Les Départements en faveur du climat
Développement durable 30.11.2015

Les Départements en faveur du climat

Ce lundi 30 novembre s’ouvre la Conférence COP 21 pour le climat : 12 jours d’échanges et de négociations qui résonnent comme les 12 objectifs que se sont fixés les Départements pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter au changement climatique. Car « si le dérèglement climatique est global, les solutions sont avant tout locales. Acteur de la gouvernance territoriale, le Département constitue un levier d’action adapté et exerce un rôle majeur pour agir et mobiliser la société civile au quotidien ». Tel est le discours porté par Alain Cadec, Député européen et Président du Conseil départemental des Côtes d’Armor, désigné par Dominique Bussereau pour représenter l’ADF pendant ces deux semaines.

Echelon opérationnel de proximité, les Départements sont en prise directe avec les besoins des territoires et des populations pour agir en faveur de la transition climat-énergie et sensibiliser la population. La COP 21 est pour eux l’occasion d’affirmer leur engagement pour la lutte contre le réchauffement climatique, et pour une limitation de la hausse de la température moyenne à 2 degrés.

Pour autant, les Départements n’ont pas attendu la COP 21 pour relever le défi climatique. Gestionnaire d’un réseau d’infrastructures et d’un important patrimoine bâti et naturel, les Départements mènent en effet depuis plusieurs années des démarches intégrées de développement durable, parmi lesquelles les Agendas 21 et les Espaces Naturels Sensibles font figure de proue. De cette dynamique ont émergé des projets innovants et une meilleure intégration des enjeux du développement durable dans les politiques publiques des Départements. Le rendez-vous pour le climat de cette fin d’année a permis de recenser les nombreuses actions départementales et de les inscrire dans une trajectoire globale autour de 12 objectifs partagés.

Les 12 objectifs des Départements pour relever le défi climat-énergie

Désormais confortés dans leur rôle de chef de file des solidarités humaines et territoriales, les Départements se sont ainsi fixé des objectifs ambitieux pour aller plus loin dans leurs projets, en prenant en compte les risques nouveaux liés au réchauffement climatique. Tous sont mobilisés pour relever le challenge en affichant un signal fort : les objectifs « zéro carbone en 2050 » et « zéro précarité énergétique en 2050 » marquent notamment un cap symbolique pour lequel une forte adhésion des territoires est nécessaire.

C’est à travers leurs différents domaines de compétence que les Départements sont en capacité d’agir : bâtiments, mobilités, préservation des ressources naturelles, éducation à l’environnement, précarités, tourisme durable, etc. Autant d’opportunités pour créer des synergies entre les politiques publiques dont ils ont la responsabilité, et entre les acteurs locaux.

Les Départements font d’ailleurs preuve d’innovations techniques et sectorielles, en lien avec l’adaptation au changement climatique et la maîtrise de l’énergie. A titre d’exemple, le Département de l’Hérault a récemment livré un bâtiment remarquable à énergie positive (Bepos), la Maison départementale des sports, dédié à l’action associative et à la transmis­sion de valeurs éducatives. Le Département de La Réunion allie préservation des ressources et développement de nouvelles filières d’énergie en luttant contre une espèce envahissante, le bois de goyavier, utilisé pour fabriquer du mobilier urbain et de l’artisanat. La lutte contre le réchauffement climatique passe également par une acculturation des citoyens : c’est la démarche portée par les Côtes d’Armor, qui a lancé « L’Appel du 18 juin 2015 pour le climat » afin de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire. Clé de voûte de la transition climat-énergie, l’éducation climatique vise aussi à résorber la précarité énergétique, une ambition portée par nombre de Départements dont les Pyrénées-Orientales à travers le « chèque isolation » destiné aux particuliers.

Ces différents exemples traduisent l’exemplarité des Départements investis dans une démarche de développement durable et équitable, et la diversité des actions menées à la fois au plan éthique, social, patrimonial, environnemental et économique. Vous pourrez les retrouver dès mercredi 2 décembre dans le document de Contribution des Départements pour la transition climat-énergie.