Sécurité 27.11.2019

Signature de la charte pour la Réserve nationale

Les trois associations d’élus AMF, Régions de France et ADF, ont signé le 20 novembre dernier la charte d’engagements réciproques entre Territoires Unis et le Secrétariat général à la Garde nationale pour promouvoir la Réserve nationale au sein des effectifs des collectivités. Cette convention a été signée au 102e Congrès des Maires avec la Générale de gendarmerie Anne Fougerat, en présence de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, de François Baroin, Président de l’Association des maires de France, de Renaud Muselier, Président de Régions de France et de Patrick Weiten, Vice-Président de l’Assemblée des Départements de France et Président de la Moselle.

La Garde nationale œuvre au service de la sécurité et de la protection des Français. Son action repose sur l’engagement citoyen des femmes et des hommes, volontaires dans les réserves opérationnelles des Armées et formations rattachées, de la Gendarmerie nationale et de la Police nationale.

La Garde nationale permet ainsi à tout citoyen volontaire de consacrer une partie de son temps, personnel ou professionnel, à la défense de la patrie et à la sécurité de la population et du territoire national, le cas échéant par la force des armes.

Objectifs de la charte

La politique partenariale menée par le secrétariat général de la Garde nationale a pour objet de susciter la promotion par les employeurs de l’engagement de leurs collaborateurs réservistes, tout en tenant compte des contraintes liées à leur activité professionnelle. Cette charte co-signée par Régions de France, l’AMF et l’ADF traduit la claire intention et la volonté partagée de Territoires Unis et du secrétariat général de la Garde nationale de faciliter l’engagement des réservistes opérationnels.

Les associations d’élus s’engagent par la charte à :

  • promouvoir l’esprit de défense et de sécurité auprès de leurs adhérents en les incitant à élaborer des conventions de soutien à la politique de la réserve opérationnelle avec le secrétariat général de la Garde nationale ;
  • garder le contact avec le secrétariat général de la Garde nationale et ainsi permettre de communiquer à leurs adhérents les coordonnées utiles pour apporter un appui à la déclinaison locale de conventions.

Le secrétariat général de la Garde nationale s’engage à :

  • souligner, auprès des formations d’emploi des réservistes, l’importance de respecter des préavis de convocation compatibles, dans la mesure du possible, avec le bon fonctionnement du service public rendu par les collectivités territoriales ;
  • répondre aux sollicitations des collectivités pour les accompagner dans l’établissement de conventions localement.