L’ADF labellisée « Terre de Jeux 2024 » !

Signature de la convention "Terre de Jeux 2024" ©ADF

Congrès 28.10.2019

L’ADF labellisée « Terre de Jeux 2024 » !

A l’occasion du Congrès de Rennes en novembre dernier, Bruno Belin, Président de la Vienne et référent JOP pour l’ADF et Tony Estanguet, Président du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques 2024, officialisaient l’implication des Départements et de l’ADF pour faire des Jeux de 2024 ceux de la France et de tous les territoires. Un an plus tard, les Départements ont affûté leur entraînement pour s’engager, se dépasser et performer en vue de Paris 2024 et s’engagent aujourd’hui à travers le label « Terre de Jeux 2024 ». En piste !

Le 13 septembre 2017 à Lima, le Comité International Olympique validait officiellement la candidature de Paris pour accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024, le top départ d’une aventure sportive et de toute une dynamique pour la France et ses territoires.

Et les Départements ont toute leur place dans l’aventure olympique et la préparation de l’Olympiade ! C’est dans ce cadre que Bruno Belin préside, au sein de l’ADF, un groupe de travail dédié décliné sous forme d’ateliers thématiques en lien avec les compétences départementales (Jeunesse, Tourisme, Sport et Handicap, Terre de Jeux 2024, Communication et événement). Plus d’une cinquantaine de Départements participe régulièrement à ces temps d’échanges illustrant tout l’intérêt des collectivités pour l’événement.

Rendre le sport accessible partout et pour tous

Une attention particulière est portée au développement de la pratique sportive pour tous, en lien avec le Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) présidé par Marie-Amélie Le Fur. Paris 2024 est un accélérateur, un catalyseur sur lequel il faudra capitaliser.

« Le sport est un droit, il peut changer des villes et des vies, en particulier pour les personnes en situation de handicap ». C’est en ce sens que le CPSF travaille actuellement à la rédaction d’une convention cadre avec l’ADF pour ramener les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) au cœur du mouvement sportif. « Nous souhaitons ainsi améliorer le dialogue entre les acteurs et replacer le sport dans les projets de vie des personnes en situation de handicap. » Cette convention marque un premier pas vers l’inclusion du handicap dans les dossiers de labellisation. Une problématique qui pourra davantage être prise en compte à travers le déploiement du CPSF dans les territoires à l’horizon 2020 (six Régions sont actuellement en phase de test).

Marie-Amélie Le Fur, Tony Estanguet et Bruno Belin ©ThierryMartrou

« Le sport est un droit, il peut changer des villes et des vies, en particulier pour les personnes en situation de handicap ». C’est en ce sens que le CPSF travaille actuellement à la rédaction d’une convention cadre avec l’ADF pour ramener les Maison départementales des personnes handicapées (MDPH) au cœur du mouvement sportif. « Nous souhaitons ainsi améliorer le dialogue entre les acteurs et replacer le sport dans les projets de vie des personnes en situation de handicap. » Cette convention marque un premier pas vers l’inclusion du handicap dans les dossiers de labellisation. Une problématique qui pourra davantage être prise en compte à travers le déploiement du CPSF dans les territoires à l’horizon 2020 (six Régions sont actuellement en phase de test).

 

Terre de Jeux 2024 : les Départements sont prêts !

Le label « Terre de Jeux 2024 » co-construit avec l’ADF est un préalable de la mobilisation des territoires dans l’Olympiade. « L’objectif final est qu’il y ait de plus en plus de sport pour tous en mettant en avant tout ce qui existe déjà sur les territoires. 46 Départements sont déjà mobilisés, nous souhaitons atteindre les 100 % ! », avançait Bruno Belin.

« Au-delà des compétitions sportives, le label vient associer les territoires à l’organisation des Jeux pour qu’il y ait un héritage, pour mieux valoriser les actions et pour participer collectivement à la réussite de l’événement », trois grands défis auxquels Tony Estanguet entend bien associer les Départements pour revaloriser le rôle sociétal du sport pour tous.

L’ADF est le premier à signer aujourd’hui ce label « Terre de Jeux 2024 », le résultat d’un engagement fort des Départements de France dans l’aventure olympique. Pour entrer dans les épreuves pratiques, une première vague de labellisation aura lieu dès le mois de novembre, suivie par de nouvelles sessions en décembre et en janvier. Les échéances se rapprochent avec la date butoir du 30 novembre pour candidater à l’accueil des centres de préparation, la Semaine Olympique et Paralympique dans les établissements scolaires en février, la Journée Olympique en juin et les Jeux de Tokyo dès le 24 juillet 2020. La course est lancée.