Philippe ADNOT et Dominique BUSSEREAU ouvrent le 85e Congrès des Départements de France à Troyes (Aube) sur fond de risque de non-paiement du RSA

85e Congrès des Départements dans l'Aube

15.10.2015

Philippe ADNOT et Dominique BUSSEREAU ouvrent le 85e Congrès des Départements de France à Troyes (Aube) sur fond de risque de non-paiement du RSA

Alors que les Départements s’interrogent sur leur avenir financier et sur la mise en œuvre de la réforme territoriale, Dominique BUSSEREAU, Président de l’Assemblée des Départements de France (ADF) et Philippe ADNOT, Président du Conseil départemental de l’Aube, ouvrent, ce jeudi 15 octobre, le 85e Congrès des Départements de France à Troyes, dans l’Aube.

Pendant deux jours, 650 congressistes –dont 80 présidents de Départements et leurs équipes– venus des 102 Départements métropolitains et ultra-marins, seront rassemblés pour ce 1er congrès de l’ADF depuis les élections départementales de mars 2015 qui ont installé une nouvelle majorité dans les Conseils départementaux.

Le Département, échelon opérationnel de proximité

Tables rondes et témoignages se succéderont, démontrant le rôle central des Départements dans la nouvelle organisation territoriale de la France.

A l’heure des nouvelles grandes Régions, les Départements s’affirment en effet comme l’échelon opérationnel de proximité par excellence.  A travers de nombreux exemples concrets, ils montreront leur capacité à agir au plus près du terrain et à fédérer les forces locales autour d’enjeux collectifs – solidarité, aménagement équilibré du territoire, attractivité, innovation, croissance…

Financement des AIS : l’Etat devra régler sa part

La question centrale restera toutefois celle du financement pérenne des Allocations individuelles de solidarité (AIS) –et particulièrement du RSA, sur laquelle le Gouvernement devra apporter des réponses fortes, et s’engager à régler la part qui lui incombe.

Confrontés à l’explosion des dépenses sociales obligatoires en même temps qu’à la baisse des dotations de l’Etat, les Départements doivent faire face à une équation impossible.

L’intervention de Marylise LEBRANCHU, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, prévue jeudi 15 octobre à 11 h 10, devra apporter des réponses.

Au-delà des solutions d’urgence attendues, les Départements demandent des mesures structurelles immédiates, applicables à tous. Il s’agit d’assurer la pérennité des politiques de solidarité au cœur de l’action départementale et, au-delà, de conserver les leviers d’action des Départements au service des territoires et de leurs habitants.

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger