Développement durable 14.01.2014

Lozère : Une convention pour une gestion durable de l’eau

Le Conseil général de la Lozère a voté pour la période 2013-2018, un accord-cadre avec les Agences de l’eau présentes sur le département. L’objectif commun est d’assurer une gestion équilibrée des ressources en eau et des milieux aquatiques sur le territoire. Plusieurs priorités ont été définies : le portage des politiques de gestion intégré, l’amélioration des performances des ouvrages et la pérennisation des systèmes d’alimentation en eau potable et d’assainissement.

Pour la Lozère qui couvre 3 têtes de bassins versants des bassins Adour Garonne, Loire Bretagne et Rhône Méditerranée Corse (intégralement en zone de Montagne), l’eau est un enjeu fort qui justifie la mise en œuvre de politiques publiques coordonnées.

Concernant  l’eau  potable par exemple,  les  actions  prioritaires  des  Agences  portent  sur  la  protection  des captages, la conformité sanitaire de l’eau, les économies d’eau et la gestion de la ressource.

Par ailleurs, cet accord-cadre précise les modalités d’aides de l’appui technique réalisé par le SATEP (Service d’Animation Territoriale Eau Potable) dans le domaine de l’alimentation en eau potable. Il s’agit de permettre d’accroître la connaissance des systèmes d’alimentation, de réaliser un appui et un conseil technique à l’exploitation. Le but est également de favoriser le regroupement des collectivités au sein de structures de gestion intercommunale dans le cadre de l’animation du schéma départemental et  d’élaborer une synthèse annuelle de l’alimentation en eau potable sur le département.

Enfin, l’accord  cadre  départemental  2013-2018,  poursuit  la  collaboration  engagée  avec  l’Agence  de l’Eau Adour Garonne depuis 1994, dans l’objectif de privilégier l’assistance  technique  aux  collectivités  et  de  disposer  d’informations  fiables sur l’ensemble des systèmes d’assainissement. Il s’agit de garantir la pertinence et l’efficacité des financements publics partagés entre les Agences et le Conseil général.

P.B