Présidents des départements 11.07.2017

Olivier Richefou, toujours présent sur la ligne d’engagement

Ancien escrimeur de haut niveau, Olivier Richefou, Président du Département de la Mayenne a conservé vivacité et sens de l’observation aiguisés ; des qualités dont il sait faire preuve dans son Département natal mais aussi au sein de la Conférence nationale des services d’incendie et de secours (CNSIS) dont il est Président et en tant que membre du Bureau de l’Assemblée des Départements de France dont il suit avec assiduité les travaux. 

Une ambition politique forgée au fil des années

Olivier Richefou est né à Laval en 1959. Fils d’un responsable commercial dans les transports et d’une secrétaire de l’Education nationale, marié et père de trois enfants, Olivier Richefou a toujours vécu en Mayenne. Après avoir obtenu son Baccalauréat, il entre à la Faculté de droit de Rennes où il obtient sa licence.

Son service militaire effectué, il est engagé au Crédit Agricole de la Mayenne ou il débute sa carrière à Gorron avant de la poursuivre à Laval en charge du financement des entreprises.

En 1984, il entre à la « Jeune chambre économique » et en devient Président en 1990. Cette expérience lui donne le goût de la vie locale et dès 1987, Olivier Richefou préside une commission chargée de mettre sur pied des conseils municipaux de jeunes à Laval, Changé et Louverné. Par ce biais, il côtoie nombre d’élus locaux et son intérêt pour la politique va s’accroitre. Dès 1988, s’installant dans la ville de Changé, la vie publique d’Olivier Richefou prend un nouveau virage. Il est approché par le Maire en 1989 et effectue 3 mandats d’adjoint avant d’être lui-même élu Maire de Changé en 2008.

Quasiment dans le même temps, il quitte le Crédit Agricole, pour continuer sa formation de droit, et créer, avec son ami François Zocchetto, son Cabinet d’avocat spécialisé dans le droit des affaires.

En 2001, son ambition politique le mène au Conseil Départemental. Il est alors élu Conseiller général du canton de Laval-Nord-Est, succédant à Roland Houdiard mais il est battu en 2004. « J’aime agir et voir les projets se concrétiser », affirme celui qui sera de nouveau candidat en 2011 et réélu dès le 1er tour. De 2011 à 2014, il est rapporteur général du budget au sein du Conseil départemental.

En juin 2014, Olivier Richefou succède à Jean Arthuis ? ancien Ministre des Finances resté 22 ans à la tête du Département de la Mayenne, devenu Député au Parlement européen.

« Faire de la Mayenne un territoire d’exception ».

A l’issue du renouvellement électoral de 2015, Olivier Richefou est réélu Président d’une Assemblée départementale profondément renouvelée, féminisée et rajeunie. Il n’a de cesse depuis, d’inscrire l’action de son Département au plus près de ses concitoyens avec une volonté de faire de la Mayenne « un territoire  d’exception, accueillant, attachant, attractif et révélateur de talents. »

Dans cet esprit, Olivier Richefou a présenté en mars 2016 à l’ensemble des élus et partenaires du Département sa feuille de route pour la mandature 2016/2021. Elle prend la forme d’un plan stratégique, fruit du contrat que la Majorité a passé avec l’ensemble des Mayennais, mais aussi d’une démarche collaborative exemplaire des cadres du Département.

Ayant parfaitement conscience qu’un territoire d’avenir doit maîtriser les conditions de son développement et s’adapter en permanence à un environnement institutionnel, financier, économique et social en mutation, Olivier Richefou est plus que jamais déterminé à engager la Mayenne sur une trajectoire ambitieuse pour lui permettre de relever les défis du 21ème siècle, parmi lesquels celui du numérique.

Lien vers le plan stratégique : http://www.lamayenne.fr/Actualites/Plan-strategique-2016-2021

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger