1ère mondiale : une toiture photovoltaïque organique recouvre un collège de Charente-Maritime

Photo ©Engie

Développement durable 11.12.2017

1ère mondiale : une toiture photovoltaïque organique recouvre un collège de Charente-Maritime

La plus grande installation de films photovoltaïques organiques (OPV) au monde a été inaugurée en novembre dernier… en Charente-Maritime. La toiture du collège Mendès France à La Rochelle a été choisie pour accueillir une centrale solaire de 530 m² capable de couvrir 20 % des besoins de l’établissement. Une expérimentation particulièrement remarquable conduite par le Département et financée par ENGIE, groupe français leader de la transition énergétique.

HeliaSol®, une technologie innovante et écologique

C’est dans le cadre d’un appel à projets lancé par le Département de la Charente-Maritime, que les équipes d’ENGIE ont proposé de couvrir les 530 m² de toiture du collège Pierre Mendès France à La Rochelle avec la technologie HeliaSol®. Grâce à cette technologie, le collège pourra produire 23,8 MWh d’électricité par an qui seront utilisés en autoconsommation ; l’équivalent de la consommation annuelle de cinq maisons et 15 à 20 % des besoins en électricité de ce collège de près de 500 élèves.

Concrètement, cette innovation se présente sous la forme d’un film photovoltaïque organique installé sans renforcement de structure et pénétration de la toiture. Sa particularité : le film ressemble à de longues bandes de film collées sur le toit en zinc. Facilement recyclable, il est adapté aux toitures légères, plates ou courbées, là où le panneau solaire classique ne peut être installé. Ainsi, les bâtiments qui ne pouvaient pas bénéficier des avantages du photovoltaïque pourront désormais y accéder et produire de l’électricité verte. Un bon moyen de réduire son empreinte carbone et de contribuer à une production d’énergie plus écologique.

Autre avantage : son installation se fait très rapidement. La pose du film n’aura nécessité que deux semaines pour toute la toiture du collège, là où il aurait fallu compter plutôt trois mois pour une installation similaire avec des panneaux solaires.

La Charente-Maritime investit dans le photovoltaïque

Le projet est réalisé par le Département en partenariat avec ENGIE, l’entreprise Heliatek, et l’Education nationale via l’Académie de Poitiers. Déjà très engagée dans des actions publiques de Développement Durable, la Charente-Maritime s’est naturellement dotée en 2016 d’un grand plan pluriannuel pour équiper tous les bâtiments publics dont il est propriétaire en photovoltaïque, soit quelques 600 000 m2 de toitures au total !

Maître d’ouvrage, le Département a choisi un collège comme support de cette première mondiale, dans une logique complémentaire de sensibilisation des jeunes générations, des équipes pédagogiques et des parents aux enjeux du changement climatique. Dans cet objectif, des kits pédagogiques développés par les équipes d’ENGIE seront remis aux établissements scolaires afin de sensibiliser les élèves aux enjeux de l’énergie solaire et, au-delà, à la sobriété énergétique.

Le collège Mendès France est le quatrième établissement scolaire à être équipé, mais le premier avec cette technologie de film organique. Il fait office de laboratoire grandeur nature pour Engie, mais aussi pour le Département. Si c’est concluant, la Charente-Maritime pourrait investir dans cette technologie pour ses autres bâtiments, notamment ceux qui sont classés et pour lesquels il était jusqu’alors inenvisageable d’installer des panneaux solaires classiques. Une première expérimentation qui pourrait se développer à grande échelle…

18.01.2018 • Brève Innovation et Numérique Le Cher interconnecté 18.01.2018 • Brève Développement durable La Maison des Yvelines récompensée à la COP23
16.01.2018 Aménagement du territoire Accélération de la couverture numérique mobile des territoires : un changement d’ambition salutaire à confirmer dans la durée Télécharger