Solidarité et affaires sociales 22.01.2020

Stratégie personnes aidantes / personnes âgées : le Département de l’Ardèche fait figure d’exemple

En octobre dernier, le Gouvernement a annoncé la mise en place d’une stratégie aidants, personnes âgées et personnes en situation de handicap, mettant l’Etat et les conseils départementaux autour de la table. Département dynamique par ses actions développées en matière de solidarités, l’Ardèche, présidée par Laurent Ughetto, fait partie des collectivités sélectionnées pour contribuer à cette stratégie nationale.

 

Sept Départements ont ainsi été fléchés par le Gouvernement pour réfléchir à une politique nationale autour de ces trois publics que constituent les personnes âgées, les personnes en situation de handicap et les aidants : l’Ardèche, la Gironde, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, le Nord, le Bas-Rhin et l’Essonne. L’idée : proposer une offre de service claire, adaptée aux besoins des aînés et des aidants, en labellisant des structures existantes sur la base d’un cahier des charges et en s’appuyant sur les initiatives locales des territoires.

L’Ardèche, territoire rural à la dynamique de croissance favorable aux seniors

En Ardèche, les 60-74 ans représentent 19,2% de la population, soit un taux nettement supérieur à la moyenne régionale (15,7%) et nationale (16%). Face à ce constat, le Département mène depuis plusieurs années des actions concrètes en faveur des personnes âgées, personnes en situation de handicap et personnes aidantes, parmi lesquelles :

  • Les cafés des aidants, véritables espaces de respiration mis en place sur tout le territoire par des agents départementaux, en collaboration avec des associations, afin de favoriser les échanges et les rencontres entre les aidants ;
  • L’organisation de manifestations et d’événements de promotion des activités pour seniors, à l’image de la journée « Sport seniors » qui a fêté en 2019 ses trois ans d’existence. Organisée chaque année sur un territoire différent dans le cadre de la semaine Sportludi, elle rassemble plus de 500 seniors et affiche complet depuis ses débuts. Son objectif ? Faire connaitre les disciplines et activités physiques et sportives adaptées à tous les âges et leur rôle positif sur la Santé ;
  • La mise en œuvre des journées Sciences et seniors : 4 journées culturelles par an autour des sciences et de la mémoire, la proposition de conférences théâtre-forum sur la sante? des proches aidants ;
  • L’expérimentation d’aides technologiques pour prévenir les chutes à domicile : installation de chemins lumineux à détection automatique pour sécuriser les déplacements nocturnes, mise en place d’ateliers d’activités physiques à domicile et en établissement, etc.

 

Quelle organisation pour l’accompagnement des aidants et des personnes en perte d’autonomie ?

Les 9 et 10 janvier dernier, les acteurs ardéchois engagés dans les domaines de l’aide à la personne se sont rassemblés à l’Hôtel du Département pour aller plus loin. Situations vécues, retours des usagers rencontrés sur le terrain, réflexions personnelles ou collectives, etc. Autant de richesses qu’ont apportées tout au long de ces deux jours de débat les responsables des différentes structures. Rassemblés en groupes de travail, ils ont réfléchi en plusieurs étapes aux solutions qui pourraient idéalement être mises en place, ainsi qu’aux moyens pour y accéder, ou tout du moins s’en rapprocher.

Une manière de réfléchir à la meilleure solution en faisant abstraction de toute contrainte, mais qui résonne aussi comme une mise en garde : si les Départements peuvent faire évoluer les situations en apportant idées, moyens humains, matériels et financiers, ils resteront attentifs à ce que l’Etat accompagne ces efforts.

Martine Finiels, Vice-présidente en charge de la Santé, de l’autonomie des seniors et des personnes en situation de handicap, a tenu à le rappeler : « Le Département travaille depuis plusieurs années à la transformation des EHPAD et du secteur de l’aide à domicile en faisant tomber les barrières entre ces deux domaines qui devraient être complémentaires pour accompagner au mieux les personnes âgées. Le gouvernement peut et doit s’inspirer de ce schéma. »

Martine Finiels a également insisté sur la nécessaire réforme de la dépendance au niveau national. Ces deux jours ont permis de mettre en avant certaines mesures en ce sens : financement de la dépendance (secteur aide à domicile, EHPAD), amélioration de l’information (numéro unique pour les aidants), et formation des professionnels de Santé pour pallier les différents manques de personnels sont les axes principaux sur lesquels le Département de l’Ardèche restera particulièrement vigilant quant aux annonces gouvernementales.