Communication 21.11.2017

Prix TERRITORIA 2017 : Faire confiance à l’intelligence territoriale

Trois Départements ont reçu le mardi 14 novembre au Sénat le trophée du Prix Territoria qui récompense chaque année des initiatives conduites par les collectivités territoriales. Le Loiret, les Alpes-Maritimes et la Mayenne ont chacun dans leur catégorie été salués pour leurs actions visant à améliorer la vie quotidienne de leurs concitoyens. Gouvernance, innovation managériale, services aux personnes, retour sur trois bonnes pratiques qui démontrent « l’intelligence des territoires ».

Qu’est-ce que le Prix Territoria ?

Créé par l’Observatoire national de l’innovation publique, le prix Territoria récompense depuis 1986 les réalisations innovantes, exemplaires et transposables des communes, départements, régions, EPCI, EPL… français et européens, quel que soit leur nombre d’habitants, dans chacun de leurs domaines d’intervention. Il valorise les « bonnes pratiques » et les démarches exemplaires des collectivités territoriales dans leur gestion de l’intérêt général et des deniers publics.

Réuni sous la présidence de Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires, le Jury du Prix Territoria a récompensé trois Départements dans le palmarès 2017 :

  • le Loiret dans la catégorie Gouvernance pour sa cartographie des projets du mandat 2015-2021
  • les Alpes-Maritimes en Innovation managériale pour leur projet « Changer le management plutôt que manager le changement »
  • la Mayenne pour son service de proximité « Un médecin traitant pour tous ».

 

LAB06, une démarche managériale innovante

Les Alpes-Maritimes ont reçu le Prix Territoria d’Or pour un projet porté par le LAB06. Créé il y a deux ans, le LAB06 a pour vocation d’accompagner la transformation numérique du Département et de développer des projets innovants pour un service public plus accessible, plus réactif et plus simple. C’est à la fois un outil d’élaboration de nouveaux services à l’usager et d’expérimentation de projets valorisant la créativité des agents, leur participation et leur responsabilisation.

Son objectif : changer le management plutôt que manager le changement, en développant l’engagement de chacun quel que soit son niveau, le volontariat, le lancement de challenges d’innovations internes au service de la simplification ou encore des ateliers de refonte des organisations selon des méthodes participatives.

Le Loiret primé pour sa cartographie des projets de mandat 2015-2021

Le projet primé permet de géo-localiser et suivre l’avancement des projets inscrits au projet de mandat « Loiret 2015-2021 ». Cette innovation lancée par le Département en juin 2017 traduit une réelle volonté de partage de l’information avec les Loirétains et les partenaires de la collectivité autour des projets conduits sur le territoire.

Accessible sur www.loiret.fr, il suffit de cliquer sur l’un des repères pour accéder au projet, au territoire concerné, à son état d’avancement et à la date de fin prévue. Il est également possible d’accéder aux fiches projet par canton ou par typologie de projet (développement économique, solidarité, culture, etc.). Mis à jour régulièrement, cet outil est enrichi progressivement avec d’autres contenus, tels que des photos, vidéos, interviews et reportages.

Un médecin traitant pour tous, le service médical de proximité de la Mayenne

Face à la baisse significative du nombre de médecins et les départs non remplacés de praticiens, des patients demeurent sans médecin traitant. Cette situation n’épargne pas le Département de la Mayenne qui en réaction a ouvert le 15 juin dernier à Laval un service médical de proximité « Henri Dunant ». Cette nouvelle offre de soins est assurée par des médecins récemment retraités et des internes de médecine générale en fin d’études. Le Service médical de proximité dispense des soins pour les patients sans médecin traitant (soin classique de médecine générale) et peut également assurer les petites urgences (sutures simples, douleurs aigües, fièvres élevées…). A ce jour, près de 2 730 consultations et plus de 1 880 patients ont été pris en charge. Un soin palliatif aux problèmes de déserts médicaux.

Ces trois exemples prouvent une nouvelle fois que les Départements innovent, expérimentent, pour rendre toujours plus performante la qualité de service au public.