Solidarité et affaires sociales 15.01.2021

RSA : les Départements accélèrent le pas

Les bénéficiaires du RSA sont parmi ceux touchés par la crise économique issue de la pandémie de la Covid 19. Isolement, pertes de droits, pertes de repères, pour enrayer une paupérisation massive, les Départements aubois, ardennais et seinomarin ont mis en place de nouveaux dispositifs pour mettre en lien les entreprises qui recrutent avec les demandeurs d’emplois prioritaires, ceci avec l’aide, notamment, de travailleurs sociaux et de conseillers emploi-insertion dépêchés par les services départementaux. Un plan d’urgence de proximité, qui promet de faire se rencontrer « l’offre et la demande » dans des temps records, afin de dynamiser l’économie locale. Et pour des publics éloignés, de retrouver leur dignité.

L’Aube et le RSA : mode « d’emploi »

A l’initiative du Département de l’Aube, le site www.actif10.fr  met en œuvre une toute nouvelle application par laquelle les allocataires du RSA demandeurs d’emploi et les recruteurs « matchent », selon la formule consacrée, grâce à une carte géolocalisée du Département et un algorithme de mots clefs entre Curriculum Vitae et fiches de poste. L’objectif : faire se rencontrer l’offre, privilégiée pour le moment en matière de BTP, services à la personne, services aux collectivités et emplois saisonniers, avec la demande d’entreprises auboises vers des besoins jusqu’ici non pourvus, mais pourtant intrinsèques à l’économie locale. En filigrane :  une plateforme qui pourrait s’ouvrir à de nouveaux champs d’activité tels que le commerce, la vente, le transport logistique et l’industrie. De quoi dynamiser un Département « conquérant » et un public en mal d’insertion. Le Département de l’Aube travaille parallèlement la question de l’inclusion numérique, afin d’accompagner les publics fragiles dans l’utilisation d’outils de dernière-génération.

Les Ardennes au chevet des allocataires

Dès le début du confinement en mars dernier, le Département des Ardennes a mis l’accent sur des mesures de soutien et de concentration de moyens en direction des publics prioritaires. Tous les droits ont ainsi été rétablis au 1er avril 2020 pour l’ensemble des bénéficiaires dont les dossiers étaient en cours d’examen pour une éventuelle suspension de l’allocation, leur assurant ainsi de faire face aux dépenses quotidiennes pendant (et après) le confinement. Par ailleurs, les contacts avec les usagers en cours d’accompagnement ont été maintenus à distance par les travailleurs sociaux du Département, ceci pour palier l’isolement et la dégradation des situations individuelles. Enfin, pour répondre aux besoins de main d’œuvre des secteurs autorisés à poursuivre leurs activités, les conseillers emploi-insertion ardennais ont recensé toutes les personnes en recherche d’emploi pour renforcer les services sous pression, du fait de la propagation du virus.

La Seine-Maritime solidaire

Le 10 décembre 2020, l’Assemblée plénière du Conseil départemental seinomarin a adopté un dispositif permettant le cumul du RSA avec une activité professionnelle dans le secteur médico-social. A la clef, un retour à l’emploi dans ces filières boudées par les demandeurs d’emploi, mais pourtant essentielles, qu’il s’agisse d’exercer dans des Ehpad, au sein de services d’aide et d’accompagnement à domicile (SAAD) ou encore dans des établissements de protection de l’enfance. L’expérimentation a débuté le 1er janvier 2021, les bénéficiaires pouvant cumuler pendant 3 mois l’allocation au RSA, plus une prime de 150 euros le premier mois pour couvrir les frais liés au transport ou à la garde d’enfants. De quoi mettre le pied à l’étrier de ceux tentés par l’accompagnement éducatif et social, sachant que le Département a renouvelé une convention pluriannuelle avec la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA), représentant 2,7 millions d’euros, ceci pour l’amélioration des conditions de travail dans ces métiers d’aide à la personne.

Ces collectivités démontrent ainsi leur engagement au quotidien, d’autant plus que la crise sanitaire actuelle impacte les citoyens, notamment les plus fragiles et les plus dépendants.

 

12.05.2021 • Evénement Expression publique du 28 avril 2021 : « Départements : bilan et perspectives » 11.05.2021 • Article LOCALTIS Conférence sur l’avenir de l’Europe : les collectivités invitées à s’engager
10.05.2021 Actualité La Conférence sur l’Avenir de l’Europe : une opportunité pour construire ensemble la « maison européenne de la démocratie » sur les fondations de ses territoires Télécharger