Présidents des départements 17.06.2015

Pierre BEDIER, pour une politique de solidarité proactive

Le 16 juin 2015, Pierre BEDIER, président du Conseil départemental des Yvelines et nouveau Vice-président du Bureau de l’ADF, présidait la journée d’échange organisée par l’Assemblée des départements de France (ADF), Pôle emploi et la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), sur le thème de l’insertion sociale et professionnelle.

photo-pb-seance-compresseeL’occasion de revenir sur le parcours d’un homme engagé en faveur d’une approche globale et conjointe du développement économique et de l’emploi.

Pierre BEDIER a, tout au long de sa carrière politique, fait de l’emploi local l’une des priorités de son action. Diplômé de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC), cet homme de 57 ans a démarré dans le secteur privé en créant sa propre entreprise avant de se consacrer pleinement à la vie politique. Il exerça les fonctions de secrétaire d’État chargé des programmes immobiliers de la justice sous le gouvernement RAFFARIN. Ancien député-maire de Mantes-la-Jolie, président du Conseil général de 2005 à 2009 avant son retour en 2014, Pierre BEDIER s’est attaché, à travers ses différents mandats locaux, à développer l’attractivité du territoire et améliorer l’employabilité de ses concitoyens. Son premier mandat en tant que président des Yvelines, département fer de lance de l’industrie automobile et employeur de taille, l’a conduit à lancer, en février 2009, un plan de relance et de soutien à la filière automobile.

Lors de sa réélection à la tête du Conseil départemental des Yvelines le 02 avril dernier, Pierre BEDIER a souhaité réaffirmer le rôle de la collectivité :

« Le Département est l’institution de la solidarité. Solidarité territoriale en faveur des Communes, […] et solidarité individuelle en faveur des personnes les plus fragiles (chômage, dépendance, enfance en danger). Cette solidarité sera au cœur de notre projet dont les priorités seront l’emploi, le cadre de vie et les services aux personnes. »

Malgré la rareté de l’argent public, Pierre BEDIER entend ainsi s’investir dans une politique proactive marquée par l’exigence et l’imagination. Des qualités dont il a su faire preuve dans le cadre de son exercice de Maire en défendant, dès la fin des années 1990, un lien fort entre restructuration du quartier et mixité sociale pour infléchir durablement l’image stigmatisée du quartier du Val Fourré. Dans son discours d’investiture, Pierre BEDIER a rappelé la volonté d’impliquer son équipe dans la réduction de la fracture territoriale et sociale de son département, à travers un mandat « imaginatif, réaliste et durable » et une modernisation des services et des politiques. Des principes d’actions sur lesquels il s’est engagé face aux électeurs pour poursuivre le cap de façon notamment à « promouvoir une politique de solidarité sociale sans verser dans l’assistanat en mettant l’accent sur l’emploi, la formation et l’activité et une politique de solidarité territoriale dotées d’outils rénovés et puissants ». Un premier cap qu’a su franchir le département à travers sa politique insertion, conjuguant développement économique et développement social.

 

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger