Nouveaux appels à projets « budgets participatifs de la jeunesse »
Finances locales 28.05.2021

Nouveaux appels à projets « budgets participatifs de la jeunesse »

Donner la parole aux jeunes qui imaginent et se projettent dans leur territoire futur, telle est l’ambition du budget participatif à destination des moins de 30 ans. Lancé par le Département du Gers en 2018, rejoint par l’Ardèche, l’Indre-et-Loire, la Gironde et le Vaucluse, d’autres Départements comme la Charente, l’Hérault, le Loiret ou encore la Nièvre ont depuis relevé le défi pour placer la jeunesse au cœur de leurs politiques publiques locales. Un pari tenu et des moyens financiers à la clef, pour concrétiser chaque projet qui aura été voté à l’échéance 2022.

Rappel des règles du budget participatif

Pour être acceptés, les projets déposés doivent être réalisables ou réalisés dans le Département qui participe à l’opération, relever de l’intérêt général, c’est-à-dire répondre aux besoins du plus grand nombre et à un enjeu collectif d’amélioration de la vie quotidienne, être non discriminatoire et non diffamatoire, avoir un impact environnemental réduit, voire positif. Les projets doivent également relever des thématiques portées par les acteurs départementaux (transition écologique, citoyenneté, vie sociale et culturelle, mobilité, emploi, économie de proximité, enfance, éducation, jeunesse, solidarités …). Le Gers ayant été précurseur, plusieurs Départements lui ont depuis emboité le pas, en axant volontairement leur Budget participatif vers les jeunes.

Les Loirétains ont pris de l’avance

Du 30 novembre 2020 au 28 février 2021, les collégiens du Loiret ont déposé près de 50 propositions, un record sur la plateforme participative du Département qui confirme la motivation des jeunes ! Le 11 mai dernier, 28 projets éligibles au vote des Loirétains ont été sélectionnés. A ce titre, les collégiens ont exprimé une grande variété de besoins, pour favoriser les pratiques artistiques et culturelles (aménagement scénique, instruments…), améliorer leur cadre de vie et d’apprentissage (espace de lecture ou de détente, tables de ping-pong…), encourager la pratique du vélo (achat de vélos, matériel de réparation, borne de gonflage…) ou sensibiliser à la préservation de la biodiversité (potagers pédagogiques, installation d’un apiscope…). Et maintenant, Loirétains, à vous de jouer ! Jusqu’au 18 juin, il s’agira de voter pour vos propositions préférées sur atelierdevosidees.loiret.fr. Le Département réalisera et financera les projets retenus pour un montant total d’investissement de 80 000 €.

La jeunesse ardéchoise joue collectif

L’an dernier, les partenaires du projet AJIR (Ardèche, jeunesse, innovation, ruralité), dont le Département est le chef de file, se sont lancés dans l’expérience du budget participatif en l’orientant vers les jeunes de 11 à 30 ans. A l’heure où inventer le monde à venir est plus important que jamais, ils ont souhaité donner directement la parole à la jeunesse ardéchoise pour imaginer l’Ardèche de demain. Pour cette “première”, 300 000 € étaient alloués aux projets (dans une limite de 30 000 € par projet). Résultat : 4 350 personnes se sont connectées sur le site dédié, 83 projets proposés, 29 projets sélectionnés, 14 projets lauréats pour un budget total de 293 000 €… Pour cette deuxième édition, les jeunes ont souhaité que la participation soit ouverte à tous les Ardéchois via une structure, association, collectivité ou entreprise. Les projets sont à déposer jusqu’au 17 septembre prochain, sur le site jeparticipe.ardeche.fr. A noter qu’en 2021, le poids du vote des jeunes sera renforcé de 30 % lors du vote en ligne et qu’ils seront, par ailleurs, les seuls à voter lors des décisions finales le 22 janvier 2022.

Les collégiens charentais, héraultais et nivernais ont la parole

Fort du succès de sa première édition du Budget participatif, le Département de l’Hérault a décidé de renouveler l’opération en 2021, en l’étendant aux jeunes de 11 à 18 ans, qu’ils portent seuls leur projet, qu’ils appartiennent à un groupe de collégiens du Département ou encore, qu’ils adhèrent à une association. La « promotion » des projets, affichettes, réseaux sociaux, rencontres, le Département remettant à chaque porteur de projet un kit de communication, pourra s’effectuer du 23 août au 17 octobre 2021, avant le vote citoyen (inscriptions sur le site jeparticipe.herault.fr).Dans une même démarche, la Nièvre a choisi pour sa deuxième édition d’allouer 30 000 euros pour les projets collégiens, avec à la clef, des ateliers pour aider les jeunes porteurs à organiser leur campagne de vote. Une belle initiative pour favoriser les futurs engagements citoyens… Aussi, faites germer vos idées sur le site du budgetparticipatifnivernais ! Enfin cette année, le Département de la Charente dotera les projets jeunes à hauteur de 150 000 euros (50 000 euros par projet). Les publications numériques sont d’ores et déjà consultables sur le site budgetparticipatif16, les votes étant ouverts à partir de septembre 2021.

L’année 2022 promet ainsi de nouvelles réalisations en cohérence avec les politiques d’interventions des Départements, plus que jamais à l’écoute des citoyens, même les plus jeunes, qui s’impliquent véritablement dans l’évolution de leur territoire.