Développement durable 10.01.2014

La Charente-Maritime engage des travaux d’urgence pour lutter contre l’érosion du littoral

Le Conseil général de la Charente-Maritime n’a pas perdu de temps : il a présenté dès mercredi un programme de travaux d’urgence sur le littoral endommagé par les intempéries de ce début d’année. Pas moins de 21 chantiers de consolidation vont être mis en route. Les travaux doivent commencer dès la semaine prochaine en anticipant les autorisations de l’Etat et sans attendre de financement extérieur.

Le vice-président du Conseil général et président de la Mission littoral, Lionel Quillet, a annoncé le déblocage d’un budget exceptionnel d’environ 4 millions d’euros pour renforcer les protections qui ont subi les assauts de la mer. Ces travaux visent à mettre en sécurité les portions les plus fragiles. Il s’agit principalement de réparer les ouvrages endommagés et de construire de nouveaux enrochements. Par endroit, le trait de côte a reculé d’une vingtaine de mètres. Au point que sur l’île de Ré, six communes ont demandé à la préfecture un arrêté de péril pour démarrer les travaux d’urgence. Le temps presse avant les prochaines grandes marées attendues à la fin du mois.

La préfète Béatrice Abollivier a survolé dans la semaine le littoral charentais pour constater l’état des ouvrages et du cordon dunaire. Les dégâts sont particulièrement  importants. Du sud au nord du département, l’érosion menace le littoral. Des protections mises en place après Xynthia ont même été détruites par la mer.

Parmi les 21 points noirs répertoriés par le département, beaucoup d’entre eux se trouvent sur les îles qui se trouvent au premier rang face aux assauts de la mer. Oléron, Ré mais aussi Aix. L’inquiétude est grande dans les communes du sud de l’île d’Oléron comme à St Trojan ou Grand Village tout comme sur l’île voisine de Ré où les dunes de la Couarde ont beaucoup souffert. A Aix, la station d’épuration est menacée après l’effondrement d’un ouvrage de maçonnerie. Les dégâts sont également importants dans communes côtières du continent comme Aytré ou Yves au sud de la Rochelle.

P.B