Education 27.03.2020

Même fermés aux collégiens, les collèges restent actifs

Depuis l’annonce de la fermeture des établissements scolaires, les Départements s’organisent pour assurer, en lien avec l’Education nationale, la continuité pédagogique, à travers les espaces numériques de travail ou le soutien scolaire en ligne. Les collèges servent aussi de lieu ressource pour l’accueil des enfants des soignants. Des stocks de produits périssables des cantines scolaires sont donnés aux associations caritatives. La solidarité se met en place dans les établissements.

Le prêt de tablettes à domicile

Avec la mise en œuvre des mesures de confinement, les Départements ont accentué leurs actions en faveur de l’enseignement numérique.

Les collégiens ont été autorisés à emporter chez eux les tablettes numériques pédagogiques pour pouvoir travailler leurs cours à distance. Dans la Manche par exemple, le Département, en collaboration avec Manche Numérique, a mis à disposition en complément des tablettes et des ordinateurs portables aux enseignants et élèves non équipés à leur domicile.

Les Environnements Numériques de Travail en relaiS de l’enseignement présentiel

Les Environnements Numériques de Travail (ENT) mis en œuvre dans nombre de territoires (CyberCollèges42 dans la Loire, « Réviser m@lin ! » en Ille-et-Vilaine, etc.) permettent d’assurer une continuité pédagogique auprès des collégiens, en complément de la plateforme Eduscol du ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse. Les ENT disposent ainsi de cours vidéo, de fiches de cours, d’exercices interactifs et d’espaces collaboratifs permettant d’entretenir une communication pédagogique entre enseignants, collégiens et parents d’élèves.

Des plateformes de soutien scolaire complémentaire

Tout est mis en œuvre pour fluidifier l’utilisation de ces plateformes en ligne et faire face aux nombreuses connexions. Dans les Hauts-de-Seine par exemple, la bande passante d’accès a été doublée. Un « livre blanc » des bonnes pratiques a été envoyé afin de permettre à tous, élèves et parents, de prendre en main l’outil. Enseigno, le service de soutien scolaire en ligne financé par le Département, permet de compléter l’offre. Les enseignants peuvent y créer des parcours pédagogiques et faire des retours aux élèves sur les résultats obtenus. 20 000 collégiens et près de 2 000 enseignants s’y connectent chaque jour depuis le début de la fermeture des établissements scolaires.

Les cantines scolaires solidaires

Soucieux de ne pas jeter les produits périssables achetés pour les demi-pensions de leurs collèges, plusieurs Départements tels que la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Seine-Saint-Denis, l’Essonne, etc. ont décidé de faire don de leurs stocks alimentaires à la Banque alimentaire, aux Restos du Cœur ou autres associations qui œuvrent auprès des plus démunis. En complément dans la Vienne, pour les collèges qui attendaient des livraisons dans les prochains jours, le Département a mis en relation les producteurs locaux d’Agrilocal 86 afin de réacheminer les denrées alimentaires auprès d’autres épiceries solidaires qui conserveront une activité dans les semaines à venir.

Les établissements en appui aux personnels soignants

Dans de nombreux Départements également tels que l’Allier, l’Ardèche, l’Hérault, la Haute-Savoie, etc., les collèges accueillent les enfants scolarisés (en école primaire et en collège) du personnel soignant des services de santé impliqués dans la gestion de la crise sanitaire. En fonction des besoins des familles, un service de transports individuels ou collectif peut être proposé pour acheminer les enfants jusqu’au site d’accueil le plus proche de leur domicile.