Solidarité et affaires sociales 09.12.2013

La Vienne et Edf s’unissent pour les personnes en situation de précarité énergétique

Le Conseil général de la Vienne et Edf viennent de réaffirmer leur engagement envers les personnes en situation de précarité énergétique avec la signature, en novembre, de la convention partenariale 2013 – 2014 pour la gestion de la part énergie du Fonds de Solidarité pour le logement (FSL).  

En sa qualité de chef de file des politiques d’insertion, le Département apporte une assistance aux personnes démunies, en participant à leur insertion sociale et professionnelle et mène des actions en faveur du logement et de l’énergie. A ce titre, le FSL, placé sous sa responsabilité, comporte un volet énergie destiné à apporter une aide à certains ménages en situation de précarité énergétique, afin de préserver ou garantir leur accès à l’énergie.

De son côté, EDF s’engage, dans cette nouvelle convention partenariale, à maintenir l’énergie pendant les 60 jours réglementaires (mais aussi durant la période hivernale pour les clients aidés) prévus pour l’instruction d’un dossier de demande d’aide FSL. Il s’engage aussi à proposer le tarif le plus adapté à la situation du client, à réaliser un prévisionnel de consommation, à trouver la solution la plus adaptée au règlement de l’impayé, à accepter tout acompte proposé par le débiteur alerter les services sociaux du Département et à prendre en compte les préconisations du travailleur social.

Qui peut solliciter l’aide du FSL ? Les ménages dépourvus de logement, menacés d’expulsion, hébergés ou logés temporairement, en situation d’habitat indigne ou d’habitat précaire ou occupant des locaux impropres à l’habitation, en situation de surpeuplement manifeste de leur logement, et/ou confrontés à un cumul de difficultés.

Dans chaque département, un correspondant solidarité EDF est l’interlocuteur des acteurs sociaux pour la mise en œuvre de la politique d’accès à l’énergie et de solidarité. Il est en relation au quotidien avec les Conseils généraux pour les fonds de solidarité logement auquel il contribue financièrement. Mais la gestion du Fonds relève de la responsabilité exclusive du Conseil général. Les plafonds de ressources, les montants des aides et les catégories de bénéficiaires peuvent être appréciés différemment d’un département à l’autre.

En 2012, plus de 3 700 demandes d’aides énergies ont été traitées au niveau national par le FSL, 1 600 ménages ont été aidés au titre de l’énergie. Au 30 septembre 2013, 3 089 demandes d’aides à l’énergie ont été adressées, près de 1 300 ménages ont été aidés au titre de l’énergie.

P.B