Solidarité et affaires sociales 20.02.2014

Priorité aux plus vulnérables

Soucieux d’assurer l’égalité des chances, le Conseil général d’Ille-et-Vilaine soutient en priorité les jeunes les plus vulnérables. C’est dans cet esprit qu’il a lancé, en septembre dernier, le Contrat d’accompagnement renforcé et sécurisé (CARS 35).

Ce dispositif s’adresse aux bénéficiaires du revenu de solidarité active, âgés de moins de 26 ans ainsi qu’aux jeunes suivis par les services de l’Aide sociale à l’enfance (ASE), présentant des difficultés dans leur prise d’autonomie et ne disposant pas de ressources. Il vise à leur proposer un accompagnement renforcé, de six mois (renouvelable une fois, soit 12 mois maximum), vers une qualification et un emploi durable.

Ces jeunes sont identifiés par les professionnels du département (animateurs locaux d’insertion, travailleurs sociaux de l’aide sociale à l’enfance, notamment) et orientés vers les missions locales, chargées de mettre en œuvre les parcours. L’Objectif est de leur permettre d’accéder rapidement à un emploi ou à une formation qualifiante.

Dans le cadre d’un conventionnement avec le Département, les cinq missions locales d’Ille-et-Vilaine accompagnent ces jeunes. Elles peuvent mobiliser tous les dispositifs disponibles : emplois d’avenir, Contrat Unique d’Insertion (CUI), Fonds d’Aide aux Jeunes (Faj), conventions passées avec les Foyers de Jeunes Travailleurs, etc. Une enveloppe de 150 000 euros est dédiée à cet effet aux cinq missions locales du département.

Pour les jeunes les plus démunis qui ne remplissent pas les conditions d’accès au RSA et qui seront accompagnés dans le cadre du CARS 35, une aide financière exceptionnelle pourra leur être attribuée en début de parcours dans l’attente de leur inscription à Contrat unique d’insertion.

Le Conseil général se fixe pour objectif d’accompagner 350 jeunes par an, dont 300 pour les bénéficiaires du RSA, et 50 pour les jeunes suivis par l’Aide sociale à l’enfance. Une enveloppe de 150 000 euros est dédiée aux cinq missions locales du département pour sa mise en œuvre. Depuis le lancement du dispositif, en septembre 2013, 45 jeunes bénéficiaires du RSA ont signé un CARS dans le département et onze d’entre eux sont en emploi et six en emplois d’avenir.

P.B

22.09.2017 • Evénement Culture Les Départements fêtent la gastronomie 22.09.2017 • Brève Communication Le nouveau catalogue de formations IFET est en ligne
19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger