02.05.2014

La Saône-et-Loire illumine les Grottes d’Azé

Une nouvelle scénographie lumineuse des grottes d’Azé, qui sont l’un des plus anciens habitats de Bourgogne, a été inaugurée le 24 avril par Rémi Chaintron, président du Conseil général de Saône et Loire qui était accompagné d’élus locaux et de conseillers généraux. Il s’agit d’une mise en lumière plus intime et surtout plus respectueuse des lieux qui dès 350 000 ans ont abrité des Pré-Néandertaliens.

Aujourd’hui encore, les spéléologues continuent l’exploration du site dont le potentiel est considérable. Seulement quelques centaines de mètres sont connus et ce sont 4 à 5 kilomètres de galeries susceptibles qui sont susceptibles d’être explorées. Cela fait plus de 50 ans maintenant que des recherches sont menées sur le site remarquable des grottes d’Azé. Les installations lumineuses mises en place au fil des décennies, étaient bien loin de respecter les écosystèmes sous-terrain sans compter la photosynthèse dégagée par l’éclairage, qui entraînait la prolifération d’algues sur les magnifiques cristallisations de calcite, avec derrière le recours à des produits chimiques pour l’entretien. En installant 147 points lumineux disséminés dans les galeries avec des leds, ce sera un moment féerique : remonter le temps à la rencontre de nos plus lointains ancêtres et des grands fauves disparus, avec notamment dans la salle des ours, une évocation par l’image et le son des grands fauves disparus, les ours et le lion des cavernes.

En recourant aux leds, la facture électrique sera du même coup divisée par 10. Un investissement non négligeable en ces temps de rigueur budgétaire, financé par le Conseil général et l’Etat avec le soutien inconditionnel de l’association Culturelle des grottes d’Azé qui gère le site avec l’aide de bénévoles. Un gage de qualité également pour les 25 000 visiteurs annuels.

Rémi Chaintron a rappelé la nécessité de s’appuyer sur des sites remarquables pour développer l’itinérance touristique en Saône-et-Loire. « C’est un maillage territorial intéressant sur lequel nous devons nous appuyer, » a-t-il dit. A noter enfin qu’un certain nombre d’aménagements extérieurs et notamment la réalisation d’une plate-forme d’observation ont été finalisés par l’équipe départemental d’aménagement qui mène de nombreux chantiers avec des personnes en voie de réinsertion professionnelle.

P.B