Développement durable 05.02.2018

La Haute-Savoie partenaire des Assises européennes de la transition énergétique

Collectivité résolument engagée dans la voie de la transition énergétique, le Département de la Haute-Savoie a participé du 30 janvier au 1er février aux Assises Européennes de la Transition Énergétiques à Genève. Dans le cadre de cet événement, le Département a mis en lumière des initiatives exemplaires visant à réduire les consommations d’énergies fossiles pour atténuer le réchauffement climatique et améliorer la qualité de l’air. L’occasion pour nous de vous « recycler » ces initiatives !

En participant aux Assises européennes de la transition énergétique, le Département entend diffuser et partager avec les différents acteurs et les collectivités territoriales présentes les initiatives qu’il pilote, accompagne ou auxquelles il apporte son soutien financier. Autour de la Haute-Savoie de demain et de ses défis, les visiteurs ont pu partir à la découverte des actions et solutions concrètes proposées sur trois axes principaux : l’habitat, la mobilité et les ressources/énergies.

Un Département pleinement engagé en faveur de la transition énergétique

Du fait de son relief et du dynamisme de son activité économique, la Haute-Savoie est un territoire particulièrement sensibilisé à la dégradation de la qualité de l’air et au réchauffement climatique. Les habitants sont confrontés aux émissions de particules fines concentrées dans les bassins industriels, quelques agglomérations et les grands axes routiers du Département. Les effets du réchauffement climatique se font d’ores et déjà sentir avec des printemps et des étés toujours plus chauds et des niveaux d’enneigement en nette diminution. Face à cela, le Département a adopté dès 2012, en application de la Loi Grenelle II, un plan climat énergie dans lequel s’inscrivent un ensemble d’actions portant sur les consommations d’énergie, les déplacements, les achats et les déchets, qui visent à réduire les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines sur le territoire.

Quatre axes d’intervention majeurs

Le Département de la Haute-Savoie s’est donné pour objectif de réduire de 20 % les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020, sur la base des émissions de 2011. Il s’est fixé en ce sens quatre axes d’interventions :

  • Réduire les consommations d’énergie: cela passe notamment par la rénovation thermique des bâtiments, un levier d’action d’autant plus prioritaire que le secteur du bâtiment en France est à l’origine de 20?% des émissions et 44?% de la consommation d’énergie. Citons par exemple, au-delà des aides financières pour la réhabilitation des parcs privés et publics, les projets de recherche « Mix’Cité » conduits par le CAUE de Haute-Savoie sur le thème de la densification urbaine ;
  • Améliorer la qualité de l’air: l’enjeu prioritaire est de réduire les émissions de particules fines qui émanent principalement des systèmes de chauffage anciens, des voitures et des camions, ainsi que de certaines industries. Dans ce contexte, le Département a renouvelé et renforcé son soutien au Fonds Air Bois (finançant le remplacement des appareils de combustion vétustes, gros émetteurs de particules fines, par des dispositifs performants) et au fonds Air Industrie (initiative pilote créée en mars 2017) ;
  • Diversifier les ressources énergétiques : l’objectif est de réduire autant que possible le recours aux énergies fossiles et de renforcer la production et l’usage des énergies renouvelables : l’hydroélectricité, qui représente déjà 97?% de l’énergie d’origine renouvelable produite dans le département, mais aussi le bois énergie, la géothermie, le solaire thermique et photovoltaïque ou encore la méthanisation ou la création de réseaux de chaleur ;
  • Favoriser le développement des mobilités douces : le développement des alternatives à l’usage individuel de la voiture (78,4% des déplacements en 2015) répond tout à la fois aux trois objectifs précédents. Il constitue une priorité pour le Département qui a par exemple mis au point le plan départemental Vélo Voies Vertes, qui va permettre de réaliser à terme 350 km de véloroute reliant les zones urbaines entre elles.

Pour en savoir plus sur les mesures innovantes et exemplaires illustrant la volonté de de lutter contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique, consultez le dossier ci-joint.

21.06.2018 Finances locales CP de Dominique Bussereau, Président de l’ADF, du 21 juin 2018 Télécharger
20.06.2018 Actualité Voeu de l’ADF à l’issue du Bureau et de l’Assemblée général du 20 juin 2018 Télécharger
15.06.2018 • Initiative Santé publique Les Landes inaugurent un village Alzheimer