Retour sur la Commission « Egalités » de l’ADF du 30 janvier 2020
Egalités 05.02.2020

Retour sur la Commission « Egalités » de l’ADF du 30 janvier 2020

La Commission « Egalités » de l’ADF, présidée par Yves Krattinger, Président de la Haute-Saône, s’est réunie le 30 janvier dernier sur le thème « Les dynamiques territoriales au service de l’attractivité des Départements ». A cette occasion, plusieurs Départements (Charente, Côte-d’Or, Val-d’Oise et Haute-Saône) ont apporté leurs témoignages. Etaient également à l’ordre du jour les thématiques « Les métropoles en question », et les violences faites aux femmes.     

Les dynamiques territoriales

Au cours de la réunion, quatre Départements ont témoigné de leurs actions phares mises en œuvre pour valoriser les atouts de leurs territoires.

  • La Haute-Saône : Le Président Yves Krattinger a présenté la 4ème génération de contrats territoriaux entre son Département et les intercommunalités. Les programmes d’actions concertées et territoriales (PACT) sont le fruit d’une rencontre entre priorités départementales et priorités locales, permettant ainsi au Département de garantir une couverture de son territoire en équipements sportifs structurants, voies vertes ou maisons de santé.
  • La Côte-d’Or : Catherine Louis, Vice-présidente de la Côte-d’Or a exposé la perception qu’avaient les collégiens de 54 établissements du Département sur le rôle et l’avenir de la Côte-d’Or. Un questionnaire a été transmis à l’ensemble des collégiens du territoire. Sa thématique : que sera la Côte-d’Or dans les 30 prochaines années ? Vaste sujet qui a permis aux élèves de proposer des projets dans des domaines aussi variés que l’environnement, la santé, l’éducation, la lutte contre l’exclusion, la culture, etc. (cf. article du 11/12/19).
  • Le Val-d’Oise : Pierre-Edouard Eon, conseiller départemental au numérique a présenté en présence de Marie-Christine Cavecchi, Présidente du Val-d’Oise, le projet du Département : le Très Haut Débit pour tous les valdoisiens en 2020 ! En 3 ans, le Val-d’Oise remplira donc l’objectif qu’il s’était fixé en 2015, et deviendra ainsi le 1er Département fibré d’Ile-de-France en juin 2020.
  • La Charente : Le Département s’est engagé dans le développement de l’enseignement supérieur, en apportant un financement d’une centaine de millions d’euros, notamment dans les domaines de l’animation et des jeux vidéo. Avec l’aide de la Chambre de commerce et d’industrie, la Charente va favoriser l’ouverture de 15 nouvelles écoles, a annoncé Olivier Grégoire, Directeur général des services.

« Les métropoles en question » : apports et limites des métropoles françaises

La Commission Egalités a reçu les trois rapporteurs du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Evelyne Duhamel, Yann Lasnier et Dominique Riquier-Sauvage, venus présenter leur rapport sur les apports et limites des métropoles françaises. Cette étude démontre à la fois des disparités de développement et de croissance dans les territoires, ainsi que des inégalités en matière d’accès au logement, de réseaux ou moyens de transport, mais également de prise en compte du développement durable.

Les rapporteurs ont également présenté la grande diversité des interactions entre les métropoles et leurs banlieues, les villes moyennes ou les zones rurales, et ont tenu à souligner les enjeux d’une meilleure coopération entre les métropoles et les collectivités locales environnementales.

Violences faites aux femmes : présentation de l’enquête de l’ADF

L’ampleur des violences envers les femmes est l’un des fléaux qui persiste dans nos sociétés modernes et dans le monde entier. En France en 2019, 150 femmes ont été tuées par leur compagnon ou ex-compagnon. On estime également à 220 000 le nombre de personnes se déclarant victimes de violences de cette nature.

Le 20 novembre dernier, à l’occasion du Grenelle contre les violences conjugales, l’ADF et l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité, déjà pleinement mobilisés sur ce sujet, se sont engagés à renforcer leurs actions d’information et d’échanges de bonnes pratiques entre leurs collectivités adhérentes.

Soutien et accompagnement des victimes, campagnes de sensibilisation, partage de bonnes pratiques… A l’instar de la Seine-Saint-Denis, qui a ouvert en 2019 un lieu d’accueil pour les jeunes femmes de 15 à 25 ans victimes de violences, ou de la Loire-Atlantique, qui a lancé une campagne d’affichage départementale pour sensibiliser le public, les Départements agissent concrètement au quotidien face aux violences commises à l’encontre des femmes.

Pour aller plus loin, l’ADF a souhaité, en lien avec Vincent Galibert, Administrateur territorial et ancien élève de l’Institut National des Etudes Territoriales, soutenir une étude portant sur la conduite locale des politiques de lutte contre les violences faites aux femmes, notamment les politiques des Départements.

L’étude présentée lors de la Commission met en lumière de nombreuses initiatives locales, portées directement par les Départements, en articulation avec leurs autres compétences de solidarité (protection de l’enfance, protection maternelle et infantile, politiques familiales, polyvalence de secteur). Cependant, des efforts restent à déployer.