Innovation et Numérique 31.05.2018

Politique d’inclusion numérique : les Départements aux avant-postes

L’édition semestrielle 2018 des Cahiers de l’Inclusion Numérique édités par Emmaüs-Connect et sa filiale Wetechcare vient de paraître. La création de réseaux d’insertion numérique par les Départements y est mise à l’honneur, à travers l’exemple du Morbihan et les points de vue de Claude Riboulet, Président de l’Allier et Président de la Commission innovation et numérique de l’ADF et Jean-Jacques Lasserre, Président des Pyrénées-Atlantiques et Membre de la COMEX de l’ADF. Une parfaite illustration du rôle des Départements, aux avant-postes de l’inclusion numérique, au lendemain de la  parution d’un rapport « Stratégie Nationale pour un numérique inclusif ».

Emmaüs Connect – Wetechcare fait partie, aux côtés de l’ADF, des contributeurs de premier rang à la stratégie gouvernementale lancée fin 2017 par le Secrétaire d’État en charge de numérique auprès du Premier ministre, afin de déployer d’ici l’été 2018 les schémas départementaux d’inclusion numérique.

Pour rappel, Emmaüs-Connect agit depuis 2013 pour que le numérique profite aussi à ceux qui en ont le plus besoin : les personnes en précarité et les professionnels qui les accompagnent. L’association conçoit ainsi des outils pédagogiques pour s’initier aux services numériques clés et développe des services (outils d’évaluation, cartographies, formations) pour mieux accompagner les acteurs sociaux et les opérateurs de services publics à l’ère du 100 % en ligne.

Les cahiers 2018 de l’inclusion numérique

L’édition 2018 des Cahiers de l’Inclusion Numérique met en exergue ce travail d’expertise et de mise en relation. L’action des Départements, en charge de la cohésion et des solidarités, y est valorisée en donnant la parole au nouveau Président de la Commission Innovation et numérique de l’ADF, Claude Riboulet, Président de l’Allier, mais aussi à son Président précédent Jean-Jacques Lasserre, Président des Pyrénées-Atlantiques.

Claude Riboulet rappelle l’engagement des Départements sur cette thématique, un engagement de longue date : « Les Départements s’investissent depuis plus de 10 ans de façon pionnière dans les infrastructures fixes et mobiles pour apporter l’accès au très haut débit, au côté de l’Etat, dans les territoires les plus ruraux. Ils ont fait de même dans le domaine des usages en créant rapidement des portails d’information et des premiers services en ligne. »

Se réinventer ensemble pour s’adapter au lendemain

Demain encore plus qu’aujourd’hui, l’essentiel des démarches, que ce soit pour trouver un emploi ou pour accéder à ses droits, se feront quasi exclusivement en ligne. Or ce changement d’approche nécessite une transformation des métiers par les technologies mobiles, l’open data, l’internet des objets, etc. « A l’heure où nous, Départements, portons un projet ambitieux de plusieurs centaines de millions d’euros visant à raccorder 100% des foyers du territoire au Très Haut Débit, cet investissement n’aura de sens que s’il sert de support au développement des territoires et à l’inclusion des personnes », précise Jean-Jacques Lasserre.

Pour faciliter cette acculturation au numérique, les Départements des Pyrénées-Atlantiques et du Morbihan se sont appuyés sur l’expérience et l’accompagnement d’Emmaüs Connect et de WeTechCare. Les Pyrénées-Atlantiques leur ont en effet confié une mission d’accompagnement du Département dans la création et l’animation d’un réseau d’acteurs mobilisant en particulier l’Etat et ses opérateurs (CAF, Pôle Emploi, CPAM, Caisses de retraites etc.).

Expérimenter pour mieux fédérer les acteurs : l’exemple du Morbihan

Le Morbihan a également travaillé sur cet axe pour fédérer tout un réseau d’acteurs autour d’un projet de maillage du territoire, de façon à offrir à chaque Morbihannais une solution d’accompagnement numérique de proximité. Face aux difficultés d’accès et d’usage du numérique, le Département a dès 2016 mis en place un plan d’inclusion numérique. Les solutions ont été pensées sur la base d’une évaluation des besoins des habitants et des freins existants : peur de se tromper, manque de maîtrise du langage administratif, etc. En parallèle, un travail de recensement et de cartographie des structures mobilisables (médiathèques, centres sociaux, associations…) a été lancé.

Cet état des lieux a permis à deux réseaux pilotes de voir le jour : un premier en zone urbaine, à Vannes, et un second en zone rurale, dans le pays de Ploërmel. Au-delà du numérique, les nouvelles synergies apparues sur le territoire ouvrent l’opportunité d’une vraie « continuité dans l’accompagnement des usagers ». Une collaboration qui devrait se renforcer à travers les sept réseaux locaux d’inclusion numérique en cours de déploiement dans le Morbihan…

Pour sa part l’ADF, avec le concours des Départements des Pyrénées-Atlantiques, du Calvados et de la Gironde, a contribué – en tant que rapporteur au côté de Wetechcare, la CNAF, l’ADRETS et la FNCCR- à la concertation engagée depuis 4 mois par le Gouvernement sur la stratégie nationale pour un numérique inclusif. Cette concertation vient de s’achever et a donné lieu à la parution d’un rapport le lundi 28 mai 2018 mais aussi à la mise en ligne de deux  plateformes pour aider au déploiement de stratégies locales d’inclusion numérique et pour offrir des guides et outils d’accompagnement des publics en difficulté.

Lire ces contenus en ligne sur :

 

21.06.2018 Finances locales CP de Dominique Bussereau, Président de l’ADF, du 21 juin 2018 Télécharger
20.06.2018 Actualité Voeu de l’ADF à l’issue du Bureau et de l’Assemblée général du 20 juin 2018 Télécharger
15.06.2018 • Initiative Santé publique Les Landes inaugurent un village Alzheimer