Sommet Climat et Territoires : Une étape clé pour les départements avant la COP 21

Sommet Climat et Territoire

Développement durable 07.07.2015

Sommet Climat et Territoires : Une étape clé pour les départements avant la COP 21

En décembre prochain, la France accueillera la 21ème Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, dite COP 21. L’objectif de cette conférence est de parvenir à un accord universel et contraignant visant à limiter la hausse des températures à 2°C par rapport à l’ère préindustrielle – niveau en-dessus duquel les conséquences pour l’humanité seraient catastrophiques et irrémédiables.

Les négociations entre Etats s’annoncent d’ores et déjà compliquées : à l’heure actuelle, seuls 45 ont annoncé leurs objectifs chiffrés de réduction des gaz à effet de serre. Pour autant, les acteurs locaux sont déjà mobilisés. Le sommet mondial Climat et Territoires, qui s’est tenu à Lyon les 1er et 2 juillet derniers, a rassemblé plus de 800 représentants de collectivités territoriales et d’acteurs de la société civile du monde entier, avec un objectif : présenter les propositions des acteurs non-étatiques pour la lutte contre le réchauffement climatique.

Organisé par le Conseil régional Rhône-Alpes, ce sommet visait notamment à faire reconnaître par les Etats le rôle majeur des collectivités territoriales dans ce domaine. A cet effet, le sommet a été organisé sous la forme de dix ateliers thématiques : adaptation, planification territoriale, économie bas carbone et emploi, partenariats entre territoires, forêt, agriculture, mobilité et transports, énergie, financement, éducation. Les participants y ont échangé dans le but d’émettre des engagements et propositions concrètes qui seront soumis aux négociateurs de la COP 21. Plusieurs départements y ont participé afin de démontrer qu’ils sont des acteurs essentiels de la réussite de la transition énergétique, à travers leur implication dans l’ingénierie publique, l’animation territoriale, les dispositifs de rénovation thermique des bâtiments-logements, les filières bois-énergie, la planification des déchets, la précarité énergétique ou encore les déplacements alternatifs.

Dans son intervention, en clôture de la première journée du sommet, le Président de la République François Hollande a salué l’implication des acteurs locaux : « Votre réunion montre que l’action sur le climat est l’affaire de tous : des Etats, des gouvernements, des territoires, des associations, des entreprises, de tous les acteurs non-étatiques. Vous êtes l’un des piliers de l’accord ».

La déclaration finale du sommet a été cosignée par divers grands réseaux de collectivités territoriales, du monde économique, des coalitions syndicales internationales. L’Assemblée des Départements de France fait partie des cosignataires.