Transports et routes 07.05.2014

La Gironde modernise sa flotte de transbordeur

Afin de poursuivre l’effort de modernisation du franchissement de l’Estuaire, le Département de la Gironde renouvelle sa flotte et a lancé la construction d’un nouveau navire transbordeur le « Sébastien-Vauban » pour la ligne qui relie Médoc et Nord-Gironde. Ce nouveau navire qui remplace le « Côte de Blaye », construit en 1970, a été inauguré fin avril par Philippe Madrelle, président du Conseil général.

Long de 60 mètres pour une largeur de 13 mètres, le « Sébastien-Vauban » peut accueillir 300 passagers et 40 véhicules légers et effectue la traversée en 20 minutes.

Construit par la Socarenam à Saint-Malo et Boulogne, il respecte toutes les normes environnementales conformément à la politique de développement durable menée par le Département et a obtenu la classification « Clean Ship », navire propre.

Le navire ne dégage aucun rejet dans l’estuaire : il est relié au réseau d’assainissement pour les eaux usées ; huiles, eaux usées, eaux de vaisselle, eaux de toilette…sont stockées à bord, puis vidées à quai. Les essais en mer, effectués mi-mars à Boulogne, ont montré que le nouveau bac dépasse la vitesse contractuelle pour atteindre 12 nœuds. Il est particulièrement performant en matière de réduction de vibrations et de confort sonore, atteignant le meilleur niveau de la classification Bureau Veritas en matière de vibrations.

Cette ligne est particulièrement utilisée pour les trajets domicile-travail entre les deux rives du fleuve. Elle constitue un maillon essentiel des déplacements girondins. Elle assure le lien entre deux territoires éloignés de Bordeaux sans avoir besoin de faire un détour de deux heures, mais possède aussi un vrai attrait touristique. La traversée dure une vingtaine de minutes.

En 2013, la ligne qui évolue désormais sous la bannière de la marque des mobilités girondine TransGironde a transporté 172 065 passagers et 55 364 véhicules. Ce nouveau navire a été entièrement financé par le Département. Pour Philippe Madrelle, c’est une preuve de l’intérêt des départements pour l’aménagement des territoires.

P.B