Santé publique 03.12.2020

Les mesures mises en place par les Départements dans le cadre de la nouvelle vague de l’épidémie de Covid19

Dès le début de la crise sanitaire, chaque collectivité a réorganisé en urgence son fonctionnement, via des plans de continuité d’activité de services et mis en place des mesures exceptionnelles pour faire face à l’épidémie. Aujourd’hui encore, leur engagement se poursuit dans le cadre de la nouvelle vague. Les Départements répondent présents à travers notamment les plans de relances départementaux et toute une série d’initiatives mises en place localement pour faire face à la situation de crise aussi bien sanitaire que sociale et économique.

Vous trouverez ci-dessous une liste non exhaustive des nouvelles actions entreprises par les Départements au 01/12/2020 :

AGRICULTURE :

Les Départements restent mobilisés pour soutenir les agriculteurs et pour subvenir aux besoins alimentaires de la population. De nombreuses démarches se poursuivent afin de mettre en relation les producteurs et les artisans de l’agro-alimentaire avec les consommateurs (via le développement de plateformes numériques de circuits-courts, des « drive fermiers », etc.) et simplifier les systèmes d’approvisionnement en produits locaux. Initiées en faveur de l’alimentaire, ces plateformes se sont parfois étendues à la commercialisation d’artisanat local. Outre un accompagnement financier (aide aux associations, réduction voire exonération de loyer, achat de paniers solidaires, etc.), les Départements interviennent en appui aux filières les plus durement touchées.

 

AUTONOMIE : SOUTIEN AUX PERSONNES ÂGÉES, AUX PERSONNES DÉPENDANTES ET AUX PERSONNES HANDICAPÉES

Les Départements ont adapté leur mode de fonctionnement en matière d’action sociale et médicosociale, dans le respect des règles les plus strictes de sécurité et de protection, afin de maintenir leur activité, indispensable en période de crise sociale : accueils adaptés dans les MDPH, renforcement des moyens humains et financiers auprès des Ehpad, lutte contre l’isolement des personnes, dispositifs d’aide alimentaire d’urgence, soutien aux associations, etc. Les initiatives se poursuivent aujourd’hui parmi lesquelles :

  • Augmentation de la prime Covid versée aux aides à domicile
  • Aide exceptionnelle pour l’hébergement temporaire des personnes âgées (AEHT) et pour le retour à domicile (AERD) : Hauts-de-Seine
  • Mise en place de comités de lutte contre l’isolement afin de mieux repérer les publics les plus fragiles (personnes âgées et/ou en situation de handicap) : Gironde, Landes…
  • Achat de tablettes pour les ESMS, gratuité de la téléassistance et de la cellule d’écoute psychologique, des heures de répits pour les assistants familiaux : Calvados
  • Mise en place d’une offre d’activités à distance : Aube (happyvisio.com), Côte d’Or (« padlet » des jeunes du CDJ)
  • Mise en place d’une écoute téléphonique et d’un accompagnement pour les personnes fragilisées par la pandémie : Ain, Drôme (numéro unique d’urgences sociales Covid)…
  • Dispositifs de promotion des métiers d’aide à la personne : Seine-Maritime
  • Soutien aux personnes âgées isolées en leur adressant des dessins d’enfants réalisés par les enfants du département : Somme
  • Mise en place d’un plan d’urgence sociale inédit et immédiat : Ardèche
  • Réalisation d’un retour sur expérience de la 1ère vague Covid19 dans les Ehpad : Haut-Rhin
  • Interventions d’hygiénistes spécialisés dans les établissements pour personnes âgées, personnes handicapées et de protection de l’enfance : Aube
  • Dispositif de renfort de personnes : Haute-Vienne (opération « répit »)

 

AIDES AUX ASSOCIATIONS ET AUX PERSONNES LES PLUS PRÉCAIRES :

De nouveaux fonds exceptionnels de soutien ont été votés en faveur du secteur associatif mis à l’arrêt par la crise, avec pour nombre d’entre eux un maintien des subventions.

Les dispositifs d’aide d’urgence en faveur des plus démunis sont d’autant plus renforcés en période hivernale afin de pourvoir les associations en produits alimentaires et en biens de première nécessité (dons, bons solidaires, soutien pour l’acheminement des produits, etc.).

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Augmentation des aides versées aux associations de lutte contre la pauvreté et d’aide alimentaire : Ardèche, Calvados, Landes, Vienne…
  • Achat de 16 tonnes de produits alimentaires pour les plus démunis : Hérault
  • Distribution gratuite de paniers solidaires composés de produits agricoles locaux, destinés à des jeunes de 16 à 25 ans en précarité : Vaucluse
  • Création de chéquiers d’accompagnement Solidaire offerts aux publics précaires et aux personnes fragilisées par la crise sanitaire (salariés au chômage partiel, indépendants, professions commerçantes…) : Calvados, Haute-Garonne
  • Mesures d’assouplissement spécifiques au FSL pour l’hiver : Bouches-du-Rhône, Loire-Atlantique, Haut-Rhin…
  • Aides exceptionnelles au paiement du loyer et des factures d’énergie : Maine-et-Loire, Seine-Saint-Denis

