Culture 18.09.2019

Journées Européennes du Patrimoine 2019 : place aux festivités

Evènement incontournable de la rentrée, les Journées Européennes du Patrimoine, reprenant une initiative française, témoignent depuis 1984 de l’intérêt du public pour son histoire. En France, 17 000 monuments s’animent ainsi chaque année, une occasion unique d’aller à la rencontre de passionnés, bénévoles ou professionnels, qui œuvrent au quotidien dans les Départements pour la reconnaissance, la sauvegarde et la mise en valeur de leur patrimoine. Les 21 et 22 septembre prochains, quelques 12 millions de visiteurs pourront découvrir une facette culturelle inédite, celle des « Arts et Divertissements ». En voici un avant-goût !

Cette 36ème édition est placée sous le signe des Arts du spectacle. Que l’on soit plongé en plein cœur d’un théâtre antique, dont une quarantaine subsiste en France, ou dans un lieu dédié à l’art lyrique, musical, cinématographique, à la danse ou aux arts du cirque, c’est un véritable patrimoine vivant qui promet de se mettre en scène, avec à la clef, toute la diversité qui fait la richesse de nos Départements.

Demandez le programme !

A l’honneur : « Les Enfants du Patrimoine » (deuxième édition nationale) 

Depuis l’an passé, les Conseils d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement (CAUE) se sont associés pour créer l’opération « Les Enfants du Patrimoine ». L’idée ? Permettre,  la veille des « JEP », l’accès aux jeunes scolarisés, accompagnés de leurs enseignants, à des visites cultuelles ad hoc. À cette occasion, la Maison Jacques Prévert dans la Manche proposera l’animation « Collage exquis » : après avoir composé des phrases à partir du jeu surréaliste « Le Cadavre Exquis », les enfants devront les illustrer en créant un collage « à la manière de Prévert ». A Tatihou, l’occasion leur sera donnée de réaliser des « jouets traditionnels du monde » à base de végétaux issus de l’île. Mais les Journées du Patrimoine s’entendent aussi en famille. Si pour vous, les JEP riment avec escaliers et bâtiments anciens, direction le Loiret ! Le Département a mis en place cette année tout un dispositif d’activités ludiques durant le week-end, costumes d’époque à disposition pour jeux de piste dans les châteaux, mais aussi animations d’orgue à parfums pour les « nez » en herbe, ou reconstitutions de combats moyenâgeux.

Zoom sur le patrimoine des spectacles

A commencer par le Théâtre 1900 dans la Meuse, qui fait partie des édifices emblématiques retenus pour bénéficier des fonds du « Loto du Patrimoine ». 1000 personnes sont attendues pour fêter sa réhabilitation, découvrir le chantier et profiter de temps d’échanges sur l’avancement du projet. Dans une même démarche, le Département de l’Allier ouvrira grandes les portes des ateliers de conservation du Centre National du Costume de Scène à Moulins, où sont notamment exposés les costumes de scène de Rudolf Noureev. Enfin, le Théâtre de Marionnettes sera également sous les feux de la rampe, certes dans le Département du Rhône où il est né, mais aussi dans la Loire-Atlantique, la Mayenne ou encore dans la Haute-Garonne.

Patrimoine des fêtes … en fête !

Grande nouveauté de ce cru 2019, ces journées mettront en exergue les pratiques festives, fêtes foraines, carnavals, procession, défilés, soit tout un patrimoine culturel immatériel d’une extraordinaire variété, sauvegardée et transmise aujourd’hui. En Corrèze, « l’Echo des Muses », qui rassemble chanteurs et instrumentalistes du Conservatoire à Rayonnement Départemental de Tulle, proposera des œuvres de musiques anciennes, sur lesquelles le public est invité à danser la pavane, la gaillarde ou la volte, ou tout simplement improviser. Dans la même veine, la Collectivité Territoriale de Guyane donnera une large place au patrimoine local avec immersion dans les fêtes d’autrefois et initiation aux danses traditionnelles, Saramaka, Sékéti et Banamba.

Patrimoine sur la toile

Une initiative originale du  Département de l’Eure qui, en marge des JEP, a imaginé un concours : 16 patrimoines remarquables eurois, 11 jours pour les départager ! Ce jeu lancé sur les réseaux sociaux a suscité un réel engouement de la part des internautes : déjà plus de 2 500 votes ont été comptabilisés lors des deux premiers duels entre le château de Beaumesnil contre le château Gaillard, et l’abbatiale de Bernay contre le domaine d’Harcourt. Le suspense est à son comble sur Facebook, twitter, Instagram @EureEnNormandie. Alors faites vos jeux !