Nouvelle ruralité 14.11.2013

Les départements s’unissent pour rapprocher les agriculteurs des consommateurs

Connecter les agriculteurs, les territoires et les citoyens : c’est tout le sens des initiatives présentées mercredi au ministère de l’Agriculture pour mettre en relation directe les producteurs locaux et les acheteurs publics ayant une mission de restauration collective. C’est le cas d’Agrilocal.fr. Initié par les Départements de la Drôme et du Puy-de-Dôme, en partenariat avec la Chambre d’Agriculture, ce dispositif unique en France, est une plate-forme internet facile d’utilisation, qui permet aux agriculteurs d’avoir accès sans aucun intermédiaire à la commande publique. Avec Agrilocal.fr chaque producteur dispose d’une page personnelle pour mettre en valeur ses produits et son entreprise. Le service est gratuit. Son utilisation nécessite une simple inscription, pour l’acheteur comme pour le producteur.

« On peut manger local en même temps qu’on produit local » a souligné Didier Guillaume, président du Conseil général de la Drôme, en présentant cet outil « novateur, simple et interactif » qui encourage la pratique des circuits courts de proximité et met face à face des producteurs et des consommateurs. « C’est une nouvelle façon d’appréhender le territoire et de soutenir les producteurs de la région » a-t-il affirmé.

Ces initiatives ont reçu le parrainage de trois ministres : Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Cécile Duflot, ministre de l’Egalité des Territoires et du Logement, et Fleur Pellerin, ministre déléguée aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Innovation et à l’Economie numérique.  Stéphane Le Foll, pour sa part, a salué « l’audace et l’inventivité » de ces dispositifs qui donnent de grandes perspectives aux agriculteurs. C’est une façon de penser à la relocalisation de l’agriculture. C’est aussi un enjeu social qui doit permettre la création d’emplois et recréer du lien social dans les zones rurales. « Les circuits courts font partie d’un préalable pour parvenir à l’égalité des territoires et le Très haut débit va changer la vie dans les espaces ruraux » a notamment déclaré Cécile Duflot.

Il s’agit maintenant d’aller plus loin et de susciter d’autres vocations. Agrilocal.fr fonctionne aujourd’hui dans une douzaine de départements. Une dizaine d’autres se déclarent prêts à rejoindre le dispositif. Une mutualisation est envisagée dans le cadre d’une association nationale qui vient d’être créée dans le but de partager le projet avec l’ensemble des départements de France. Son coprésident, Jean-Yves Gouttebel, président du Conseil général du Puy-de-Dôme (*) l’assure : « Les départements sont la collectivité la mieux placée pour faciliter ce rapprochement entre producteurs et utilisateurs. » Une réunion d’information sera proposée à tous les départements intéressés, sans doute en janvier prochain, par les deux départements cofondateurs.

L’objectif du gouvernement est de parvenir à 40% de produits de qualité et de proximité dans la restauration collective à l’horizon 2017.

(*) L’association est coprésidée avec Gérard Chaumontet, vice-président de l’économie au Conseil général de la Drôme.

P.B