Un autre Tour de roues
Tour de France 26.08.2020

Un autre Tour de roues

Le Tour de France marque habituellement le début de l’été… il sonnera cette année la cloche de la rentrée ! Reportée de deux mois en raison de la Covid 19, la 107e édition de la plus grande course cycliste au monde s’est élancée le 29 août de Nice dans les Alpes-Maritimes, avant de traverser 31 autres Départements français. Si l’épidémie a fortement chamboulé le calendrier d’organisation de l’épreuve, les équipes de l’ADF et des Départements sont restées mobilisées pour poursuivre la préparation et accueillir cette Grande Boucle sérotinale dans les meilleures conditions.

Un Tour de France rassembleur

Chaque année, le parcours dessiné pour la Grande Boucle emprunte près de 97% de routes départementales. C’est à ce titre, en tant que garants de l’aménagement, de la gestion et de l’entretien des routes, que les Départements assurent, depuis 2006, la préparation, la sécurisation et la propreté de la route du Tour de France. 3 000 agents des Départements sont ainsi tour à tour mobilisés, en amont de la course et le jour de l’étape. « Sans l’action des élus et des Départements, le Tour ne passerait pas dans les mêmes conditions », aime à rappeler Christian Prudhomme, Directeur du Cyclisme chez Amaury Sport Organisation (A.S.O.), société organisatrice, à chacune de ses interventions.

Et en cette année si particulière, le rôle des élus locaux fut d’autant plus majeur, pour s’adapter au report de l’édition 2020. Dominique Bussereau, Président de l’ADF et du Département de la Charente-Maritime, qui a accueilli l’échappée maritime pendant trois jours, insiste sur l’importance de cet événement « Le Tour de France fait partie de l’imaginaire des Français ! On a besoin, après cette période de crise, de tristesse, de peine et de souffrance pour beaucoup d’entre nous, d’un événement festif. Et il n’y a pas mieux que le Tour de France pour rassembler les Français, recréer de la joie de vivre et relancer un secteur touristique fortement touché par la crise. »

Prolonger la saison touristique

Passer de juillet à septembre implique automatiquement moins de spectateurs en bord de route… pour autant, le rayonnement du Tour n’en sera pas affecté ! Avec une diffusion dans 190 pays, les paysages vus du ciel mettront une nouvelle fois à l’honneur le patrimoine naturel, culturel et historique de nos Départements : l’arrière-pays niçois et ses premières pentes dès le deuxième jour de course dans les Alpes-Maritimes, le Viaduc du Millau en Aveyron, les mythiques cols montagneux des Alpes et des Pyrénées, la Chaîne des Puys en Auvergne, l’étape inédite d’île en île d’Oléron à Ré en Charente-Maritime, le Musée Jacques Chirac en Corrèze, les falaises calcaires du Vercors en Isère, le Plateau des Glières, haut-lieu de la Résistance en Haute-Savoie, les forêts jurassiennes… il y a de quoi être émerveillé tout au long des 3 484 km du parcours.

Le vélo sous toutes ses formes

Outre l’angle touristique, la venue du Tour de France dans nos Départements est aussi l’occasion de faire le lien entre le vélo sportif et le vélo du quotidien. Que ce soit pour les déplacements domicile – travail ou pour les loisirs, davantage encore en sortie de crise sanitaire, la petite reine tend peu à peu à prendre toute sa place dans les modes de déplacement. En Ardèche, où le cyclisme est affiché comme « l’ADN du Département », le passage de la Grande Boucle s’inscrit dans la continuité d’une dynamique en faveur de la bicyclette mêlant aussi bien l’accueil de manifestations sportives de renom, parmi lesquelles la célèbre cyclosportive l’Ardéchoise, que la mise en place d’infrastructures structurantes majeures telles que la ViaRhôna, la Grande Traversée de l’Ardèche à VTT, 250 km de voies douces, etc.

Une promotion du vélo sous toutes ses formes que le Département de la Charente-Maritime, qui n’avait pas été traversé par le Tour depuis 17 ans, a choisi de mettre en avant dans ses animations. Les déplacements doux seront également encouragés les 8 et 9 septembre dans le cadre des nombreux itinéraires cyclables balisés à proximité du parcours (Vélodyssée, Flow Vélo…), ainsi qu’à travers la mise en place de navettes gratuites à destination des sites étape. Département labellisé « Vélo & Fromages » (ils sont 19 tout au long du parcours du Tour 2020), l’itinéraire de 154 km et ses saveurs locales seront valorisés au Fan Park de Châtelaillon-Plage.

Un Tour de France solidaire

Solution d’avenir dans les enjeux de mobilité, le vélo revêt par ailleurs une utilité sociale. Engagée depuis plusieurs années dans la promotion de la mobilité douce, la plus grande compétition cycliste du monde réaffirme son soutien au vélo du quotidien durant tout l’été en lançant le Tour de France Solidaire. Plusieurs opérations ont ainsi été organisées en partenariat avec des associations. Parmi celles-ci, citons l’opération « Un vélo pour tous » menée avec Emmaüs. Les Départements ont répondu présents pour relever le défi de redonner vie à plus de 5 000 bicyclettes : en Ardèche ou en Haute-Vienne par exemple, une grande collecte de vélos a été mise en place. Pour chaque vélo donné, 30 euros seront reversés à l’association pour leur offrir un avenir roulant.

Dans les Pyrénées-Atlantiques, le Département et l’agence d’attractivité Béarn Pyrénées ont poursuivi l’élan de solidarité engagé pendant le confinement en faveur du personnel soignant en première ligne face au Covid. « Le repos des héros », décliné depuis dans de nombreux Départements, avait permis d’offrir 400 bons de vacances d’une valeur minimale de 500 euros. Présents tout au long du Tour pour la cinquième année consécutive, les équipes de Béarn Pyrénées invitent désormais les soignants inscrits au Repos des Héros et résidant dans les Départements traversés à vivre une étape dans la caravane publicitaire autour du bon roi Henri IV et son équipe ! Une bouffée d’oxygène dans un quotidien encore difficile.

En sa qualité de partenaire du Tour, une équipe des Départements de France est présente pendant les trois semaines de course pour sécuriser le parcours en compagnie de Gros Léon, la désormais célèbre balayeuse des Vosges : suivez-les dans les coulisses de la Grande Boucle pour partager leur quotidien, mieux comprendre leurs missions et découvrir les Départements au cœur de l’épreuve.