La Mayenne fait sa révolution numérique 100 % fibre
Economie et très haut-débit 30.11.2017

La Mayenne fait sa révolution numérique 100 % fibre

Génératrice de nouveaux services et usages toujours plus rapides et nombreux, tant pour les particuliers que pour les entreprises, l’économie du numérique constitue un défi majeur à relever pour l’attractivité et la compétitivité des territoires. Consciente de cet enjeu de société, la Mayenne fait sa révolution numérique. Le très haut débit pour tous les Mayennais d’ici 2021, c’est l’objectif de la délégation de service public signée le 9 novembre 2017 à l’Hôtel du Département en présence de Julien Denormandie, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires, de Stéphane Richard, Président-Directeur Général d’Orange, et de Xavier Niel, Président d’Iliad et fondateur de Free.

Un modèle de déploiement du THD exemplaire

« C’est un facteur d’attractivité que de pouvoir offrir le THD à tout le monde. » Partant de ce constat, la Mayenne a fait du déploiement du très haut débit une priorité stratégique de la mandature 2016-2021. Après s’être engagé dès 2008 dans la mise en œuvre d’un premier plan de désenclavement numérique par le développement de la technologie ADSL, le Département est passé à la vitesse supérieure en se dotant en 2012 d’un schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN) visant à apporter progressivement le haut débit à 100% des abonnés. Dans cette perspective, de 2013 à 2016, d’importants travaux d’équipements de montée en débit ont été entrepris en apportant la fibre optique aux équipements (NRA) précédemment connectés en cuivre.

Depuis 2016, la stratégie numérique départementale a pris une nouvelle dimension en actant le Très Haut Débit pour Tous. Une décision prise en très étroite concertation avec l’État, la Région Pays de la Loire et les EPCI ; une accélération de la transition numérique du territoire visant le déploiement global et homogène sur 4 ans (2018/2021) d’un réseau de fibre optique à l’abonné (FTTH) et à l’entreprise (FTTE) avec un taux de couverture réel de 100 % (110 000 prises géo-localisées).

Une signature historique pour la Mayenne

Cette politique ambitieuse a pris appui sur la constitution d’un Syndicat Mixte Ouvert (SMO) regroupant 10 Communautés de communes (255 communes) chargé de piloter un Réseau d’Initiative Publique (RIP). C’est dans ce cadre, sur la base d’un schéma d’ingénierie exemplaire et grâce à l’accompagnement de l’Agence du Numérique qu’un appel d’offres de Délégation de Service Public (DSP) a été lancé. Sur les 6 opérateurs ayant candidaté, c’est le Groupe Orange associé à Free qui a été retenu pour une durée de conventionnement de 20 ans. Pour un investissement global chiffré à 141 millions d’euros, les négociations et le déploiement imaginé depuis plusieurs années ont permis de n’en supporter financièrement que 20% toutes collectivités publiques confondues.

Le réseau sera naturellement accessible à l’ensemble des Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) désireux d’offrir des services Très Haut Débit à leurs clients grand public, et aussi aux entreprises et services publics, en incluant un niveau de service adapté. Le Groupe Orange créera une société de projet basée en Mayenne et s’appuiera sur des PME implantées dans le Département ; il contribuera significativement avec les sociétés partenaires à l’insertion par l’emploi et la formation, avec au moins 44 000 d’heures d’insertion professionnelle.

Le Département signe ici un conventionnement historique :

  • Par son ampleur, car il s’agit du lancement du plus grand chantier d’investissement d’infrastructure numérique jamais porté par le Département ;
  • Au niveau national, car la Mayenne sera le 2ème Département, après Paris, à apporter la fibre à 100 % auprès de ses administrés ;
  • En termes de partenariat, car la signature marque un accord inédit entre 2 Fournisseurs d’accès à internet, Orange et Free.

Pour Olivier Richefou, Président du Département de la Mayenne, « Ce réseau d’initiative publique permet aussi de délivrer à la France entière, par l’exemple de la Mayenne, le message puissant que le très haut débit est tout autant un enjeu technologique pour la France que de cohésion des territoires, notamment ruraux ». Un exemple qui pourrait être reproduit dans d’autres Départements.