Développement durable 30.01.2014

Haut-Rhin : un guide illustré des « Plantes invasives »

Le Conseil général du Haut-Rhin vient de publier un guide des plantes invasives présentes en Haute-Alsace. Cet ouvrage qui comprend des fiches descriptives illustrées de photographies, permet aux associations environnementales, aux agents des routes, et aux usagers d’identifier l’espèce invasive et de contacter alors les services compétents du Conseil général pour intervenir rapidement.

Tiré à 1100 exemplaires, l’ouvrage d’une soixantaine de pages – seul guide gratuit aujourd’hui disponible en Alsace -, est déjà très demandé par des organismes et associations du Haut-Rhin mais aussi par d’autres départements, les problèmes générés par les plantes invasives étant identiques. Ces espèces posent des problèmes en termes de sécurité aux bords des routes ainsi que près des cours d’eau où elles détruisent les berges.

La plante invasive au bord des routes peut atteindre 3 mètres et nuire à la visibilité des automobilistes. Près des cours d’eau, elle empêche les arbres et leurs racines de se développer et détruisent les berges. C’est le cas par exemple de la Renouée du Japon, plante exotique provenant notamment d’Asie et introduite en France dans un but ornemental par des horticulteurs.

Cet ouvrage a été réalisé par la direction de l’environnement du Conseil général. Il comprend des photos, un calendrier mensuel d’apparition de l’espèce, des descriptions sur la floraison et la fructification, et permet de mieux repérer le type de plante invasive (avérée ou émergeante) et sa localisation sur le territoire. Après identification de l’espèce, l’association peut contacter le service environnement du Département pour des conseils sur le type d’intervention qui peut aller du fauchage régulier de la plante à l’arrachage.

Le Conseil général, parallèlement au fauchage et à l’arrachement d’une espèce – qui peut s’avérer être un véritable fléau en France, alors que sur sa terre d’origine, confrontée à d’autres plantes locales, elle ne prolifère pas -, valorise la plantation de variétés locales comme des arbres fruitiers haute tige et des arbustes d’ornement.

P.B