Guide méthodologique pour la coopération internationale dans le domaine du développement local durable et inclusif
Relations internationales 31.03.2017

Guide méthodologique pour la coopération internationale dans le domaine du développement local durable et inclusif

La Loi d’orientation et de programmation relative à la politique de développement et de solidarité internationale du 7 juillet 2014 indique, dans son annexe, que la coopération internationale française doit permettre « d’apporter des réponses partagées à des défis communs ». La vulnérabilité et les exclusions touchent tous les pays et tous les territoires. Coopérer entre territoires dans ce domaine entre pleinement dans ce nouveau paradigme, car c’est un moyen d’apporter des réponses partagées à ce défi commun.

« Repousser les frontières séparant des pays «pauvres» qui auraient des problèmes à résoudre et des pays «riches» qui auraient des solutions, pour retenir une vision d’un monde aux défis communs, notamment celui de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion qui concerne tous les pays.

 

Il importe ainsi de dépasser les frontières pour entrer dans des stratégies d’alliance entre territoires et associations du monde pour agir ensemble à limiter les exclusions de toutes sortes et rechercher des logiques de coopération basées sur de vrais enjeux partagés entre Etats dits «du Nord» et «du Sud». Cette posture peut aussi conduire à s’interroger sur les facteurs qui, sur nos propres territoires, peuvent avoir des effets sur d’autres territoires.»

Etude Agir en coopération pour un développement local durable et inclusif, page 6

La mise en œuvre de projets de coopération décentralisée fait actuellement face à plusieurs défis, d’ordre juridique, financier ou politique. Mener des projets de coopération dans le domaine de l’action sociale et de la lutte contre la vulnérabilité et les exclusions permet d’apporter des réponses à ces différents défis :

  • L’action sociale est le cœur de compétence des Départements, chefs de file des solidarités humaines et territoriales. Ils ont développé une expertise en la matière qu’ils peuvent valoriser au sein de projets internationaux. C’est un domaine qui implique également les autres niveaux de collectivité ;
  • Travailler en coopération dans le domaine du social est relativement peu coûteux en comparaison avec des projets de coopération classiques ;
  • Agir en coopération dans ce domaine nécessite d’échanger entre parties prenantes plutôt que d’apporter des solutions toutes faites aux problématiques du partenaire. Cela répond aux exigences des citoyens d’impact sur notre territoire des différentes politiques menées par la collectivité, y compris dans le domaine de la coopération internationale.

Une démarche en deux étapes

Pour autant, mener des projets dans ce domaine ne va pas de soi. C’est pourquoi l’Assemblée des Départements de France s’est engagée, en 2013, dans une démarche de recherche-action visant à promouvoir des pratiques de coopération internationale de qualité dans ce domaine. Cette phase d’étude s’est appuyée sur l’analyse de 27 projets de développement local durable et inclusif menés par des collectivités territoriales, ou par des associations ou ONG en lien avec des collectivités. Ces analyses ont permis d’établir un guide méthodologique pour la construction d’un programme de coopération internationale dans le domaine de l’action sociale, Agir en coopération pour un développement local durable et inclusif (mars 2015).

Trois objectifs

A la suite de ce rapport, une nouvelle phase, nommée TERRINCLUS, aujourd’hui terminée, a été mise en place. La démarche poursuivait trois objectifs :

  • Favoriser la mise en œuvre de projets dans le domaine de l’accès aux droits, la lutte contre les vulnérabilités et les exclusions.
  • Améliorer les modalités de construction, mise en œuvre, suivi et évaluation de projets de coopération internationale dans le domaine de l’inclusion économique et sociale.
  • Alimenter la boîte à outils du PNUD pour la mise en œuvre des ODD au niveau local à partir des expériences innovantes de TERRINCLUS.

Cette étape a abouti à la publication de fiches de capitalisation de démarches pilotes menées par différents acteurs (Départements, Villes, Associations et ONG). Ces fiches ont pour objectif de doter les Départements et les acteurs partenaires des supports nécessaires pour s’engager concrètement et efficacement dans de nouveaux projets porteurs d’insertion socio-professionnelle des personnes en situation de précarité. Ainsi, ces présentations s’adressent non seulement à l’ensemble des acteurs de la coopération internationale, mais aussi aux professionnels du social. Elles visent à promouvoir des pratiques innovantes dans le domaine de la lutte contre la vulnérabilité et les exclusions.

Une contribution à la boîte à outils pour la mise en œuvre des Objectifs de développement durable

TERRINCLUS avait également pour ambition de contribuer à l’alimentation de la boîte à outils pour la mise en œuvre au niveau local des Objectifs de développement durable (ODD), développée par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), ONU-Habitat et la Plate-forme globale des gouvernements locaux et régionaux pour l’Agenda 2030 pour le développement durable.

17.10.2017 Actualité Ouverture du 87ème Congrès des Départements de France Télécharger
13.10.2017 SDIS Communiqué de Dominique Bussereau sur l’avenir des sapeurs-pompiers Télécharger
10.10.2017 Egalités Parution du baromètre RH HoRHizons 2017 Télécharger