers Télécharger