L’Orne lutte contre la désertification médicale avec « StarTech Médecine »
Santé publique 04.04.2019

L’Orne lutte contre la désertification médicale avec « StarTech Médecine »

Devant la baisse du nombre de médecins ornais depuis plusieurs années (au 1er janvier 2019, on ne recense que 161 médecins généralistes dans l’Orne pour près de 290 000 habitants), le Département a pris à bras le corps ce problème de santé publique. Lancé par Alain LAMBERT, ancien Président de l’Orne et porté par son successeur Christophe de BALORRE, le projet « StarTech Médecine » est un espace de santé innovant, aménagé dans l’enceinte-même de l’Hôtel du Département et intégralement financé par le Département de l’Orne.

La question des déserts médicaux et son impact sur l’accès aux soins de la population sont aujourd’hui au centre du débat public. En effet, si l’on s’en réfère aux chiffres publiés par l’ordre des médecins, bien que le nombre de médecins en France n’ait jamais été aussi élevé – 285.840 selon leur dernier recensement – la désertification médicale n’a cessé d’augmenter durant la dernière décennie.

L’Orne pense la médecine de demain

Dans le cas de l’Orne, le Département se trouve confronté au départ en retraite important de médecins installés à la fin des années 70 et non remplacés. Certains patients ornais font face à la difficulté de trouver un médecin traitant, les praticiens en exercice étant dans l’incapacité d’augmenter leur patientèle sous peine de saturation. Dès lors, l’absence de médecin traitant devient bien un critère d’exclusion des soins.

Or, comme le rappelle Christophe de BALORRE, Président de l’Orne, « Aujourd’hui, ne pas avoir accès aux soins n’est pas acceptable ». De ce fait, offrir à tous les Ornais un accès à des soins de santé de qualité est devenu l’un des objectifs prioritaires du Département.

Aussi, pour tenter d’enrayer le phénomène, l’Orne innove et pense la médecine de demain. Avec « StarTech Médecine », le Département fait le pari de l’innovation pour pallier le manque de praticiens. Le principe de cette organisation inédite en France est intégré dans la Loi de financement de la Sécurité sociale 2019 et s’inscrit pleinement dans les orientations du plan national « Ma Santé 2022 ».

« StarTech Médecine », concrètement c’est quoi ?

Les locaux mis à disposition par le Département – qui a notamment investi un million d’euros dans leur aménagement – vont permettre d’expérimenter un nouveau mode de fonctionnement. Sur un ensemble de 300 m², 9 cabinets et 3 salles d’attente ont ainsi été aménagés dans un des bâtiments de l’Hôtel du Département.

Cet espace médical départemental réunira 3 médecins et 3 internes en fin d’étude en médecine. Ils seront accompagnés de 2 secrétaires médicales, 2 infirmier(e)s et 3 médecins retraités salariés (à temps partiel).

La priorité est d’optimiser le temps médical consacré à chaque patient en déchargeant les médecins de toutes les contraintes administratives et de toutes les tâches secondaires. Grâce à ce travail en équipe, un maximum de « temps médical » peut être dégagé pour les patients. Un gain de temps non négligeable laissant entrevoir des consultations supplémentaires pour une partie de la patientèle actuellement sans médecin traitant.

Le Département de l’Orne met également à disposition un véhicule électrique pour réaliser les visites en EHPAD et à domicile assurées, dans un premier temps, grâce à l’aide des médecins retraités. Des consultations spécialisées seront bientôt possibles et viendront s’ajouter à l’offre de soins, pour une réponse plus étoffée au service de la santé des citoyens.