Gironde Haut Méga : lancement du plus grand chantier numérique départemental de France
Innovation et Numérique 07.02.2018

Gironde Haut Méga : lancement du plus grand chantier numérique départemental de France

« Amener la fibre optique au fin fond des campagnes, tout le monde s’en fout, eh bien pas nous ! » C’est autour de ce message volontairement provocateur que la Gironde a lancé le 25 janvier dernier la seconde phase de son plan Haut Méga devant l’ensemble des maires. Une ambition forte que le Département s’est fixée pour déployer la fibre optique sur l’ensemble du territoire d’ici 2023. Un chantier colossal.

Premier bilan de la phase 2016-2017

Dès 2007, face aux carences du privé, le Département a pris à bras le corps la question de l’accès à l’internet Haut Débit. En créant Gironde numérique avec les communautés de communes, il a initié d’importants travaux pour permettre l’accès Haut Débit de tous les Girondins. En avril 2016, les élus du Département de Gironde passaient à la vitesse supérieure et décidaient d’octroyer 3,2 millions d’euros pour réaliser, en urgence, la montée en débit des foyers les plus isolés sur 39 sites préalablement identifiés. En moins de 18 mois, ce sont 10 295 foyers qui ont pu voir leur débit internet considérablement augmenté. Chaque fois, le Département a pris soin de rencontrer les populations concernées pour expliquer, à l’occasion de réunions publiques, les enjeux et les travaux du Plan Gironde Haut Méga.

Passée cette étape, le Département poursuit son engagement, se substituant aux opérateurs privés, et lance la seconde phase de son Plan Gironde Haut Méga. Son ambition : déployer la fibre optique à l’abonné sur l’ensemble du territoire girondin (à l’exception de la Métropole bordelaise et de la Ville de Libourne). 410 000 foyers en 6 ans sont concernés : une révolution numérique indispensable pour l’ensemble des Girondins.

Genèse d’une révolution numérique

La volonté du Département est partie d’un constat simple : pour implanter son activité en secteur rural et la faire progresser, pour garder le contact avec ses proches ou pour ses loisirs, le THD est aujourd’hui indispensable, l’usage d’internet progressant de 30% par an. Or, dans le plus grand Département de l’Hexagone, 50% de la population girondine vit en zone rurale et souffre d’une saturation des réseaux ADSL. Pourtant, malgré l’accueil de 20 000 nouveaux habitants par an, les opérateurs privés ont délaissé ces secteurs jugés non rentables. C’est ce qui a incité le Département à lancer une « opération coup de poing revendiquant un droit aux accès numériques pour tous », tel que présenté par le Président Jean-Luc Gleyze, car « le Département refuse une Gironde à deux vitesses ».

Un défi technologique attend le Département et son opérateur désigné (Orange, en délégation de service public) : 28 800 km de réseau de desserte à créer. Le plus grand chantier numérique départemental de France représente un investissement majeur de 669 millions d’euros. Le Département, les EPCI concernées, la Région Nouvelle Aquitaine, l’Etat et l’Europe le financent à hauteur de 115 millions d’euros. Le reste du financement proviendra de la commercialisation de ce réseau par Orange aux utilisateurs et aux autres opérateurs. Ce chantier d’envergure permettra non seulement de renforcer l’équité territoriale et le service au public, mais aussi de générer près de 500 emplois, 178 000 heures d’insertion (grâce à la clause d’insertion intégrée au marché de travaux) et 31 549 heures de formation.

À partir du deuxième trimestre 2018, chacun pourra connaître la date prévisionnelle des travaux les concernant en tapant son adresse sur le serveur d’éligibilité girondehautmega.fr. 1 224 chantiers sont ainsi programmés, un chantier d’une ampleur inédite.

 

21.06.2018 Finances locales CP de Dominique Bussereau, Président de l’ADF, du 21 juin 2018 Télécharger
20.06.2018 Actualité Voeu de l’ADF à l’issue du Bureau et de l’Assemblée général du 20 juin 2018 Télécharger
15.06.2018 • Initiative Santé publique Les Landes inaugurent un village Alzheimer