L’été des festivals dans les Départements

Festival Jazz à Vienne
©Frederick Pattou

Culture 23.06.2017

L’été des festivals dans les Départements

Que serait l’été sans ses festivals ? Alors que vient de s’achever l’un des plus célèbres événements au monde, le 80e Festival de Cannes, nombreux sont les Départements prêts à accueillir et à prendre part dans l’organisation de festivals. Qu’ils soient impulsés par les Départements ou que ces derniers en cofinancent l’organisation, les festivals constituent de formidables vecteurs d’attractivité pour les territoires, et un moyen de fédérer les habitants autour d’animations diverses et variées. Musique, arts vivants, cinéma, nature… Tour d’horizon des festivals qui font vibrer les Départements.

A l’origine, Hector Berlioz et le festival

Une relation toute particulière lie le compositeur romantique à la notion de « festival » et ce qu’elle sous-entend de festif, populaire et rassembleur. Car parmi les entreprises de Berlioz, on a fini par oublier qu’il fut sinon l’inventeur, au moins l’inégalable promoteur dans cette forme et sous ce nom passés à la postérité, du festival ! En effet, dès les années 30 (de 1800), le visionnaire Berlioz organisait une série de manifestations musicales, autour d’un même lieu et d’une même idée, et nommait l’événement festival. Dans ses feuilletons et Mémoires, Berlioz raconte ces journées « festivalesques » (ce drôle de mot est de lui) qui se terminent bien souvent en banquets… L’épopée festivalière a donc commencé il y a 170 ans, dans une histoire initiée avec Berlioz ! La boucle est bouclée lorsque l’on apprend que le compositeur est originaire de l’Isère et que le Département accueille depuis 1994 le Festival Berlioz dans sa ville de naissance, à La Côte-Saint-André… à découvrir cette année du 18 août au 3 septembre.

Cultures au pluriel

Grands rendez-vous des amateurs de musique, de cinéma ou de théâtre, de nombreux festivals sont soutenus et accompagnés par vos Départements. Ces derniers accordent en effet une importance toute particulière au soutien à la création artistique et aux manifestations culturelles de tout horizon, et ce quelle que soit leur envergure. En s’investissant financièrement, humainement et logistiquement, les Départements animent ainsi la vie culturelle de nos territoires en la rendant accessible au plus grand nombre. Ils soutiennent aussi tout un tissu d’associations du secteur  et participent au développement de l’attractivité touristique et économique : des engagements preuves de la vitalité créatrice des Départements et de leur capacité à mettre en place des évènements d’une grande qualité !

L’été qui approche est une période propice à leur organisation, le plein air jouissant d’une plus-value indéniable pour les festivaliers et permettant d’animer des espaces parfois insolites ou plus confinés le reste de l’année. Un exemple ? Les Chorégies d’Orange, l’un des plus anciens festivals français, ont su, au fil des ans, conserver toute leur originalité par le cadre dans lequel elles se déroulent chaque été : un Théâtre antique parfaitement conservé avec son «Mur», garantie d’une acoustique exceptionnelle. Cofinancé par le Département du Vaucluse, ce festival d’Opéra propose des titres qui entrent dans la grande tradition des Chorégies, mais aussi d’autres festivités qui pourront surprendre les festivaliers : ciné concert, présence de la NASA, sont là pour attirer leur curiosité tout en leurs permettant de tester de nouvelles idées de programmation. A ces nouveautés s’adjoint un programme éducatif régional d’envergure, également soutenu par le Département du Vaucluse, dont l’objectif est ambitieux : 600 participants sur la scène du Théâtre Antique (100 par département) pour une soirée de folie chorale « Pop the Opera » !

Au-delà des lieux, les festivals offrent l’opportunité de communiquer sur des cultures plurielles. Théâtre à Figeac, musique lyrique à Saint-Céré, jazz à Souillac, musique classique à  Rocamadour, cultures du monde à Cajarc, danse contemporaine à Cahors… Le Lot par exemple est riche de nombreux festivals, animés par des bénévoles et des passionnés. Les grands festivals lotois sont réunis par le Département sous une même bannière. Leur notoriété valorise fortement la carte de visite artistique et culturelle du Lot. Ici, les festivals allient l’excellence et l’insolite et se mettre en dialogue avec les lieux prestigieux qu’ils investissent ou qui les entourent.

