Mobilité & Transport 01.06.2018

Loisirs / Transports – La fréquentation des voies et itinéraires cyclables est repartie à la hausse

La fréquentation des véloroutes, voies vertes cyclables et pistes cyclables en agglomération pour la mobilité ou à des fins de tourisme ou de loisirs est repartie à la hausse en 2017. Tel est le principal enseignement de l’Analyse des données de fréquentation vélo 2017, qui vient d’être publiée par l’association Départements et Régions cyclables, rebaptisée ce 1er juin Vélo &Territoires pour marquer sa volonté de fédérer les régions, les départements, les métropoles, les intercommunalités, les agglomérations et toutes les formes de territoires souhaitant oeuvrer pour la promotion du vélo.
Après un ralentissement en 2016, la fréquentation des voies pour vélo a donc renoué avec la hausse. 2017 a ainsi été une année record avec une augmentation de 8% des passages par rapport à 2016 et de 18% par rapport à 2013, date de création de la plateforme nationale des fréquentations (PNF), qui a pour objectif de suivre la fréquentation cyclable grâce à la mutualisation de données de comptages automatiques de vélos issues de quelque 63 contributeurs (collectivités, institutionnels, etc.).

Pic au mois d’août

La fréquentation des voies cyclables, note le rapport, est bien présente sur l’ensemble de l’année, mais on observe une concentration sur la période d’avril à octobre (72% des passages de l’année 2017). Quant au pic du mois d’août, il est « encore très marqué sur les compteurs dont la fréquentation est typée loisirs ». Et sans surprise, les compteurs utilitaires, quant à eux, montrent un profil plus lisse avec un léger infléchissement durant les mois d’été. Autre enseignement liés au calendrier : 56% des passages sont enregistrés durant des jours fériés et/ou pendant des vacances scolaires alors que ceux-ci ne représentent que 44% des jours de l’année.
Selon les zones géographiques, toutefois, la fréquentation des voies cyclables diffère. Ainsi en zone urbaine, printemps, été et automne font quasiment jeu égal. En milieu rural, la prédominance de l’été demeure très importante et représente 47% des passages (14 points de plus que la moyenne nationale). Quant aux zones périurbaines, leur saisonnalité est hybride : la fréquentation estivale y reste prépondérante (41% des passages) mais le poids des autres saisons est plus proche de la moyenne nationale.

Le Grand Lyon en tête des fréquentations

Dans le détail, les compteurs enregistrant le plus de passages sont, pour les sites urbains, ceux du Grand Lyon, avec un pic à 3.818 passages de vélo par jour pour le point le plus fréquenté ; pour le périurbain, Bobigny est largement en tête de sa catégorie avec 1.227 passages journaliers ; et pour le rural, le compteur de Chavoire, près d’Annecy, domine avec 1.233 passages quotidiens.
Quant à l’itinéraire le plus fréquenté, il s’agit de l’Eurovélo 17, qui relie la Suisse à la Méditerranée le long du Rhône, avec 422 passages journaliers en moyenne pour l’année 2017 et, surtout, une augmentation record de 12% sur un an. Seuls deux itinéraires sont en recul, à -1% : l’Eurovélo 8, qui longe la Méditerranée de l’Espagne à Chypre, et l’itinéraire de La Réunion. Il est toutefois à noter que les données concernant Paris ne sont pas comptabilisées. Les autorités de la capitale n’ont en effet pas partagé leurs données avec les auteurs de l’étude.

21.06.2018 Finances locales CP de Dominique Bussereau, Président de l’ADF, du 21 juin 2018 Télécharger
20.06.2018 Actualité Voeu de l’ADF à l’issue du Bureau et de l’Assemblée général du 20 juin 2018 Télécharger
15.06.2018 • Initiative Santé publique Les Landes inaugurent un village Alzheimer