PROGRAMME DE RECHERCHE LASCAUX
Développement durable 06.01.2017

PROGRAMME DE RECHERCHE LASCAUX

Nous rédigions il y a quelques semaines un article sur l’ouverture de Lascaux IV en Dordogne. Ici plus question de grotte ni de peinture rupestre : le programme de recherche Lascaux s’adresse aux acteurs de la restauration collective et des collectivités !

Basé en Loire-Atlantique, le programme Lascaux réunit un réseau international de chercheurs. Leurs travaux portent sur les thématiques agricoles et alimentaires, et sur l’ajustement des ressources naturelles et des besoins fondamentaux. Ils viennent de publier un recueil « Typologie des politiques publiques de restauration collective locale et du­rable » issu d’un projet de recherche-action lau­réat du Programme Na­tional pour l’Alimentation (2014).

Un recueil en appui aux démarches d’alimenta­tion locale et durable

Le recueil s’adresse aux acteurs de la restauration collective et des collectivités, et plus largement à tous ceux qui s’intéressent à l’alimentation durable. Il est le résultat d’une enquête menée auprès plus de 100 col­lectivités, de chercheurs, acteurs éco­nomiques, représentants du monde agricole et associations. La restauration collective y est présentée comme une porte d’entrée pour mener des politiques transversales : approvisionnement local, durable et de qualité, actions en faveur de la préservation des terres agricoles, de la protection de l’environnement, de la santé, de la formation professionnelle, de l’éducation…

lascaux-resto-2

Reprises sous forme de fiches, ces 11 thématiques présentent un certain nombre de leviers, de points d’appui, d’expériences et d’exemples concrets d’actions mises en œuvre pour définir et calibrer le schéma de restauration collective qui vous correspond le mieux. Parmi ceux-là, citons 3 initiatives portées par des Départements.

Des cas pratiques d’actions conduites par des Départements

Dans le Maine-et-Loire, le Département a cofondé en 2012 le Réseau LOCAL Anjou pour faire face aux demandes des collectivités et des établissements souhaitant s’approvisionner en produits locaux de qualité. La création d’un annuaire interactif « Approximité.fr » a permis de recenser des fournisseurs, leurs produits et leurs points de vente. Il comporte aujourd’hui plus de 7 000 références, dont un tiers en bio.

En Vendée, la stratégie du Département est basée sur l’incitation et la mise en place d’outils innovants. Un marché a été établi avec une association employant des travailleurs handicapés (ARIA 85) qui gère une plateforme d’approvisionnement, transformation et distribution des produits biologiques des agriculteurs du territoire. En parallèle, le Département a accompagné la constitution d’un groupement de commandes des collèges : de quoi faciliter l’achat local et biologique.

Le Département de l’Isère mène depuis 4 ans une démarche de mutualisation de ses établissements avec des associations culturelles et sportives. C’est dans ce cadre qu’une mutualisation de locaux a vu le jour : la Banque Alimentaire était à la recherche d’un lieu de production pour pouvoir cuisiner des repas ; le Département venait de libérer de l’espace dans la cuisine d’un collège ! Un projet qui a permis à la fois de réduire le gaspillage des denrées et de venir en aide aux personnes en difficulté.

Pour découvrir d’autres expériences, consultez le recueil ici !