Des cultures attractives et dynamiques

Suivant leur renommée et leur ancrage local, les festivals peuvent constituer de formidables vecteurs d’attractivité et de développement d’un territoire. Les liens entre un festival et son territoire sont multiples :

  • Bénéfices économiques: l’organisation d’un festival génère des emplois directs et indirects en amont pour la préparation et le temps de l’événement pour accueillir dans les meilleures conditions les festivaliers (hébergements sur site et à proximité, restauration, services annexes, entrées dans les musées alentours…) ;
  • A ces emplois s’ajoutent la contribution majeure des associations locales, des volontaires, de la population… un signe fort de l’engagement des bénévoles et de leur attachement à l’identité du territoire ;
  • Couverture médiatique et renommée du festival: l’organisation d’un tel événement et le relai de sa programmation sont porteurs d’image, et donnent à voir un territoire dynamique, accueillant et attractif ;
  • Coopération sur un projet commun: les contacts noués à l’occasion d’un festival entre les organisateurs, les partenaires institutionnels et financiers, les associations et les bénévoles constituent une opportunité de construire un partenariat durable pour la mise en œuvre d’autres projets à plus long terme.

Le travail engagé autour du Festival des Vieilles Charrues (Finistère) s’étend par exemple bien au-delà des 4 jours de festivités. Le crédo : économie locale, projets solidaires et initiatives culturelles. Derrière le festival, c’est tout un territoire et toute une population qui se mobilisent : grâce aux efforts conjugués des équipes salariées et bénévoles, plus de 250 000 personnes sont accueillies à Carhaix chaque été. Le festival associe à ses actions les acteurs du territoire et privilégie l’approvisionnement local pour ses achats de prestation, de services et de matériel (80% des fournisseurs sont situés en Bretagne). Il génère près d’une centaine de postes et permet de collecter 100 000 € qui sont distribués aux associations partenaires. Les Vieilles Charrues ont également participé à la rénovation d’équipements culturels autour de Carhaix, de quoi insuffler tout au long de l’année une véritable dynamique dans la vie locale !

Les cultures au plus près

Si les grands noms de festivals attirent chaque année une affluence supérieure à 100 000 personnes, certains Départements s’inscrivent davantage sur un objectif de culture accessible pour tous sur l’ensemble du territoire. Les festivals itinérants ambitionnent par exemple d’amener la culture au plus près des habitants, préoccupation d’autant plus importante dans des territoires particulièrement isolés pour lesquels la distance peut être habituellement un frein à la culture.

Dans la Vienne, le festival Les Heures Vagabondes est un rendez-vous festif et convivial qui s’inscrit pleinement dans la politique culturelle conduite par le Département : diffuser la culture en milieu rural et la rendre accessible au plus grand nombre en favorisant le mélange des générations. Pour Alain Fouché, Conseiller Départemental chargé de la Culture et de l’Événementiel, initiateur de ce festival en 2004 : « ces spectacles de qualité proposés gratuitement contribuent également à entretenir le lien social et permettent de découvrir ou redécouvrir notre patrimoine ».

Autre exemple dans la Marne : depuis 18 ans, le festival Itinéraires impulsé par le Département propose aux quatre coins du territoire rural des spectacles musicaux et théâtraux dans des lieux assez inhabituels qui décuplent la curiosité et l’agrément du public. C’est à un voyage musical et théâtral d’une douzaine d’étapes que le Département convie les Marnais chaque début d’automne. Les divertissements sortent des scènes formatées et prennent place dans des sites confidentiels et souvent insolites, décalés, du patrimoine rural marnais. Musiques du monde, jazz, classique, chanson, théâtre, ciné-concert, jeune public : chaque étape des itinéraires est une scène ouverte à la richesse du patrimoine et à la diversité des talents.

