Présidents des départements 14.12.2016

Nathalie SARRABEZOLLES, une Présidente à la pointe du Finistère

nathalie-sarrabezollesLe 02 avril 2015, une femme est élue Présidente de la première assemblée paritaire du Département du Finistère. A 44 ans, Nathalie SARRABEZOLLES succède ainsi à Pierre MAILLE, à la tête de l’exécutif départemental durant 17 ans et détenteur des clés de la Ville de Brest pendant 20 ans.

La Bretagne au coeur

Le parcours de Nathalie SARRABEZOLLES, c’est l’histoire d’une ascension « fulgurante ». Née à Nantes, elle étudie l’histoire de l’art et se lance dans des travaux universitaires de recherche à Rennes avant de rejoindre la capitale parisienne. Elle fait ses premiers pas dans la vie professionnelle en tant que chargée de réécriture et de correction de manuscrits dans une maison d’édition, puis est recrutée en tant que chargée de mission et de programmation culturelle à la mairie de Rueil-Malmaison. Après quelques années loin de la mer, l’appel du large sera trop grand : Nathalie SARRABEZOLLES retourne en Bretagne, à Brest, dans le Finistère.

Sa volonté de faire changer les choses, ou au moins de « contribuer à les faire évoluer », ne l’a jamais quittée. Militante associative avant de s’engager en politique, elle œuvre dans plusieurs domaines, aussi bien au sein d’une fédération de parents d’élèves (la FCPE) que pour la Ligue des droits de l’homme, ou une association luttant pour les droits des personnes handicapées, dont elle a contribué à la création.

En 2008, pour la première fois, elle se présente aux élections cantonales ; elle deviendra Présidente au mandat suivant. Situé au Nord-Est de Brest, le canton maritime de Guipavas sera son port d’amarrage. Cet ancrage dans le Département du Finistère et l’exercice de différentes responsabilités politiques la préparent à ses futures fonctions.

Notre Finistère de Demain

Après 18 mois d’exercice, ses domaines de prédilection (développement durable, accompagnement social, culture, environnement) restent les piliers de son action ; des engagements qu’elle poursuit aujourd’hui, aussi bien à la tête du Département qu’en tant que Présidente du Parc Marin d’Iroise (depuis juin 2015) et de l’établissement public de coopération culturelle « Chemins du patrimoine en Finistère ».

La construction du nouveau projet départemental 2016-2021, elle l’a voulue participative, par le recours à de multiples outils de consultation : questionnaire en ligne, réunions publiques, groupes de travail auprès des agents du Département, auditions de grands témoins… Tous les Finistériens, toutes les Finistériennes ont pu s’exprimer. Le projet qui s’en dégage s’articule autour de sept engagements et cinq chantiers emblématiques : la jeunesse, l’égalité femmes-hommes, un « projet alimentaire de territoire », les usages du numérique et l’accès aux politiques publiques. L’équipe départementale a d’ores et déjà engagé un certain nombre d’actions : l’expérimentation d’offre d’insertion spécifique pour les femmes, la « Charte qualité restauration » dans les collèges publics finistériens depuis 2015, la création d’une plateforme participative à destination des jeunes, etc. Des actions concrètes que la Présidente souhaite mener, pour un Département « solidaire entre les habitant.e.s et entre les territoires », avec efficacité et pragmatisme pour maîtres mots.

infographie-finistere

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger