Développement durable 18.03.2016

Les Départements font le plein d’énergie(s)

Visuel20Focus20energie_0Trois mois après la COP21 et l’accord scellé à Paris, les Départements et les collectivités locales poursuivent leurs actions en faveur de la lutte contre le changement climatique. Le développement des énergies renouvelables et la résorption de la précarité énergétique, support d’innovation, figuraient parmi les douze objectifs que les Départements s’étaient fixés pour la transition énergétique. Les 16 et 24 mars, l’ADF a organisé deux réunions sur les politiques énergies départementales, un thème qui stimule la créativité et la mise en synergie des forces vives locales !

L’énergie, une thématique qui a le vent en poupe

La transition énergétique est un sujet moteur. Elle invite les Départements à s’engager dans des démarches ambitieuses, à la recherche de l’excellence technologique et d’une efficacité dans la production d’énergies respectueuses de l’environnement. Toutes ces initiatives relèvent d’une ambition commune : protéger durablement le patrimoine naturel dans un souci de développement des solidarités.

S’agissant de rénovation énergétique, un projet de décret d’application des lois Grenelle 2 et Transition énergétique (d’ores et déjà présenté en commission nationale d’évaluation des normes) vient aujourd’hui inscrire des obligations pour les bâtiments tertiaires (collèges, hôtel de Département…). Un objectif d’économie d’énergie fixé à 25% d’ici 2020 que nombre de Départements ont d’ores et déjà inscrit dans leurs schémas directeurs pour la rénovation énergétique de leurs bâtiments. L’Essonne a notamment formalisé un schéma directeur de l’énergie (SDE) pour toutes ses opérations de rénovation du bâti, de constructions neuves et d’exploitation de l’ensemble du patrimoine départemental : cinq objectifs et douze actions pour optimiser l’efficacité et la sobriété énergétique.

Labellisé territoire à énergie positive pour la croissance verte, la Manche s’est également inscrite dans une démarche volontariste de transition énergétique sur les technologies de l’hydrogène. La plus-value de l’hydrogène provient de sa capacité à stocker l’énergie sans être dépendant du vent ou du soleil, pour pouvoir la restituer en fonction des besoins. C’est sur cet axe que le Département a mis en place des actions concrètes qu’il entend poursuivre en faveur de la mobilité décarbonnée : construction d’une station de distribution d’hydrogène, acquisition de véhicules électriques plus autonomes en énergie, expérimentation d’une flotte de vélos hydrogène à destination des publics en insertion et des touristes…

Une ambition énergétique au service de la solidarité départementale  

Autre approche de l’énergie, la loi MAPTAM est venue désigner le Département, garant des solidarités sociales, comme chef de file de la contribution à la résorption de la précarité énergétique. Ils sont nombreux à intervenir dans cette chaîne de lutte contre la précarité énergétique : les opérateurs pour les tarifs sociaux de l’énergie, les CCAS, ou encore les différents niveaux de collectivités pour le financement de travaux de rénovation énergétique. Tout l’enjeu pour les Départements sera de mettre ces acteurs en réseau et d’optimiser les multiples dispositifs existants.

L’enjeu est majeur. En matière de précarité énergétique, on estime à 11,5 millions le nombre de personnes en situation de précarité énergétique en France. Face à ce constat, les Départements s’engagent pour soutenir financièrement et préventivement les ménages les plus fragiles via tout un panel de dispositifs : gestion du Fonds de solidarité pour le logement (FSL), campagnes de sensibilisation, soutien financier aux travaux d’économie d’énergie, etc. A titre d’exemple, le Département des Pyrénées-Orientales sensibilise ses habitants par le jeu : le défi « Familles à énergie positive » met en compétition les foyers dans l’économie d’eau et d’énergie sous une forme ludique et conviviale. L’objectif est de démontrer que tous ensemble, il est possible de lutter efficacement contre les émissions de gaz à effet de serre : un double gain pour le pouvoir d’achat et pour le climat !

L’ADF souhaite valoriser et encourager ces initiatives en faveur de l’énergie. A l’occasion de la Commission Développement durable du 16 mars, la Caisse des Dépôts et Consignations a présenté les outils financiers mobilisables par les collectivités pour engager la démarche de rénovation énergétique des bâtiments. Le 24 mars, l’ADF a organisé, en lien avec le réseau AMORCE, un groupe de travail technique traitant des politiques énergie et de la précarité énergétique, un défi pour l’avenir des Départements.

17.10.2017 Actualité Ouverture du 87ème Congrès des Départements de France Télécharger
13.10.2017 SDIS Communiqué de Dominique Bussereau sur l’avenir des sapeurs-pompiers Télécharger
10.10.2017 Egalités Parution du baromètre RH HoRHizons 2017 Télécharger