Festivals des sens

Depuis peu, les Départements innovent et se positionnent sur des thèmes porteurs de festival participant à l’éveil des sens : ville verte, gastronomie, les thèmes se multiplient et diversifient l’offre proposée aux spectateurs !

Dans le Département de l’Oise par exemple, le festival des Forêts met en espace la musique classique dans les décors naturels des forêts de Laigue et de Compiègne. Afin de préparer le spectateur à l’écoute de la musique, le Festival a imaginé un concept de « concert-randonnée », promenade permettant, avant le concert, de découvrir le patrimoine naturel et historique local. Le Festival a conçu dans des lieux souvent insolites, des concepts toujours plus novateurs qui associent la musique classique à la danse, au cinéma, aux feux d’artifice. Ainsi il invite à des découvrir des musiciens d’exception qui ouvrent la musique classique à de nouvelles perspectives grâce à des mises en scène audacieuses.

Plus au sud, les Alpes-Maritimes ont également mis la ville verte à l’honneur et lancé, au printemps 2017, leur premier « Festival des Jardins de la Côte d’Azur », événement inédit et majeur autour des jardins sur plusieurs sites du Département. Le concept : valoriser le jardin à la fois comme un lieu où s’expriment la douceur de vivre et le réveil des sens, mais aussi comme une réponse pour s’adapter à l’urbanisation, à la pollution et au changement climatique. L’objectif est aussi de faire découvrir ce patrimoine des parcs et jardins au plus grand nombre et de valoriser le savoir-faire des professionnels du paysage et de l’horticulture. Sur la Côte d’Azur, tous les sens sont sollicités : par le parfum des fleurs à Grasse, les essences d’agrumes à Menton, le bruit des cigales et le ressac des vagues, les senteurs des plantes méditerranéennes ou encore la beauté des paysages. Revisiter les codes de la Côte d’Azur dans un jardin éphémère offre des possibilités infinies.

L’ADF partenaire de votre été

L’Assemblée des Départements de France, en tant que Maison des Départements est elle-même partenaire de nombreux festivals en France. En 2017, l’ADF subventionne trois festivals, évènements incontournables du paysage culturel français afin de contribuer à leur notoriété sur tous les territoires et inciter les acteurs locaux à s’engager dans de tels projets :

  • 46ème édition 2017 du festival de Saintes, Association l’Abbaye aux Dames, la Cité musicale, qui se déroulera du 14 au 22 juillet : ce festival de musique baroque ne se limite pas aux concerts de l’abbaye mais s’ouvre à des lieux atypiques du Département de la Charente-Maritime en organisant des conférences et répétitions publiques accessibles au plus grand nombre ;
  • 10ème édition du festival du Film Francophone d’Angoulême, du 22 au 27 aout : le Département de la Charente accueille ce festival qui fait la promotion de la francophonie dans le cinéma actuel et qui donne le tempo de la rentrée cinématographique en France. Cette  année, c’est la Cote d’Ivoire qui sera mise à l’honneur ;
  • 51ème édition du festival de la Chaise Dieu, du 18 au 27 aout : ce festival de musique classique réunit des milliers de mélomanes et d’artistes de renommée nationale et internationale au cœur d’un splendide patrimoine architectural des hauts plateaux de la Haute-Loire.

Soutiens financiers, humains ou logistiques, l’action des Départements permet d’animer la vie culturelle de nos territoires. Que vous préféreriez la musique, le théâtre ou le cinéma, vos Départements  proposent des activités variées pour animer votre été sur la route des vacances !

19.09.2017 Jeunesse et Sports Les collectivités territoriales aux côtés de la Fédération française de Rugby pour la Coupe du Monde 2023 Télécharger
18.09.2017 Développement durable L’Assemblée des Départements de France vigilante sur le budget des agences de l’eau Télécharger
18.09.2017 Solidarité et affaires sociales Jeunes migrants étrangers : l’engagement de l’État doit être plus précis et plus ambitieux Télécharger