Martin mâte le Mûr
Tour de France 12.07.2018

Martin mâte le Mûr

6e étape au départ de Brest : la fête du Tour se poursuit en terre bretonne. Et les rassemblements en bord de route battent des records dans ce berceau de champions de légende et de courses mythiques ! Tout a commencé en Finistère avant d’attendre les Côtes d’Armor à l’issue d’une étape de 181 kilomètres mouvementée et ventée !

C’est sous le son des joueurs de biniou que le Village départ a ouvert ses portes à deux encablures de la rade de Brest. Fraises de Plougastel, façades en granit, hortensisas, étendards noir et blanc à l’hermine… n’allez pas croire que la Bretagne se réduit à des clichés. Si la tradition et la culture sont fortement ancrées, le territoire a encore beaucoup plus à offrir ! Preuve en est la présence de notre fromager du jour, Sten Marc. Dans sa Fromagerie du bout du monde à la pointe du Finistère, ce fromager affineur propose des productions principalement fermières et en agriculture raisonnée. Il nous proposait ce matin un plateau 100% breton, avec du Bleu d’Iroise et de la Tome Kimerc’h de Bannalec. Un délice, parfait exemple du renouveau des petits producteurs en Bretagne, salué par la Présidente du Département Nathalie Sarrabezolles !

Tout commence en Finistère…

Notre Maillot bleu du jour Olivier Le Gac a profité d’un bon de sortie du peloton pour aller sa famille. Le champion du monde sur route junior de 2010 est en effet natif de Brest et a grandi à Plouvien, km 11. Preuve que tout commence en Finistère ! Un début d’étape qui aura une nouvelle fois inspiré nos Maillots bleu puisque Fabien Grellier et Laurent Pichon ont pris la tengente dès les premiers kilomètres. Mais les échappés ne sont pas en veine sur cette première semaine du Tour : ils sont repris dans le final par un peloton cisaillé par le train de la Quick Step et les rafales de vent.

Est-ce la présence des skippers François Gabard et Thomas Coville ce matin au Village ? Toujours est-il que le vent a soufflé ce jeudi dans le massif armoricain (vent latéral ou de face de plus de 25 km/h) et provoqué les premières bordures de la Grande Boucle et son lot de coureurs piégés. Le double passage sur la ligne dans le fameux Mûr de Bretagne, surnommé l’Alpe d’Huez bretonne, a fait le reste : Pierre Latour et Julian Alaphilippe ont tout tenté mais c’est l’Irlandais Dan Martin qui mâte le Mûr. Un final parfaitement balayé dans les ultimes virages par notre Gros Léon vosgiens, ravi de retrouver ses premières pentes…