 

COLLÈGES :

Contrairement à la première vague, les établissements scolaires sont restés ouverts aux collégiens grâce au travail des agents départementaux qui garantissent la continuité du service public dans les collèges et mettent tout en œuvre pour la sécurité sanitaire des élèves et des équipes pédagogiques. Ils assurent ainsi la maintenance, l’entretien des locaux, la restauration et l’accueil, dans le respect du protocole sanitaire en vigueur.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Renforcement des effectifs pour assurer la rentrée scolaire de la Toussaint dans les collèges : Ariège, Charente (contrat de 3 mois proposés à des bénéficiaires du RSA), Charente-Maritime, Hérault (bénéficiaires du RSA), Jura (contrats aidés), Deux-Sèvres
  • Mise en place d’un dispositif de suivi et d’accompagnement renforcé à destination des collèges et du personnel TOS des collèges : Haute-Saône
  • Publication d’une FAQ sur la Covid19 à destination des collégiens réalisée avec un médecin territorial : Gironde
  • Augmentation de +50% des bourses d’enseignement scolaire pour les collégiens : Calvados
  • Dotation de tablettes aux chefs d’établissements et aux personnels de l’Education nationale : Jura

 

CULTURE :

Les établissements culturels gérés par les Départements (musées départementaux, médiathèques, bibliothèques, archives départementales, etc.) sont actuellement fermés au public ; le chef du gouvernement a annoncé une réouverture le 15 décembre prochain avec le même protocole sanitaire renforcé qu’avant le reconfinement. Dans l’attente, beaucoup disposent de plateformes numériques permettant des visites virtuelles ou l’accès à des documents en ligne mis gratuitement à disposition.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Valorisation des artistes locaux sur le web et les réseaux sociaux : Loiret (mini-concerts « La Mélodie du Loiret »), Tarn (spectacles en ligne d’un conteur tarnais)…
  • Soutien à l’action associative « Les paniers artistiques » (sur le modèle des paniers AMAP dans le secteur agricole) : Vendée

 

ENFANCE :

Les Départements maintiennent, en lien avec l’Etat, une vigilance accrue à l’égard des situations de risque, voire de danger. Les plateformes de signalement telles que le numéro vert « 119 » (service national d’accueil téléphonique de l’enfance en danger) restent pleinement opérationnelles.

En lien étroit avec la Justice, les Départements ont engagé une reprise progressive des mesures d’aide éducative à domicile.

Dans le domaine de la petite enfance et au regard des compétences des Départements en matière de Protection Maternelle et Infantile, les consultations sont maintenues pour les nourrissons, les suivis de grossesse et la planification familiale ; des visites à domicile et des interventions des travailleurs sociaux sont assurées pour les situations d’urgence sociale.

 

INSERTION :

Les Départements simplifient au maximum les démarches pour maintenir la continuité des droits des bénéficiaires.

Ils sont nombreux à élargir les conditions de cumul du RSA et des revenus des activités saisonnières. Un assouplissement a également été prévu en faveur des entrepreneurs et des travailleurs indépendants.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Mise en place de dispositifs pour inciter les personnes en recherche d’emploi ou disponibles momentanément à cause du confinement, à prêter main forte aux établissements dans le besoin (entretien, service à la personne, cuisine, administration, logistique etc.). : Haute-Savoie
  • Création d’un nouveau dispositif d’insertion « PAC Employeur rSa » avec l’attribution d’une prime forfaitaire à l’embauche : Haut-Rhin
  • Mise en place d’une aide sociale forfaitaire à destination des travailleurs non-salariés impactés par la crise : Charente-Maritime, Dordogne (travailleurs indépendants)…

 

NUMÉRIQUE :

Les Départements poursuivent et amplifient leurs actions, aussi bien en matière de déploiement de couverture fixe et mobile, avec leurs délégataires et les opérateurs privés, qu’en matière de développement massif du télétravail et de mise à disposition de matériels informatiques dans les Ehpad ou chez les collégiens (équipements en tablettes ou prêt de matériels aux familles en rupture numérique, montée en charge des plateformes ENT…).

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Mise à disposition des campus connectés de Privas et Aubenas aux étudiants rencontrant des besoins de connexion internet ou de l’aide d’un coach : Ardèche

 

ROUTES ET INFRASTRUCTURES :

Des équipes d’astreinte assurent les interventions permettant d’assurer la continuité du trafic sur le réseau routier en procédant aux travaux urgents de réparation de la voirie, en cas d’intempérie (viabilité hivernale notamment), ou en sécurisant les zones d’accident.

Les pistes cyclables sanitaires mises en place en sortie du premier confinement ont majoritairement été maintenues voire pérennisées.

 

SANTÉ :

Depuis le début de la crise sanitaire, les Départements ont fait preuve d’agilité et de réactivité pour protéger la santé de la population et apporter des solutions concrètes.

Dans le cadre de la première vague, ils se sont attachés à répondre aux demandes urgentes en apportant un soutien aux personnels et aux aidants, à travers notamment l’achat et la distribution de masques et autres équipements de protections individuelles pour faire face à une pénurie généralisée à l’échelle nationale.

