Des territoires unis pour la décentralisation
Réforme territoriale 21.11.2018

Des territoires unis pour la décentralisation

Les relations entre l’Etat et les collectivités territoriales ont été tendues ces derniers mois. L’Assemblée des Départements de France (ADF), l’Association des Maires de France et des Présidents d’Intercommunalité (AMF) et Régions de France ont uni leurs voix pour réinstaurer un dialogue sincère fondé sur une relation de confiance et de respect mutuel entre l’Etat et les territoires. La constitution d’un ministère de plein exercice dédié aux collectivités est un premier signe encourageant. Les territoires attendent désormais des actes. Les trois associations d’élus historiques appellent de leurs vœux un Pacte girondin qui réaffirme les valeurs de la décentralisation.

Le 26 septembre, un millier d’élus municipaux, départementaux et régionaux étaient présents, à Marseille, à l’invitation des Présidents de l’ADF, de l’AMF et de Régions de France pour le Premier Rassemblement des élus pour les libertés locales. Aspirant à une relance de la décentralisation, ils ont signé l’ « Appel de Marseille » . Dans ce texte fondateur, les élus plaident pour une République de proximité et de libertés locales, une et indivisible, dans le respect de la décentralisation, dont l’une des conditions est « une concertation sincère entre l’Etat et les Collectivités ».

Réunis au sein de l’association « Territoire Unis » créée à cette occasion, l’ADF, l’AMF et Régions de France entendent poursuivre leur coopération. Le 8 novembre dernier lors du Congrès ADF, la « Triple Entente » entre l’ADF, l’AMF et Régions de France s’est vue concrétisée à travers la signature de l’ « Accord de Rennes«  par Dominique Bussereau, André Viola, François Sauvadet, François Baroin, André Laignel, Hervé Morin, François Bonneau et en présence de Gérard Larcher et Jean-Luc Chenut.

Afin d’affirmer avec force l’expression des libertés locales, les trois associations ont par ailleurs lancé les « Assises des libertés locales », des réunions en régions métropolitaines et ultramarines, réunissant les élus locaux de toutes sensibilités ainsi que les forces économiques et sociales pour formuler des propositions afin de relancer la décentralisation.

« Les libertés locales, c’est le choix de l’innovation, du pragmatisme, et du bon sens, par la différenciation. C’est laisser les collectivités expérimenter. » (Extrait de l’Appel de Marseille)

Le mouvement #TerritoiresUnis met également à disposition un site participatif pour travailler ensemble sur les pistes d’évolution attendues et souhaitées par chacun. Venez vous aussi faire entendre votre voix !

L’ensemble des contributions permettra la rédaction d’un manifeste qui valorisera la diversité des opinions de nos élus et de nos territoires. Publié début 2019, ce manifeste vise à nourrir les débats sur la révision constitutionnelle à l’Assemblée Nationale et au Sénat.