Innovation et Numérique 03.04.2014

Un dispositif de recyclage et d’accompagnement aux usages numériques dans les Deux-Sèvres

Donner aux habitants des Deux-Sèvres des chances égales d’accéder à l’information et à la connaissance, favoriser le recyclage des appareils numériques en fin de vie qui réemployés plutôt que jetés, retrouvent une seconde jeunesse : telles sont les ambitions du programme départemental « Solid’Rnet », initialement baptisé « 5000 micros » dont l’ambition est de favoriser le recyclage.

Le projet est né d’un partenariat Conseil général-MAAF devant initialement permettre de distribuer 5000 micro-ordinateurs cédés par l’assureur et reconditionnés par Les Ateliers du Bocage, une entreprise d’insertion deux-sévrienne. Ces matériels ont d’abord été mis à disposition des familles de collégiens dépourvues d’équipement informatique, puis le panel de bénéficiaires s’est élargi aux associations, aux EHPAD, aux bibliothèques, aux bénéficiaires du RSA et aux publics des structures d’insertion par l’activité économique.

Le Conseil général met à leur disposition des ordinateurs reconditionnés, équipés entièrement de logiciels libres (système d’exploitation et logiciels) parfaitement opérationnels pour mener à bien les activités associatives (bureautique, comptabilité, navigation internet, traitement d’images…). Le pack se compose d’une unité centrale (disque dur 80 Go, RAM 1Go, prise réseau…), d’un écran 17 pouces, d’un clavier, d’une souris et de câbles (alimentations et vidéo VGA).

Le Conseil général a souhaité adjoindre à ce service de dotation d’ordinateurs, un dispositif d’accompagnement aux usages numériques. Des sessions de tutorat, organisées par des animateurs web, sont ainsi programmées dans les 35 Espaces Publics Numériques du département. L’occasion pour les bénéficiaires de découvrir le blogging, les réseaux sociaux et les usages multiples des logiciels de bureautique pour une utilisation optimale du numérique. Ces sessions gratuites sont ouvertes à tous les habitants du Département qui souhaiteraient perfectionner leurs usages d’Internet. Ils sont validés par l’obtention du « Passeport Internet Multimédia », une attestation reconnue au niveau national.

 

P.B