La mobilisation des laboratoires départementaux d’analyse a par ailleurs permis de produire du gel hydroalcoolique et de participer au dépistage de la Covid-19 (tests PCR), à travers des campagnes massives menées dans les Ehpad.

Aujourd’hui, Départements, Communes et Régions, sont prêts à s’engager pour décliner le plan d’organisation de la campagne de vaccination en prenant en compte les spécificités locales. Les trois grandes associations d’élus, réunies dans Territoires Unis, ont saisi à ce propos le Ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans un courrier commun.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Commande et distribution de masques et autres EPI (équipements de protection individuelle) : Ariège, Aube, Jura, Haut-Rhin, Haute-Saône, Val-de-Marne…
  • Distribution de kits sanitaires aux jeunes les plus en difficulté : Gironde
  • Acquisition de tests antigéniques (à destination prioritairement des Ehpad et des personnels d’établissements médico-sociaux) : Alpes-Maritimes, Nièvre, Savoie, Haute-Savoie (en faveur des saisonniers), Vendée…
  • Mise en place d’un dispositif de suivi journalier des cas covid dans les établissements sociaux : Haute-Saône
  • Hébergement d’un centre de prélèvement Covid : Vienne
  • Mise à disposition de l’Ordre des Médecins d’un bus pour réaliser des tests dans tout le département, y compris les endroits les plus isolés : Cantal
  • Prêt de vélos électriques pour des personnels soignants : Hérault
  • Proposition de mise à disposition du Centre de santé départemental et de ses nombreuses antennes pour vacciner la population : Saône-et-Loire

 

SOLIDARITÉS :

Face à la situation de crise, de nombreuses démarches de solidarités se sont développées, portées ou accompagnées par les Départements.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Constitution d’une « réserve citoyenne » pouvant renforcer des services publiques ou prestations associatives, sur diverses missions mises à mal par l’épidémie : Ain (Appel au bénévolat), Aisne, Hautes-Alpes, Hérault (coopération interservices via un réseau social interne OTIUM), Indre, Isère, Loiret, Meurthe-et-Moselle, Haut-Rhin…
  • Installation d’un Conseil Départemental d’Analyse et de Vigilance-COVID19 associant des citoyens tirés au sort : Gers
  • Lancement d’une émission radiophonique à la rencontre des habitants : Hérault (tournée l’Hérault 100% solidaire avec France Bleu Hérault)

 

SOUTIEN AUX COMMERCES ET A L’ARTISANAT DE PROXIMITÉ :

Des milliers d’entreprises et des centaines de milliers d’emplois sont menacés. Face à la crise sociale et à la flambée du nombre de bénéficiaires du RSA, de nombreux Départements se sont activement impliqués pour soutenir l’économie locale et ce malgré les contraintes budgétaires et juridiques imposées par la loi NOTRe. Plusieurs élus s’étaient également exprimés en faveur de la réouverture des commerces de proximité (désormais effective depuis le 28 novembre), afin de rétablir une égalité de traitement au nom de la solidarité nationale.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

 

SDIS (Service d’Incendie et de Secours) :

Dans le cadre de leurs missions, les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) sont engagés au sein du dispositif national de gestion de la crise sanitaire : secours aux victimes, évacuations, etc.

Localement, certains SDIS ont développé des initiatives pour renforcer leur engagement au profit des populations ou pour soulager le monde médical et médico-social. Ils ont aujourd’hui la possibilité, en présence d’un personnel soignant, d’effectuer des tests antigéniques.

 

TOURISME :

Le secteur touristique a subi de plein fouet la crise sanitaire qui met en difficulté les acteurs de la filière. La quasi-totalité des professionnels sont encore aujourd’hui à l’arrêt et la fermeture des domaines skiables (remontées mécaniques et équipements collectifs) confirmée pour les vacances de Noël risque de condamner des stations dont l’activité est déjà mise à mal par l’impact du réchauffement climatique. Pour faire face à cette situation, les Départements s’organisent et engagent des plans massifs pour accompagner les professionnels du secteur.

Exemples de nouvelles mesures mises en place par les Départements :

  • Tribune d’interpellation du gouvernement dans le Journal du Dimanche et lettre ouverte au Président de la République : Isère, Savoie et Haute-Savoie (cosignée avec la Région Auvergne Rhône-Alpes)
  • Recensement des producteurs, restaurateurs et traiteurs locaux proposant un service de plats à emporter et/ou de livraison à domicile durant la période de confinement : Sarthe Tourisme

 

20.01.2021 Actualité Covid-19 : après la réunion du Bureau de l’ADF, les Départements demandent à l’Etat une totale transparence de sa politique vaccinale Télécharger
20.01.2021 Infrastructures Mieux répondre aux besoins d’ingénierie des collectivités territoriales : l’ADF et le Cerema signent une convention de partenariat Télécharger
20.01.2021 • Article LOCALTIS Transports et routes 32 présidents de conseils départementaux vent debout contre la régionalisation des routes nationales