Le handisport à l’honneur dans le Finistère
Jeunesse et Sports 13.07.2018

Le handisport à l’honneur dans le Finistère

Promouvoir l’égalité d’accès au sport pour tous, tel est le but du Département du Finistère ! Dans le cadre du programme européen ERASMUS+ Sport, le projet SANA, porté jusqu’en décembre 2019 par le Finistère en chef de file associé à 3 autres partenaires, vise à améliorer l’offre sportive en pleine nature (sports nautiques, randonnées, vélo) pour les personnes en situation de handicap. Le Département du Finistère est la première collectivité retenue au niveau français dans le cadre de la coordination d’un projet ERASMUS+ Sport.

Grâce à une médiatisation inédite aux derniers Jeux Paralympiques de Rio en 2016 et Pyeongchang en 2018, le handisport ne cesse de se développer partout en France. Selon la Fédération Française Handisport, plus de 60 000 personnes pratiquent déjà une activité handi-sportive en France.

Afin d’améliorer son offre sportive pour les personnes en situation de handicap physique ou sensoriel, le Finistère, en partenariat avec le Comité Départemental du Handisport du Finistère (CDH29) et avec des collectivités portugaise (CIM Alto Minho – Communauté Intermunicipale de l’Alto Minho) et espagnole (AGAN+ – Association des activités nautiques de Galice), a donc développé le projet SANA (Sport Adapté Nature nAutique).

Au-delà d’une amélioration de services évidente pour les personnes en situation de handicap, l’objectif clairement affiché est d’encourager l’inclusion sociale par le sport.

L’objectif du projet SANA

D’une durée de 24 mois, le projet SANA a été financé à hauteur de 57 250€ par des fonds européens dans le cadre des « petits partenariats collaboratifs » du programme ERASMUS+, programme de l’Union européenne favorisant le sport adapté.

Partant du principe que le sport est un vecteur fondamental d’une santé aussi bien physique que mentale, le projet SANA s’attachera donc à diversifier les offres sportives de pleine nature existantes pour les personnes en situation de handicap. Randonnée, vélo, sans oublier les sports nautiques de plein air comme le kayak, la voile ou l’aviron, il sera désormais possible pour les Finistériens pratiquant le handisport d’avoir un choix plus varié d’activités.

Des actions concrètes

Pour lancer l’opération, plusieurs expérimentations liées au projet SANA, ERASMUS+ Sport, se dérouleront sur les communes de Kerlaz, Audierne et Pont-Croix au mois de juillet 2018.

A cette occasion, les matériels inhérents aux pratiques handi-sportives de pleine nature mis à disposition par le Comité Départemental Handisport du Finistère seront présentés : trois handbikes (dont un enfant), une joëlette, un quadrix (fauteuil tout terrain avec motorisation électrique), un tricycle, un tandem et deux fauteuils roulants.

L’occasion également de sensibiliser la population et les professionnels aux handicaps, en recueillant les impressions des Finistériens vis-à-vis des pratiques sportives de pleine nature ainsi que le regard qu’ils portent sur le handicap.

D’autres expérimentations auront ensuite lieu en octobre 2018 au Portugal et en mars 2019 en Espagne. Enfin, le projet s’achèvera par un événement réunissant tous les partenaires du projet autour d’un grand raid nature organisé durant la semaine européenne du sport en 2019. Ce raid permettra de présenter le résultat du travail des partenaires autour du label européen handisport.

Un projet fort pour agir envers les publics éloignés de la pratique sportive et pour la promotion d’un sport solidaire.