Développement durable 18.04.2018

Livre blanc : 26 actions pour concilier révolution numérique et transition écologique

Faire de la transition numérique un accélérateur de la transition écologique, telle est l’ambition du livre blanc « Numérique et Environnement » issu d’une collaboration inédite entre think tanks, ONG et une commission consultative. Rendu public le lundi 19 mars en présence de Brune Poirson, secrétaire d’État auprès du Ministre de la Transition écologique et solidaire et de Mounir Mahjoubi, secrétaire d’État auprès du Premier Ministre, chargé du Numérique, il présente 26 propositions associant numérique et transition écologique adressées aux décideurs publics. Acteurs investis dans la transition numérique et compétents en matière d’environnement, les Départements sont directement concernés.

Allier développement numérique et transition écologique

Le livre blanc « Numérique et Environnement » est le fruit du travail d’une équipe d’experts émanant de l’Institut du développement durable et des relations internationales, de la Fondation internet nouvelle génération, de WWF France, de GreenIT.fr et du Conseil national du numérique. A travers leurs compétences multiples, les rédacteurs se sont efforcés à établir des convergences entre ces deux phénomènes afin de mettre le potentiel d’innovation du numérique au service de la transition écologique.

Réduire l’empreinte écologique du numérique, soutenir l’innovation numérique en faveur de l’écologie ou mobiliser le potentiel des données au service de la transition écologique… ce livre blanc décline 26 propositions en quatre chapitres qui sont autant de prismes pour associer étroitement transformation numérique et transition écologique. 

Associer les acteurs concernés tels que les Départements

Les territoires sont directement associés à cette démarche de convergence entre « les deux grandes forces transformatrices du XXIe siècle » selon Pascal Canfin, Président de WWF France.

Certaines propositions ont en effet vocation à être déclinées à l’échelle locale, parmi lesquelles :

  • créer des territoires d’expérimentation numérique et écologique, aussi bien en zones urbaines que rurales
  • renforcer les démarches « Green IT » ou « éco-TIC » (réduction de l’empreinte carbone générée par les Systèmes d’Information) dans les administrations nationales et locales
  • encourager la coopération entre les collectivités et les acteurs numériques détenant des données privées essentielles pour la bonne mise en œuvre d’un objectif de politique écologique…

Les Départements, par leurs compétences en matière d’aménagement numérique du territoire et dans le domaine de l’environnement, sont à la croisée des chemins entre numérique et écologie. Ils œuvrent notamment dans le déploiement de l’Internet très haut-débit et en faveur de la protection des espaces naturels sensibles. Des domaines d’intervention parmi d’autres pour mettre en application les recommandations du Livre blanc, téléchargeable ici.