Aménagement du territoire 16.06.2014

Lot-et-Garonne : Des aides pour lutter contre les déserts médicaux

Pour éviter que de larges zones soient dépourvues de médecins, le Conseil général du Lot-et-Garonne propose des aides à l’installation de maisons médicales pluridisciplinaires. Il vient de débloquer 450 000 € pour la création de maisons médicales dans le Villeneuvois et près de 15 000 € pour les internes.

Dans le cadre des actions mises en place par la commission départementale de la démographie médicale (Coddem), le Conseil général a instauré un régime d’aide, en 2010, permettant de financer la création de maisons de santé pluridisciplinaires sur les 15 aires de santé identifiées dans le département. Pour mener à bien cette action, la collectivité a alors débloqué une enveloppe de 2 millions d’euros sur trois ans pour favoriser la présence de professionnels de la santé sur tout le territoire.

Dès lors qu’il a reçu un avis favorable du comité régional de sélection (composé de l’Etat et de l’Agence régionale de la santé), chaque projet bénéficie du soutien financier du conseil général.

Lors de la récente commission permanente, le conseil général a accordé une enveloppe globale de 475 000 € pour la création de quatre maisons de santé à Villeneuve-sur-Lot, Laroque-Timbaut, Saint-Sylvestre-sur-Lot et Penn- d’Agenais.

À ce jour, trois maisons de santé pluridisciplinaires ont ouvert leurs portes, huit autres ouvriront dans le courant de l’année et neuf à l’horizon 2015-2016.

Par ailleurs, afin de contribuer à assurer une couverture médicale de proximité en Lot-et-Garonne, le conseil général a adopté en avril 2011 un régime d’aide pour les internes effectuant un stage chez un médecin généraliste du département sous la forme d’une aide au logement (plafonnée à 400 € par mois) et d’un forfait pour la mobilité (100 € par mois) pendant la durée de leur stage (6 mois). Ces aides ont depuis été étendues aux internes qui effectuent leur stage dans un service de protection maternelle et infantile ainsi qu’aux étudiants non internes en stage chez un médecin généraliste.

Avec ces mesures, le conseil général s’engage dans la lutte contre la désertification médicale des zones rurales. Depuis la création de cette aide en 2011, 37 internes ont bénéficié ou bénéficient du soutien du département. Dont dix nouveaux internes pour ces aides au logement ou à la mobilité, soit une aide départementale globale de 14 460 €.

P.B

27.06.2017 Education Rencontre entre Dominique BUSSEREAU et Jean-Michel BLANQUER, Ministre de l’Éducation nationale Télécharger
27.06.2017 Tour de France Avec les Départements sur le Tour de France, ça roule ! Télécharger
27.06.2017 • Education Innovation et Numérique Transition Numérique, Education et Territoires : des pistes inspirantes…